Le film The Green Knight se fait toujours attendre : un jeu de rôle pour patienter

Je l’attendais depuis longtemps, le film The Green Knight, du studio américain A24. Avant d’être repoussée, la date de sortie était prévue pour le 29 mai. Malheureusement, en raison de la pandémie qui fait encore des ravages, aucune date n’a été annoncée près de 2 mois plus tard.
Ceux qui me connaissent bien savent que je suis un amateur des films distribués par A24. Depuis sa fondation en 2012, le studio nous livre d’excellents films bien différents de ce que les grands studios hollywoodiens ont l’habitude de nous présenter. L’année 2019 nous avait d’ailleurs très bien desservis avec entre autres Midsommar, The Lighthouse et Uncut Gems. C’est le studio qui nous a donné le Hereditary de Ari Aster en 2018. Pour en nommer quelques autres, Springbreakers, Under the Skin, The Witch, Ex Machina et le gagnant du meilleur film aux Oscars de 2017, Moonlight. Ce studio mise sur le talent et l’originalité et ça paraît. De toute évidence, il donne au cinéma américain le coup de pied aux fesses dont il a grandement besoin.

C’est quoi The Green Knight ?

Mais revenons au sujet principal. En bref, The Green Knight était une de leur grosses sorties de l’année. C’est une adaptation d’un vieux poème de la fin du 14e siècle appelé Sir Gawain et le chevalier vert. Il relate l’histoire peu connue de Sir Gawain, un membre des chevaliers de la Table ronde et neveu du célèbre roi Arthur.
Dans une soirée de festivité du temps des fêtes, un mystérieux chevalier vert lance un défi particulier au roi et ses hommes. Quiconque osera prendre sa hache pour lui asséner un coup devra subir le même sort un an et un jour plus tard. Gawain est un jeune homme arrogant et accepte le défi du chevalier vert. Ce dernier lui tranche la tête d’un seul coup, pensant mettre fin à l’histoire abruptement. Malheureusement pour lui, le chevalier se relève, ramasse sa tête et quitte le château sur son cheval. Gawain comprend qu’il devra à son tour honorer sa partie de l’entente dans un an et un jour, au risque d’y perdre la tête.
Sans trop entrer dans les détails et surtout pour ne pas vous gâcher l’expérience, c’est une histoire de courage et d’honneur sous une trame médiévale fantaisiste. Allez jeter un coup d’œil.

En partant, ça augure très bien, vous ne trouvez pas ? Une bande-annonce comme je les aime. Assez mystérieuse pour attirer notre attention, mais sans tout de fois nous raconter toute l’histoire. La réalisation est signée David Lowery, l’homme derrière A Ghost Story. Il met en vedette l’acteur anglais Dev Patel, que l’on connaît de Slumdog Millionnaire et Lion. Le ton et l’ambiance semblent fantaisistes avec une touche d’horreur, à mi-chemin entre les films de Ari Aster et Robert Eggers, qui eux aussi œuvrent sous les mêmes studios.

Un cadeau pour alléger l’attente

Tout de même, A24 nous fait un cadeau pour nous permettre de patienter un peu.  En effet, le studio vient d’annoncer un jeu de rôle inspiré par le film, disponible dans leur boutique. Une très jolie création, dont le style est largement influencé par les vieilles éditions de Donjons et Dragons. Pour 35 dollars USD, les joueurs ont droit au manuel d’instructions, cinq fiches de personnages, une carte du royaume ainsi qu’un dé à 20 faces.
Un bel investissement qui nous permettra sans doute de rassasier notre faim en attendant la sortie du film. Le jeu est disponible à partir du 7 août et vous pouvez vous le procurer ici.

À propos de Jonathan Jourdenais

J’ai travaillé dans le milieu de l’animation pendant 12 ans comme illustrateur et concepteur de personnages avant de me diriger vers l’écriture. Je suis un maniaque du 7e art. Il n’y a rien de mieux sur terre qu’être dans une salle de cinéma à regarder un bon film. Mais attention, je suis très difficile, peut-être même un peu trop.

Aussi à voir...

Écran principal du jeu Baldur's Gate 3.

« Hé ! C’est moi, Baldur’s Gate 3, c’est bon de vous revoir ! »

Si vous avez plus de vingt-cinq ans et que vous avez joué à Donjons et …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.