Under Falling Skies est l’ultime jeu solo de 2020

Ok, on vous parle de jeux depuis des mois et on se fait dire qu’on ne peut pas jouer à cause des mesures de la COVID-19 et du confinement. Je vous suggère nos différents articles sur les jeux avec mode solo et les jeux à distance ainsi que la majorité de nos articles depuis la mi-novembre, vous y trouverez de nombreuses suggestions pour vous aider dans cette perspective. 

Aujourd’hui, je vous parle d’une découverte du temps des fêtes, l’ultime jeu solo de 2020, Under Falling Skies. Un jeu qui aura un air de déjà vu, pas en tant que jeu de société mais comme un souvenir d’enfance et de jeu vidéo, Space Invaders.

  • Auteurs : Thomas Uhlir
  • Illustrateur : Kwanchai Moryia, Petr Bohacek (Jakub Politzer, David Jablonovsky et Radim Pech)
  • Éditeur : Czech Games Edition (CGE), 
  • Nombre de joueur : 1
  • Âge : 12 ans et plus
  • Durée : 20 à 40 minutes
  • Année : 2020
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Mécanismes de base

Le jeu est d’abord et avant tout un « tower defense ». Votre unique objectif est de défendre une ville des invasions de l’espace. Pour y arriver, vous aurez à rouler des dés et les placer le plus judicieusement possible (il y aura donc une belle gestion des dés). Vous devrez faire tout ça afin de ralentir la progression des ennemis, de produire de l’énergie, faire de la recherche, d’excaver de nouvelles pièces utiles à la défense, à fabriquer des robots et à directement détruire les vaisseaux qui descendent vers la terre.

Plateaux de jeu

Under Falling Skies est fait de pleins de petits plateaux différents qui permettent de moduler le niveau de difficulté mais aussi pour ajouter de la variété dans vos parties. Les quatre plateaux du ciel à l’espace ont un côté facile et un côté plus ardu. Vous en retournerez un ou plusieurs selon le niveau de difficulté désiré. La ville placée sous les plateaux du ciel pourra également être changée (3 dans le jeu de base) avec son deuxième côté qui a une habileté spéciale. Mais ce n’est pas tout ! Vos travailleurs, les différents dés, feront leur travail dans le sous-sol de la ville qui sera également fait de quelques plateaux réversibles. En partant, beaucoup de rejouabilité.

Les dés

À la base, vous aurez cinq dés. Trois gris et deux blansc. Vous pouvez les placer dans l’ordre que vous voudrez sur les différentes actions mais aussitôt que vous placez un dé blanc, vous devrez relancer tous les dés non-assignés à une action. Une belle façon de placer les dés qui vous semblent les plus intéressants et de relancer les autres. Après vos premières parties, on vous conseillera d’introduire les dés bleus. Ceux-ci sont des robots qui resteront en place quelques tours, en diminuant en force d’un tour à l’autre, mais qui vous aideront à accomplir plus d’actions éventuellement.

Les pistes

Vous aurez à tenir compte de quatre pistes durant votre partie. Premièrement, la piste de l’énergie (jaune). Chaque action a un coût en énergie. Vous devrez donc dédier certains dés à remonter votre piste d’énergie afin de pouvoir, tour après tour, continuer à payer les coûts énergétiques de vos actions. Il y a aussi la piste des dommages (rouge) à la ville. Chaque vaisseau ennemi qui atteint la ville vous causera un dommage. Si vous atteignez la fin de cette piste, vous avez perdu la partie. Il y a la piste du vaisseau-mère. À chaque tour, le vaisseau-mère descend plus près de votre ville. Chacun de ces mouvements peut signifier un malus pour vous. À surveiller de près. Finalement, vous devrez vous rendre jusqu’au bout de la piste de la recherche (verte) afin de gagner la partie.

Le ciel

Lors de la descente des vaisseaux ennemis vers la Terre, le plateau vous réservera des surprises dont vous devrez absolument tenir compte. Lorsque vous placez un dé pour faire l’action, il fera d’abord descendre les vaisseaux ennemis de cette colonne du nombre de cases indiquées par le chiffre du dé. La descente des vaisseaux les fera parfois changer de colonne (à gauche ou à droite), fera descendre le vaisseau-mère plus vite ou les placera dans un endroit où il vous sera possible de les détruire. En vérité, je vous le dis, les choix seront déchirants.

La campagne

Comme si le jeu n’avait pas assez de rejouabilité, il arrive avec un mode campagne, donc avec beaucoup plus de contenu à incorporer à vos parties. Quatre scénarios sont inclus dans la boîte. Je ne vous en parle pas pour ne pas divulgâcher les différentes surprises que la campagne vous donnera. Mais on parle ici de plus de plateaux (juste au poids et au volume de ce qui est dans la boîte), plus de villes, de changements de règles et de personnages s’ajoutant à l’histoire.

En conclusion

Pour un jeu solo, Under Falling Skies a tout d’un jeu de société classique. La gestion des dés, la défense de la ville, le mode campagne, etc. Rien ne manque. Il vous serait même possible de le jouer à deux, en mode coop, tellement il y a de décisions à prendre. Pas que ce soit si compliqué, mais il y a matière à discussion pour les choix à faire. À l’origine, et c’est encore le cas, le jeu peut être imprimé à la maison et joué directement si vous êtes un peu bricoleur. Mais la production est belle, le prix raisonnable, une trentaine de dollars, et vous aurez tellement le goût de rejouer qu’il en vaut vraiment la peine. De plus, la version magasin arrive avec le mode campagne. Pour moi, Under Falling Skies est l’ultime jeu solo de 2020 et je suis certain qu’il plaira également à plusieurs.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Castle Crashers – Un jeu d’action et d’aventure très amusant

Paru le 26 septembre 2012, Castle Crashers est arrivé sur le marché. C’est un jeu …

2 commentaires

  1. Virginie Lalonde

    à quand le retour en boutique du jeux « under falling skies »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.