Startup Panic : un sympathique jeu mobile

Quel geek n’a pas toujours rêvé de quitter son emploi et sa vie afin de se concentrer sur la prochaine grande sensation du monde informatique ? Startup Panic permet de le faire ! Avec des ressemblances au jeu Game Dev TycoonStartup Panic explore des pistes qui méritaient d’être explorées dans un jeu du genre. Bien que parfois répétitif, ce jeu mobile est bien sympathique et saura vous suivre un peu partout dans votre journée.

Startup Panic : une version étoffée de Game Dev Tycoon

L’ascension de votre entreprise

La prémisse de base du jeu est assez ordinaire, vous incarnez une personne à l’emploi d’une grosse compagnie. Étouffant sous la pression et la paperasse, vous décidez de quitter votre travail afin de fonder votre propre compagnie informatique. Original ? Pas tellement ! Cependant, l’originalité des textes de Startup Panic vient d’ailleurs.

Si le scénario peut sembler ordinaire, les dialogues, eux, ne sont pas conventionnels. En fait, il arrive régulièrement que des événements surviennent dans la vie de votre personnage. L’un des exemples qui me vient en tête est que vous vous faites offrir un emploi très tôt dans le jeu. Quelqu’un prend contact avec vous et vous dit qu’il aurait besoin d’un employé de votre ampleur au sein de sa compagnie ! Vous avez le choix d’accepter ou non.

Habituellement, j’aurais refusé, mais j’ai décidé d’accepter pour voir ce qui se passerait. Et bien, j’ai vu mon personnage mettre fin à sa compagnie et quitter le lendemain, pour retourner dans la vie d’un employé de bureau. Mon choix a mené à l’échec de ma partie, mon choix allait à l’encontre même de l’essence du jeu. Or, combien de fois est-ce qu’un jeu nous a permis de faire des choix stupides sans réelles répercussions ?

Sans entrer dans les détails pour ne pas divulgâcher le jeu, il est fréquent que des événements surviennent et il s’agit définitivement de l’une de ses forces. Bien que les mécaniques du jeu puissent sembler répétitives, ces événements viennent pousser le joueur à continuer l’ascension de sa compagnie.

Une gestion assez simple

Évidemment, comme il s’agit d’un jeu pour téléphone intelligent, les mécaniques du jeu sont assez simples à comprendre. En fait, vous avez quatre compétences à gérer avec votre personnage : la technologie, la fonctionnalité, l’esthétique et le sens du marketing. Ces compétences vous permettront d’augmenter la performance de chacune des applications que vous ajouterez à votre plateforme Internet. Vous pouvez payer des formations afin d’améliorer chacune de vos compétences, mais vous devez tout de même faire gaffe à votre motivation ! Si elle est trop basse, votre personnage donnera une piètre performance.

Vous pouvez éventuellement rémunérer des employés afin de vous donner un coup de main. Ils auront à utiliser les mêmes compétences que vous, mais si leur motivation est trop basse, ils pourront décider de quitter l’entreprise ! Avec votre équipe, il vous faudra assigner divers projets afin d’augmenter le nombre d’utilisateurs de votre plateforme. Chaque utilisateur amène des clics, qui amènent de l’argent, qui permet de créer plus d’applications pour amener plus d’utilisateurs…

Lorsque vous créez une nouvelle fonction, vous devez choisir combien de pourcentage vous voulez utiliser aux trois aspects nécessaires à chacune des fonctionnalités. À la suite de l’implantation de celles-ci, vous aurez la chance de pouvoir faire un débreffage vous permettant de savoir si vous avez assigné assez de points pour chacun des aspects.

Vos diverses applications sont centrées sur trois thématiques : les jeux vidéo, les vidéos ou les réseaux sociaux. Vous pouvez donc créer une entreprise aux multiples tentacules et tenter de toucher à tout ou vous concentrer sur un sujet en particulier.

Vous pouvez agrandir vos bureaux et engager plus d'employés!
Geekbecois est en pleine expansion lors de sa quatrième année d’existence !

Un système de marketing intriguant

Évidemment, le jeu permet aussi de développer l’entreprise afin de toucher plusieurs secteurs du monde. Qu’est-ce que ça change exactement ? Avec la compétence de marketing de vos employés, vous pouvez créer divers bureaux satellites afin d’avoir des utilisateurs de partout dans le monde. Chacune des régions aura ses propres intérêts et sa propre tranche d’âge de population. Par exemple, le Québec pourrait être majoritairement constitué de personnages âgés qui préfèrent les médias sociaux, alors que l’Ontario sera peuplé d’enfants aimant les plateformes de vidéo. Vous pouvez donc axer votre publicité afin de cibler le bon public et augmenter votre nombre d’utilisateurs.

Ce n’est pas tout ! La compétition avec les autres compagnies peut être féroce dans Startup Panic. Bien que vous puissiez « battre » le jeu très rapidement en éliminant la compétition de votre zone de départ, des compagnies ouvriront partout dans le monde. Celles-ci seront beaucoup plus performantes que vous et vous devrez tout faire pour gagner… Y compris du sabotage industriel… Évidemment, c’est à vos risques et périls puisque si vous vous faites prendre, vous pourriez en subir de graves répercussions… Soyez également vigilant, vos employés peuvent également se faire enlever par des pirates alors qu’ils sont en vacances un peu partout dans le monde !

Malheureusement, Geekbécois n'a pas réussi à garder ses serveurs ouverts lors d'un important concert Coréen.
L’écran « Game Over » est différent selon la raison de votre défaite.

Un style sympathique

Du côté artistique, les graphismes font parfaitement le travail. On s’entend, on ne désire pas nécessairement une qualité visuelle supérieure pour ce genre de jeu. Le style en pixels est apprécié et ne donne pas l’impression d’avoir été bâclé. Bien qu’il nous rappelle sans cesse que nous jouons à un jeu fait pour téléphone intelligent, il n’est pas désagréable à regarder. C’est surtout au niveau sonore que cela se corse.

Bien que la musique ne soit pas particulièrement désagréable, elle rappelle la musique d’attente sur une ligne téléphonique. Peut-être ai-je passé trop de temps à attendre sur ce genre de file dans la dernière année, mais la musique a tendance à me décourager. Les effets sonores ne sont pas particulièrement grandioses non plus. Encore une fois, bien que ce ne soit pas agressant, c’est le genre de jeu qui se joue mieux sans son et avec une musique de votre choix.

Et oui, Geekbécois gagne des compétitions!
Il arrive que soit organisées des compétitions auxquels vous pouvez participer !

Un bon achat pour le téléphone intelligent

Est-ce que je conseille Startup Panic ? Oui et non. En fait, avant d’écrire cet article, je n’avais jamais vérifié le prix du jeu. Je crois qu’il s’agit d’une véritable aubaine pour téléphone intelligent, mais à moins de vraiment apprécier ce type de jeu, je ne pense pas que le 17$ demandé vaille la peine. Le jeu est répétitif et bien qu’amusant, il se peut que vous ne passiez pas énormément de temps consécutif sur celui-ci. Cependant, je vois un énorme potentiel comme étant un jeu portatif que vous pouvez traîner partout avec vous.

Bref, c’est un pensez-y-bien ! Ce n’est pas un mauvais jeu, mais ce n’est définitivement pas un jeu enlevant dans lequel vous passez d’innombrables heures.

Au départ, le bureau de la compagnie est notre propre chambre.
Malgré tout, il ne faut pas oublier les origines modestes de Geekbecois…

J’aime

  • Les graphismes en pixels
  • Les diverses options de dialogues et de fin
  • Les diverses branches à explorer

J’aime moins

  • Répétitif
  • La musique

La copie de Startup Panic a été fournie par tinyBuild.

Startup Panic

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Distrayant quelques temps

Un jeu sympathique et intéressant pour le téléphone intelligent. Cependant, à moins d'être un grand admirateur des jeux du genre, je ne conseille pas nécessairement la version PC.

À propos de David Charbonneau

Étudiant et geek à temps plein, je suis passionné de jeux vidéo, de cinéma et de culture populaire. Ce que je préfère par-dessus tout est généralement un bon scénario, car l'histoire est pour moi plus importante que tout. J'anime également le podcast « Les choses qui n'intéressent (peut-être) que nous » sur les ondes de CHOQ.ca.

Aussi à voir...

praga plateau de jeu

Praga Caput Regni, un euro dans le thème et dans la forme

On a parfois l’impression que les jeux euros se suivent et se ressemblent tous. Oui, …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.