[Réalité augmentée] Le Judas

Geekbecois est allé rencontrer un des créateurs, Ghassan Fayad de KNGFU, du jeu de réalité augmentée Le Judas, pour parler un peu de la compagnie, de comment l’équipe est arrivée à ce concept et de l’expérience utilisateur.

Le sypnosis

Six locataires sont soupçonnés d’avoir tué le propriétaire qui épiait leur vie privée. En fouillant le matériel saisi, aidons l’enquêteuse à piéger le coupable.

Le concept du jeu Le Judas et son expérience utilisateur

Le projet est parti lorsque Couzin Films a présenté à KNGFU une idée d’histoire d’un meurtre avec des suspects. Le potentiel d’interactivité pour trouver le coupable était énorme. KNGFU se joint au projet et le jeu est en développement depuis 2 ans.

L’histoire s’étend sur 6 semaines et, à chaque semaine, il y a deux à trois éléments de contenu qui seront révélés. La police a saisi tous les éléments incriminants de l’immeuble (du jeu) ainsi que les archives vidéo de plusieurs caméras cachées dans les appartements des personnages principaux. On découvre l’histoire à reculons à partir de l’évènement de la mort du personnage principal. L’enquêteuse Eve Lévesque donne des missions pour l’aider dans son investigation et le joueur gagne des points en les solutionnant. La réponse des missions se retrouve dans tout ce qui concerne Le Judas  : dans les assemblages diffusés sur le site de Radio-Canada.ca ainsi que d’autres indices semés ailleurs sur le web. Il faut vraiment fouiller partout. Il y a des pages de réseaux sociaux à éplucher, des numéros de téléphone à appeler, il faut rencontrer des acteurs du jeu dans la vie réelle, etc. L’épisode final n’est pas encore tourné. Il va être filmé avec les joueurs qui ont les meilleurs pointages. Ils seront invités à aller sur les lieux du crime et trouver le dernier indice.

Le joueur est impliqué à 100 % dans le jeu. Il y a des dimensions qui l’amènent plus loin que l’écran d’ordinateur. J’ai trouvé vraiment très original de pousser l’intégration entre la télé et Internet de la sorte ; ce n’est pas qu’une série télé avec un support web. Les deux font parties intégrantes du projet !

Le défi

Ghassan nous a précisé que le projet est très complexe. Le défi que l’équipe a eu est au niveau de l’écriture du scénario en 360 degrés. En plus d’un récit meurtre et mystère, il fallait décortiquer tous les détails et les parsemer sur le web pour en faire une expérience complètement immersive. Ce n’est pas facile car il ne faut pas juste se concentrer sur la plateforme de jeu. Il faut coordonner les indices qui viennent de partout : des faux sites web, des recherches sur Wikipédia, des pages Facebook, Twitter et autres profils virtuels que les personnages se sont créés, des numéros à appeler et plusieurs autres. Ce scénario tentaculaire est énorme à gérer et à imaginer. De plus, il fallait coordonner au moins une centaine de personnes qui ont travaillé sur la production du projet.

Le joueur qui aura le plus grand pointage se méritera le grand prix d’une valeur de 6 000$ en carte-cadeau du partenaire de jeu Future Shop. Les finalistes courent aussi la chance de remporter des prix de participation totalisant 4 000$, le tout d’une valeur de 10 000$ offert par Future Shop.

Le potentiel de ce jeu est immense et touche à tout. Il se démarque de tous les jeux qui existent sur le marché en ce moment. En plus de s’amuser, on peut s’en sortir avec un grand prix !

Personnellement, je trouve le tout très intéressant. Le domaine interactif ça m’intéresse !

Liens utiles

Le jeu

La page officiel Facebook

Le groupe d’échange Facebook

Le compte Twitter

 

À propos de Claudia Nguyen

Ninja dans la vie de tous les jours, elle aime se faufiler partout où elle peut. Elle a une soif de social, de connaissance et de découverte. Elle aime autant sortir avec ses amis que de rester devant l'ordinateur pour alimenter son cerveau.

Aussi à voir...

Unity Montréal : regard sur le futur du développement du jeu, de la cinématique et de la réalité augmentée

Encore peu de geeks du 514 le savent, mais Montréal est l’hôte, parmi d’autres, d’une …

Un commentaire

  1. Faut avoir un compte FB?! …que c’est bien dommage, je ne suis pas d’accord 🙁

Qu'en pensez-vous ?