WoMen in Science : célébrons les femmes scientifiques de ce monde !

WoMen in Science est un jeu favorisant l’égalité des sexes, la diversité et les sciences. Celui-ci met en vedette de nombreuses femmes scientifiques qui n’ont pas forcément reçu la reconnaissance qu’elles mériteraient. Le jeu est inclusif, proposant, dès le départ, une diversité ethnique ainsi que la neurodiversité et le genre non binaire. Le tout est proposé aux joueurs de manière positive et familiale. Ainsi, découvrez donc un jeu de simulation d’agriculture dans lequel vous personnaliserez votre ferme à l’aide d’éléments scientifiques.

  • Studio de développement : Luana Games
  • Éditeur : Luana Games
  • Plateformes disponibles : PC
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : E
  • Prix : 8,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

WoMen in Science

L’inclusion dès les premières secondes de jeu

On pourrait croire que puisque WoMen in Science propose de mettre de l’avant les femmes du domaine scientifique, il nous serait impossible de créer un personnage masculin. En réalité, le jeu vous propose le choix dès le départ. On vous demande, par la suite, d’annoncer le pronom à utiliser à votre propos, soit : il, elle ou iel. On vous explique que la communauté veut vous respecter et c’est donc la raison pour laquelle la question vous est posée dès le départ.

WoMen in Science est un jeu de ferme qu’on peut facilement comparer à Stardew Valley qui est un des meilleurs titres de ce genre. Le petit bonus ici, c’est qu’il s’agit d’un jeu vidéo indépendant québécois.

Nous avons personnellement trouvé adéquate la demande au début du jeu qui nous demande quel pronom on préfère avoir durant notre expérience dans WoMen in Science. La question est posée une seule fois, mais les créateurs trouvaient important de respecter toutes les personnes.

Women in Science

Une fermière scientifique

Il n’y a pas réellement de tutoriel. On vous lance dans l’arène et vous devez vous débrouiller. J’avoue que j’ai été quelques fois perdue. J’ai dû faire quelques essais et erreurs, par moment, afin de pouvoir profiter pleinement de WoMen in Science. Par exemple, on ne nous explique pas le fonctionnement des points de compétence. C’est en lisant la description des objets qui se trouvent à la boutique que j’ai découvert que cet onglet existait. Heureusement, le jeu n’est pas bien difficile à prendre en main, une fois que l’on découvre ses secrets. Toutefois, il ne faut pas oublier que le jeu est toujours en phase de développement. Il y a donc place à l’amélioration.

Dès le début du jeu, on peut voir que les gens qui l’ont créé ont voulu intégrer des valeurs importantes. Je trouve important de mentionner ces valeurs, car personnellement nous les trouvons importantes. J’ai aimé que le jeu mette en valeur la récupération, car ce n’est peut-être pas important pour tous, mais j’ai grandement apprécié cette petite pensée intégrée dans un jeu vidéo.

Bref, WoMen in Science est comme Stardew Valley. Nous nous trouvons dans une carte en temps réel où les personnages vaquent à leurs occupations. On voit d’ailleurs l’inspiration du jeu à succès puisque le nom de la ville où nous nous trouvons dès le début est Science Valley.

WoMen in Science

Les mécaniques de jeu

Je dois admettre que la mécanique de jeu intelligente est très particulièrement agréable. Les outils de fermes se changent automatiquement selon le besoin, ce qui est très agréable quand on veut faire diverses actions dans le même bout de terrain. C’est un point très positif dans ce jeu que je n’ai pas vu souvent dans d’autres jeux similaires. Ce n’est pas grand-chose, mais c’est très agréable de se dire qu’on n’a pas à changer constamment les outils de travail pour la même parcelle de terrain.

La conclusion de Jessica

WoMen in Science ne nous tient pas par la main. Je pense qu’il serait bénéfique d’avoir un tutoriel ou quelques explications supplémentaires concernant certains aspects du jeu. Le titre étant toujours en développement, le fait que WoMen in Science ne soit pas complet n’est pas dérangeant. Pour l’instant, nous manquons rapidement de contenu, mais j’ose espérer que cela changera prochainement. Visuellement, le jeu est extrêmement mignon. J’ai adoré découvrir les personnages habitant à Science Valley qui sont, en fait, des figures plutôt connues dans le monde de la science. Un des points négatifs est que l’on manque très rapidement d’énergie, nous obligeant ainsi à manger de la nourriture pour retrouver des forces ou à nous coucher pour passer à la prochaine journée.

Les dialogues sont intéressants. On en apprend sur la technologie, l’environnement, l’énergie ou encore, l’électronique. Beaucoup de sujets scientifiques sont abordés. On nous montre d’ailleurs comment utiliser nos méninges afin de bien faire fonctionner notre ferme. Sinon, il ne faut pas penser que ce jeu est réservé aux femmes. Au contraire, ce jeu est adapté à tous les joueurs. D’ailleurs, j’ai bien aimé le fait qu’à l’aide de mini-jeux, nous pouvions en apprendre un peu sur la programmation. La durée de vie serait aussi un défaut de WoMen in Science, mais je me doute que celle-ci sera améliorée lors des prochaines mises à jour. Bref, le jeu a un très bon potentiel. J’y crois !

Jessica aime

  • L’inclusion
  • L’arbre des compétences
  • Le fait que le jeu soit prometteur
  • Les dessins qui sont très mignons

Jessica aime moins

  • La durée de vie
  • Le manque d’explications
  • L’énergie que l’on perd très rapidement
  • Le manque de contenu qui est pardonné par le fait que le jeu soit toujours en développement

La conclusion de Mélijade

J’ai beaucoup apprécié mon expérience de jeu dans WoMen in Science, mais comme ma collègue, j’ai trouvé un peu dommage que le jeu commence sans aucune vraie introduction. Le jeu commence simplement sur notre personnage qui arrive dans une ferme sans aucun contexte où guidage sur comment commencer.

Ayant déjà joué à des jeux similaires, je savais un peu où commencer en général, mais ça n’aurait pas été le cas pour tout le monde. Je trouve que ce jeu manque de guidage en début de jeu et d’informations qui permettrait de bien accrocher au jeu.

J’ose espérer que le jeu deviendra possiblement multijoueur avec le temps, car j’aimerais beaucoup pouvoir y jouer avec mes amies. Le jeu est très intéressant et touche des domaines peu explorés habituellement dans les jeux de simulation de ferme. Je suis impatiente de voir la suite.

En réalité, j’ai beaucoup apprécié mon expérience, car le jeu est simple et mignon. De plus, comme le jeu est encore en développement, je ne peux que croire qu’il sera meilleur avec le temps.

Je termine en acquiesçant sur un point que ma collègue Jessica a mis dans les aspects du jeu qu’elle a aimé, mais le jeu est très prometteur. C’est un des seuls jeux de ce genre que j’ai jamais vu et j’ai très hâte de découvrir l’avancement de ce jeu.

Mélijade aime

  • La mécanique du jeu
  • La simplicité des graphismes que je trouve très jolis
  • Les différentes compétences et les éléments plus scientifiques
  • Ce n’est pas un jeu de ferme typique, il y a grandement du potentiel de ce côté

Mélijade aime moins

  • L’introduction au jeu inexistante
  • L’énergie qui descend extrêmement vite dès le début du jeu.
  • La durée de vie assez courte, pour le moment, car il est toujours en production

Les copies de WoMen in Science ont été fournies par Luana Games.

WoMen in Science

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Mignon !

WoMen in Science allie habilement l'agriculture et la science, nous présentant des personnages forts intéressants, par la même occasion. Grandement inspiré de Stardew Valley, ce jeu est très mignon et vraiment prometteur.

À propos de Mélijade Poisson

Je suis une jeune femme qui adore l'univers geek depuis toujours. J'aime tout particulièrement les jeux vidéo, les jeux de société et mes oiseaux chéris ! Autant j'aime passer mon temps libre en jouant à des jeux vidéo, autant que je peux prendre le temps de visionner des films ou une bonne série ! J'aime aussi m'installer confortablement et lire des mangas et des bandes dessinées.

Aussi à voir...

splatoon 3

Splatoon 3 : prenez le contrôle de la carte à coup de pinceau

C’est en 2015, sur la Wii U, que nous découvrions Splatoon pour la première fois. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.