Warp’s Edge, un autre nouveau jeu solo

Les jeux avec un mode solo ont la cote, mais il existe des jeux spécialement conçus pour le solo. Nos articles des derniers temps, Under Falling Skies, Les jeux en mode solo et aussi Jouer en solo :« Pourquoi tu ne joues pas à un jeu vidéo à la place ? » vous ont, nous en sommes contents, beaucoup plu. Il me semblait donc bien à propos de vous présenter le jeu Warp’s Edge de Scott Almes de chez Renegade Game Studio dans leur ligne : Solo Hero Series. Un autre jeu exclusivement solo avec des mécaniques intéressantes et un matériel un peu différent. Regardons ça ensemble.

  • Auteurs : Scott Almes
  • Illustrateur : Tyler Johnson
  • Éditeur : Renegade Game Studios
  • Nombre de joueurs : 1
  • Âge : 10 ans et plus
  • Durée : 30-45 minutes
  • Année : 2020
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Mécanique de base

Les amateurs d’Orléans ou des Charlatans de Belcastel vont reconnaître le bag building. Le sac représente les actions que vous pourrez prendre durant le jeu. Vous êtes, dans ce nouveau jeu solo, Warp’s Edge, le jeune pilote, Taylor Minde, qui sort de l’hyperespace aux confins de l’univers, entouré par une flotte ennemie. Vous devrez vous défendre et détruire l’ennemi avec les différents jetons que vous sortirez de votre sac. La destruction des ennemis et la bonne gestion de vos jetons d’énergie vous permettront d’améliorer la quantité et la qualité de ceux-ci dans votre sac. Une mécanique qui n’est pas neuve mais qui est utilisée très efficacement dans ce jeu solo.

Vous aurez, dans Warp’s Edge, quatre tours de jeu pour venir à bout du vaisseau ennemi. Ce qui est intéressant, c’est que le tour prend fin lorsque vous ne pouvez plus piger les cinq jetons requis pour faire vos actions. Vous aurez donc intérêt à accumuler les jetons, et de préférence d’une force de plus en plus grande sinon vous ne verrez pas la fin de cette partie. Il faut savoir, ici, gérer la chance de cette pige. Ce n’est pas toujours facile mais certains effets vous permettront de mitiger cette chance.

Rejouabilité

Pour ceux qui ont la version Kickstarter, il y a plus de matériel mais la boîte que l’on retrouve en magasin vous donnera suffisamment de matériel pour jouer longtemps. Vous disposez de quatre vaisseaux différents et de six vaisseaux ennemis différents. Chaque vaisseau ennemi vous fera piger des cartes différentes qui lui serviront de ligne de défense. Vous aurez également un paquet de cartes avec des habiletés spéciales qui vous aideront à vaincre vos ennemis. Chacun de vos vaisseaux vous donnera aussi accès à des jetons différents qui changeront vos tactiques d’une partie à l’autre. Vous ne serez probablement pas déçus.

Matériel

Le matériel est assez simple, des plateaux de joueurs, ennemis, des cartes et des jetons en carton. Rien de bien différent. Il faut pourtant noter un effort de la part de l’éditeur pour nous faciliter la vie. Deux cabarets en plastique (avec couvercles) vous aideront à gérer les jetons durant vos parties et un autre cabaret de rangement dans la boîte pour garder les jetons non utilisés durant votre partie et à ranger les autres marqueurs et cartes lors du rangement. Pourquoi insister sur ce point ? Je pense que sans ces rangements, le jeu serait beaucoup moins invitant, et très frustrant à gérer.

Mode narratif

Ce n’est pas vraiment une campagne mais un petit livret accompagne le jeu et vous fait vivre l’histoire du jeune pilote. Tout en lisant l’histoire, vous aurez à faire des choix qui vont influencer votre façon de jouer. C’est sympathique, c’est plus thématique, et ça met un peu de chair autour d’une mécanique efficace mais un peu froide. J’arrête là le commentaire éditorial, je ne suis supposé que vous présenter le jeu.

En guise de conclusion

Plusieurs me demandent de le comparer avec Under Falling Skies. Probablement à cause de Space Invaders, Under Falling Skies me semble plus intéressant et plus thématique. Pourtant cela n’enlève rien à la qualité de Warp’s Edge. Malgré un gros élément de chance, le jeu est bien conçu, le matériel d’une bonne qualité et son organisation en diminue l’installation. Que demander de plus ? Pour ceux qui ne le savent pas, Scott Almes est derrière la série Tiny Epic. Moi qui ne suis pas un amateur de cette série, j’ai bien apprécié Warp’s Edge, un autre nouveau et très bon jeu solo.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Wild Space logo

Wild Space : une aventure de combos dans l’espace

Lorsque j’ai lu l’article de présentation de mon collègue Martin sur Wild Space de Catch …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.