Near and Far : Les Royaumes du lointain, mon jeu de l’année 2021

J’aimerais vous parler de Near and Far : Les Royaumes du lointain, mon grand coup de coeur de 2021. Immergés dans l’univers fantastique de Ryan Laukat, l’auteur et créateur du jeu, nous incarnons un voyageur en quête de la Dernière Ruine à travers les terres dévastées d’Arzium.

Étant peu expérimentée en jeux narratifs, à vrai dire, je ne connaissais que Histoires de Peluches, je me suis sentie comme faisant partie d’une grande aventure avec du matériel de qualité et de beauté graphiste incroyable. Derrière une apparence s’adressant aux experts, Near and Far : Les Royaumes du lointain est bien plus accessible avec différents modules et modes de jeu avec un livret de règles vraiment bien conçu.

Joueurs de Périple, vous serez heureux d’y retrouver les personnages et artéfacts.

Bien que la suite d’Above and Below : Les Royaumes du dessous, il n’est pas nécessaire d’y avoir joué pour y prendre plaisir comme cela a été mon cas. Par contre, je vais y remédier avant longtemps. Voici mes impressions.

Near and Far : Les Royaumes du lointain, un voyage dans un monde de ruines antiques, de trésors cachés et de miracles oubliés

  • Auteur : Ryan Laukat
  • Illustrateur : Ryan Laukat
  • Éditeurs : Red Raven Games (anglais), Lucky Duck Games (français)
  • Nombre de joueurs : 2 à 4
  • Âge recommandé : 13 ans et plus
  • Durée : 90 à 120 minutes
  • Année : 2017 (anglais), 2021 (français)
  • Prix : 89,99$
  • Page officielle du jeu 
  • Page BoardGameGeek

« Dans les terres dévastées d’Arzium, cachée aux confins du pays, se trouve la Dernière Ruine : une cité dont les légendes racontent qu’elle renferme un Artefact capable de réaliser les plus grands désirs du coeur. » – Extrait des règles du jeu

But du jeu

Marquer un maximum de points de voyage.

Mécaniques

  • Aventure
  • Campagne
  • Gestion
  • Exploration
  • Combat / Duel

Matériel

  • 1 plateau ville recto-verso
  • 1 atlas avec 11 régions
  • 1 livre des histoires
  • 4 dés
  • 4 plateaux individuels
  • 5 animaux de compagnie
  • 4 marqueurs de coeur en bois
  • 8 personnages (pions et supports en plastique)
  • 8 marqueurs de réputation
  • 18 jetons de quête
  • 21 jetons de nourriture (12 pains, 6 poissons et 3 lards)
  • 30 jetons gemme (plus 30 gemmes en plastique)
  • 33 jetons de faction
  • 40 cartes du mode arcade
  • 12 jetons d’oiseaux
  • 80 pièces de camp en bois (20 de chaque couleur)
  • 1 jeton premier joueur
  • 36 cartes trésor
  • 55 cartes artefact (17 avancées et 38 basiques)
  • 32 cartes personnages (8 personnes, 4 cartes de chaque)
  • 36 cartes de trésors
  • 12 carte de menace
  • 1 bloc de feuilles personnages
  • 1 livret de règles
  • 4 cartes de chef
  • sac en tissu (pour les jetons aventurier)
Image : Lucky Duck Games

Modes de jeu

Afin de se familiariser avec les mécaniques et rencontres de base de Near and Far : Les Royaumes du lointain, une première aventure est fortement recommandée. Ensuite, trois modes de jeu sont disponibles :

  • Campagne  : jouer consécutivement des régions numéro deux (Les Plaines du Désespoir) jusqu’à la onzième (La Dernière Ruine) en gardant la trace des points d’expérience, des mots-clés et des quêtes secondaires sur notre carte Personnage.
  • Arcade : jouer en utilisant les cartes du Mode Arcade au lieu du livre de rencontres pour des rencontres plus courtes et basées sur l’action.
  • Personnage : jouer pour développer les histoires et les capacités de nos personnages comme s’ils recherchaient la Dernière Ruine.
Les personnages – Image : Lucky Duck Games

Déroulement

À notre tour, nous avons le choix de faire une action sur le plateau Ville ou de partir à l’aventure. Et, si possible, acheter un ou des Artefact à n’importe quel moment.

Le plateau Ville

Dans la Ville, nous récupérons des provisions et de l’aide pour notre voyage. De plus, nous nous battons en duel, qu’il soit honorable ou non, pour notre Réputation.

  • Hôtel de Ville : Faire une, deux ou trois des actions possible (transaction de marchandise, défausser une carte Artefact non achetée de notre main ou ajuster notre marqueur de réputation sur la piste) ;
  • Saloon : Recruter un nouvel Aventurier ;
  • Écuries : Payer une nourriture pour gagner un oiseau porteur (ajouter un point de déplacement et porter un trésor) ;
  • Magasin général : Gagner une pièce ou piger quatre cartes Artefact

Partir à l’aventure

Pour partir à l’aventure, nous quittons la Ville, réorganisons notre groupe actif d’aventuriers (maximum un par faction), actualisons nos coeurs et plaçons notre personnage sur le symbole Ville de la région.

Ensuite, dans l’ordre suivant, nous nous déplaçons, tentons une quête et/ou construisons un campement.

L’Atlas, Image : Lucky Duck Games

Fin de partie et décompte

Le placement du quatorzième campement d’un joueur, que ce soit sur une carte Menace, dans la Mine ou sur la région, déclenche la fin de la partie. De façon à ce que tous aient eu le même nombre de tours, la manche en cours peut se poursuivre.

Les points de voyage sont calculés en comptabilisant :

  • Les campements placés ;
  • Les routes commerciales ;
  • Les Artefacts ;
  • Les Menaces ;
  • Les autres bonus de cartes ;
  • Les Pièces / Gemmes / jetons Faction / Chefs ;
  • La Réputation ;
  • Les bonus du plateau Joueur.

Une première extension : Les Mines d’Ambre

  • Auteur : Ryan Laukat
  • Illustrateur : Ryan Laukat
  • Éditeurs : Red Raven Games (anglais), Lucky Duck Games (français)
  • Nombre de joueurs : 2 à 4
  • Âge recommandé : 13 ans et plus
  • Durée : 90 à 120 minutes
  • Année : 2018 (anglais), 2021 (français)
  • Prix : 36,99$
  • Page officielle du jeu 
  • Page BoardGameGeek

« L’ambre doré remplit les Mines profondes. Ses braises ardentes et froides enflamment les roches anciennes. Les érudits disent que les Arziens l’appréciaient plus que l’or ou l’argent et le portaient comme un signe de richesse. Peut-être que cette substance rare recèle un secret oublié au sujet de l’empire disparu depuis longtemps et sur sa soif de pouvoir. » – Extrait des règles du jeu

Cette première extension inclut des modules que nous pouvons ajouter ou retirer à notre convenance. Également, il est possible d’en choisir quelques-uns ou de tous les utiliser à la fois :

  • Nouvelles cartes Menace
  • Mines d’Ambre (remplace la section Mine/Hutte)
  • Magie
  • Nouvelles versions des lieux de la ville
  • etc,

De plus, nous pourrons désormais y jouer en mode coopératif en affrontant le puissant Roi Rouge.

Mon expérience de jeu

D’abord intimidée par la quantité du matériel et l’épaisseur par les livres, je suis passée par-dessous et y ai découvert un merveilleux trésor. Totalement guidée par le livret et l’aventure d’introduction, j’ai adoré chacune de mes parties. Me précipitant vers les quêtes, j’avais hâte de savoir ce que mon voyageur allait vivre ensuite. Toutes les parties ont été différentes les unes des autres, même si j’ai répété quelques scénarios à au moins trois reprises. La Doris (personnage du film de Disney Trouver Nemo qui n’a aucune mémoire à court terme) en moi ne se souvenait pas des résultats des quêtes. Après tout, il y a au moins deux choix chacune.

Points faibles

Étant donné que le jeu a été mon grand coup de coeur de l’année, j’aimerais commencer par les points qui m’ont moins plu. Pour moi, le plus grand irritant est l’absence du système de rangement.  Cela rend interminable la mise en place et le rangement de tous les petits éléments en fin de partie. Aussi, j’ai régulièrement eu l’impression de me battre avec la boite pour qu’elle se referme complètement.

Une solution magique !

Pour pallier ce problème majeur, il existe une solution totalement magique : le système de rangement de Folded Space. Disponible dans de nombreuses boutiques spécialisées, il vaut chaque sou de son 22,99$. Rapide et simple à assembler avec un peu de colle blanche, il suffit de sortir les éléments sur la table pour être prêts à jouer. Magie, il y a de la place pour l’extension aussi.

Points forts

La matériel de ce jeu est tout simplement incroyable autant de par sa qualité que par son graphisme. Le carton est épais et solide.

Côté immersion, je me suis laissée porter par l’histoire et avais hâte de découvrir les quêtes. Cela m’a fait adorer le mode campagne, ma première dans un jeu pour « adultes », après Zombie Kidz Évolution, Zombie Teenz Évolution, Harry Potter – Bataille à Poudlard et Trésors Légendaires (critique à venir).

Et l’extension ?

Avec toutes les options du jeu de base, je ne pense pas que l’extension soit essentielle. Certes, elle apporte de nouveaux modules et le mode coopératif, mais malgré mes nombreuses parties, je n’ai pas encore eu l’impression d’en avoir fait le tour.

J’aime

  • Immersion
  • Graphisme
  • Qualité du matériel
  • Rejouabilité
  • Quêtes
  • Scénario tutoriel

J’aime moins

  • Longue mise en place
  • Feuille de score manquante dans le jeu de base
  • Rangement difficile dans la boite
  • Plusieurs parties avec les mêmes partenaires sont nécessaires pour apprécier le jeu à sa juste valeur

Les copies de Near and Far : Les Royaumes du lointain et de son extension Les Mines d’Ambre ont été fournies par Randolph.

Near and Far : Les Royaumes du lointain

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Extraordinaire !

Near and Far : Les Royaumes du lointain est un extraordinaire jeu d'aventure narrative accessible aux joueurs réguliers totalement modulable avec une grande rejouabilité.

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux ados-geeks de 13 et 14 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager! Collection BGG: https://boardgamegeek.com/collection/user/CathGeek

Aussi à voir...

FF_Titre

Farthest Frontier : survie et construction de cité

La vie peut être difficile n’importe où, mais, dans l’ancien monde, il n’y avait aucun …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.