Legacy of Yu, le solo parfait ?

À mes débuts dans le monde ludique, je n’avais pas de groupe de jeu régulier comme aujourd’hui. J’ai donc beaucoup exploré les jeux solo et les jeux avec un mode solo. Arkham Noir, la série de l’Onivers et Goblivion étaient mes choix de prédilection. Par la suite, j’ai beaucoup utilisé les modes solo des jeux pour en apprendre les mécaniques et pouvoir par la suite les jouer en groupe. La pandémie nous a un peu tous replongé dans les jeux solo et j’ai découvert Warp’s Edge et Under Falling Skies. Mais maintenant que la vie est redevenue un peu plus normale, je passe beaucoup moins de temps avec ce type de jeu. Mais dernièrement, un jeu m’a redonné le goût de l’expérience solo, Legacy of Yu de Shem Phillips. Regardons ça ensemble !

  • Auteur : Shem Phillips
  • Artiste : Sam Phillips (le frère de l’autre)
  • Éditeurs : Garphill Games (anglais) et Pixie Games (français)
  • Nombre de joueur : 1 joueur
  • Âge : 14 ans et plus
  • Durée : 60 minutes
  • Année : 2023
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Thématique

Dans Legacy of Yu, vous vous retrouvez en Chine, à l’époque de l’empereur Yao. De terribles inondations causent des morts et des dégâts à chaque année le long du Fleuve Jaune. Vous incarnerez Yu qui succède à son père pour régler ce problème. Ce dernier a tenté de construire des barrages, mais hélas, sans bons résultats. Après sa mort, vous reprenez le flambeau et décidez de construire des canaux pour dévier l’eau de la crue et ainsi éviter le pire. Si les illustrations des cartes et du plateau vous donnent une petite impression de la thématique, il ne faut pas se leurrer, le jeu est un peu plus mécanique que thématique. Vos actions seront en adéquation avec la thématique (repousser les barbares et construire les canaux), mais le jeu lui-même est très euro. Ce n’est pas pour autant moins bon, le jeu vous réserve de très belles surprises.

Mécanique de jeu

La gestion de ressources, la défense de votre territoire et la gestion de votre main de cartes sont au cœur de Legacy of Yu.
Vous devrez, tour après tour, acquérir des ressources, les dépenser pour construire des bâtiments, des canaux, donner des pots de vin aux barbares pour ne pas subir des attaques, etc. Votre but est de construire tous les canaux avant l’arrivée de l’inondation, sinon vous perdez !
Plus les tours de jeu avancent et plus il y aura de barbares présents sur votre plateau de jeu. Vous devrez soit les vaincre, soit les soudoyer pour éviter l’attaque, mais dans tous les cas, vous devrez prendre garde de ne pas vous laisser envahir, sinon vous perdez !
Finalement, vous devrez gérer efficacement les villageois de votre main de cartes. Ces cartes sont multi-usages et vous permettront de gagner des personnages (vos meeples), des ressources, etc. Il faut faire attention de ne pas tous les sortir de la partie car le manque de villageois est une des conditions de défaite. Vous aurez donc beaucoup à faire pour ne pas perdre dans ce jeu.

Rejouabilité

L’idée géniale de ce jeu est qu’il est construit comme une campagne que vous allez commencer dès votre première partie. Pas de partie de pratique… On se lance immédiatement ! À tout moment, le jeu va vous demander de lire un extrait du “Livre de Récits”. Un événement heureux ou malheureux vous attend et, d’une partie à l’autre, ce ne sera pas exactement la même chose puisque les cartes n’arriveront pas dans le jeu au même moment. Votre victoire et votre défaite d’une partie va également déclencher des événements différents qui viendront modifier votre prochaine partie. Ne pas vous en faire pour vos défaites. Le jeu est ainsi fait qu’il vous aidera pour votre prochaine partie, mais la rendra plus difficile si vous avez gagné. C’est assez bien pensé et très bien intégré dans la mécanique de jeu.

Originalité

Ce n’est pas nouveau dans le monde du jeu de société, mais ce qui est bien avec Legacy of Yu, c’est que la campagne peut être remise à zéro. Vous pouvez donc la rejouer autant de fois que vous voulez. Il y a fort à parier que, comme vos choix et les événements ne seront pas les mêmes, votre campagne sera différente d’une fois à l’autre.

Qualité de la production

Comme toujours, les jeux qui arrivent de chez Garphill Games et de leurs partenaires (Pixie Games ici) sont toujours impeccables. Les cartes sont de bonne qualité. Il y a beaucoup de pièces de jeu en bois. Les illustrations de Sam Phillips sont très intéressantes, c’est un artiste dont la patte est reconnaissable et qui est de mieux en mieux au fil du temps. Je ne voudrais pas oublier de parler de l’insert pour ranger le jeu. Il est fait de plastique transparent, ce qui permet de voir le fond de la boîte où nous y voyons les inscriptions des emplacements où les différents éléments du jeu doivent aller. Ça peut sembler anodin, mais ça aide énormément à la gestion de la campagne puisque chaque chose à sa place. Vous ne mélangez pas les cartes qui sortent de la partie avec les cartes à venir. C’est une très belle et très utile organisation pour le jeu.

En guise de conclusion

Legacy of Yu est un vent de fraîcheur dans le monde du jeu solo. C’est simple à apprendre, difficile à gagner et le jeu s’adapte très bien entre vos victoires et vos défaites pour se renouveler. Sa rejouabilité est intéressante, mais elle ne sera probablement pas infinie. Après quelques campagnes (chacune comprend une dizaine de parties), vous aurez probablement fait le tour des permutations du jeu. Par contre, le jeu ne sera pas pour autant facile, le nombre de cartes, les opportunités de décisions différentes feront probablement de celui-ci un jeu auquel vous aurez plaisir à y revenir et retenter votre chance. J’en suis en mi-campagne et j’adore. Je ne vous en dis pas plus pour ne rien dévoiler, à vous de l’essayer.

J’aime

  • Le mode campagne rejouable
  • La qualité de la production

J’aime moins

  • La différence de prix entre la version anglaise et la version française alors que les composantes de jeu sont les mêmes, seule la traduction du livre de règles et du «Livre de Récits» change.

La copie de Legacy of Yu a été fournie par le distributeur Îlot 307.

Legacy of Yu

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

À essayer absolument !

Un solo avec une campagne rejouable, un must avec une très belle production.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Star Wars : Bounty Hunters – Devenez un chasseur de primes dans l’univers de Star Wars le temps d’une partie !

« Des chasseurs de primes ! Nous n’avons pas besoin de cette fripouille ! » Voilà comment sont introduits …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.