Histoires de Peluches, exploration, décision et bataille !

Dans le jeu Histoires de Peluches, nous vivons de grandes aventures afin de protéger notre petite fille des vilains cauchemars. Nous incarnons Flagada le lapin, Pataud l’éléphant, Suture et Théadora l’oursonne, les plus courageuses peluches qu’il soit. Armées d’objets trouvés dans la maison, elles combattront les monstres, feront de surprenantes rencontres, fouilleront les moindres coins et effectueront des tests de compétence à même le livre d’aventure.

Situé à mi-chemin entre jeu de plateau et jeu de rôle, toute l’action tourne autour de l’histoire. Tous ensemble, nous explorons, prenons des décisions et nous nous battons pour le bien de notre fillette. Bien que chacun soit libre de faire ses propres choix, l’intérêt du groupe doit passer avant tout.

Premier livre d’aventure de l’éditeur Plaid Hat Games, le système de jeu d’Histoires de Peluches (Stuffed Fables en anglais) a précédé Aftermath (2019), Comanaut(2019) et Forgotten Waters (2020). Aussi, la parution de l’extension Petit frère est prévue en Europe pour la mi-février 2021.

Histoires de Peluches : un jeu narratif au thème d’apparence enfantine avec une incroyable profondeur

Histoires de Peluches

Le système de jeu

Histoire de Peluches est un grand système de jeu : livre d’aventure, personnages (plateaux et figurines), dés et une panoplie de cartes.

Après avoir lu à haute voix la section narrative, un tour de jeu se déroule en six étapes.

  1. Prendre cinq dés
  2. Lancer le dé blanc pour trouver du rembourrage
  3. Installer la menace
  4. Actions (déplacement, stockage, encouragement, test de compétence, attaque, fouille…)
  5. Défausser les dés
  6. Vérifier la menace et, s’il y a lieu, attaque des monstres

Le livre d’aventure

Le plateau de jeu se trouve à être le livre d’aventure. Nous bougeons les figurines dans la section de gauche et l’histoire dont nous sommes le héros se lit à droite.

Les personnages

Chaque personnage a sa propre identité et son historique. Alors, il ont leurs forces, faiblesses et pouvoirs spéciaux.

Les dés

Chaque couleur a son utilité :

  • Rouge : attaques de mêlée et tests de force
  • Vert : attaques à distance et tests agilité
  • Jaune : fouille
  • Bleu : défense
  • Mauve : remplacer une autre couleur (sans bénéficier de ses bonus)

Aussi :

  • Blanc : gagner du rembourrage
  • Noir : niveau de dangerosité de la scène

Les cartes

Il y a plusieurs paquets de cartes : objets, « égaré », environnements, conditions et sommeil de la fillette.

Mes impressions

Il y a quelques années, j’ai vu mon fils découvrir Mice & Mystics (du même auteur) avec un grand intérêt. Personnellement, il ne m’attirait pas vraiment et semblait trop long. Mes limitations de délai de concentration et le thème de petites souris dans un donjon me mettaient des bâtons dans les roues. Je préférais profiter de ce moment pour préparer le repas ou faire du ménage.

La parution d’Histoires de Peluches a grandement suscité mon intérêt. D’abord attirée par les illustrations, le jeu semblait beaucoup plus accessible. En plus, il y avait un éléphant. Comme j’adore les éléphants !

Expérience de jeu

Mon expérience de jeu a connu des hauts et des bas. Il y avait énormément de matériel et l’univers représentait un grand apprentissage pour moi. Histoires de Peluches a été ma première véritable expérience de jeu narratif et mon cerveau était saturé. C’est en prenant le temps nécessaire que j’ai exploré le jeu.

Grandement influencé par l’attitude et l’implication des joueurs, l’expérience va de vivre une grande aventure à faire beaucoup de lecture pour lancer des dés. Puisque la lecture est un grand défi pour ma fille et moi, j’ai vu le jeu comme un défi familial et une expérience à vivre tous ensemble.

L’immersion

Au-delà d’une histoire palpitante, les peluches se déplacent physiquement dans les lieux décrits. Nous prenons plaisir à les faire parler.

Les causes à effet

Le niveau d’immersion dans le jeu est très recherché et chaque action a une conséquence, qu’elle soit positive ou pas. Par exemple, faire trop de bruit influence le sommeil de notre fillette et il faut faire attention de ne pas la réveiller.

Ce n’est pas parce que notre personnage est une peluche qu’il n’a pas de sentiments. De courageuse à inquiète, elle passe par une gamme d’émotions. De plus, l’état des lieux a de l’influence sur son physique et son comportement. Après tout, une peluche dans l’eau est une peluche trempée, donc elle avance moins vite.

Nos articles sur l’immersion dans le jeu

Matériel

Absolument tout le matériel est magnifique. Les illustrations sont dignes d’un livre d’histoires pour enfants. Les cartes sont solides et faciles à trier. Et que dire des figurines ! Mon désir d’apprendre à les peindre s’est décuplé.

Accessibilité

Paraissant lourd au premier regard, le jeu est tout à fait accessible aux familles. L’âge des enfants dépend de leur imagination et capacité à rester attentif. Tout au long de notre aventure, nous sommes guidés par les aide-mémoires, plateaux de personnages, descriptions sur les cartes et l’histoire elle-même. Sinon, les informations sont relativement simples à trouver dans le livret de règles totalement à part. Étant donné la quantité de matériel, savoir bien organiser la table de jeu est un grand atout.

Rejouabilité

Malgré que le jeu Histoires de Peluches n’ait pas été conçu pour jouer à nouveau les aventures, j’ai tenté l’expérience en répétant trois fois la première histoire et l’expérience de jeu a été totalement différente.

Puisque je me sentais intimidée par l’apprentissage des règles, un ami a pris le soin de tout préparer. Lors de notre première partie, j’ai senti son expérience et nous avons complété l’histoire en environ 90 minutes. Malheureusement, nous avons échoué en négligeant l’exploration des plans.

Ensuite, nous avons refait la mission en compagnie de mon « mini-geek » qui incarnait deux peluches. Jouer avec un enfant est totalement différent. En effet, ses personnages obtenaient les bonus, peu importe les besoins des autres. Par contre, il faut dire que nous lui avons laissé le contrôle pour qu’il apprenne par lui-même. Malgré tout, nous avons eu beaucoup de plaisir et nous n’avons pas vu le temps passer. La partie a duré plus de trois heures trente et nous avons eu l’impression de moins d’une heure. Fiston a pris la peine d’explorer, forcer des rencontres et marchander. Bien entendu, nous avons réussi.

Enfin, j’ai montré le jeu à mon principal partenaire de test. Tous deux inexpérimentés en jeux narratifs, nous nous sommes ennuyés et avons abandonné.

Points plus faibles

Tel que mentionné plus haut, l’attitude et le degré d’implication des joueurs changent tout.

Niveau élevé de concentration

Que se soit pour la lecture de l’histoire ou la durée d’une partie, le jeu demande un niveau élevé de concentration.  Une trop longue hésitation dans les règles peut nous faire décrocher de l’histoire.

Avant de commencer, il y a beaucoup de concepts à assimiler. Personnellement, j’ai eu besoin d’un temps pour recevoir les informations et la partie a dû être remise à plus tard.

Sauvegarde

Une histoire peut prendre de nombreuses heures à compléter et sauvegarder notre avancement est une tâche très ardue. Il faut prendre des photos pour l’emplacement des figurines, bien ranger les cartes et morceaux de peluche de chacun et les risques d’oublis sont grands.

Et les « mini-geeks » ?

Ma fille de treize ans a trouvé le jeu magnifique et a eu envie de peindre les figurines. Elle s’est jointe à mon fils et moi pour la deuxième histoire et elle a complètement décroché après trois tours de table. Selon elle, le délai d’attente pour jouer était trop long et elle perdait sa concentration.

Mon fils de onze ans a vécu totalement l’inverse. Il lisait les textes avec grand enthousiasme et gigotait d’excitation sur sa chaise. Pour lui, le seul point négatif est qu’il ne peut pas jouer quand sa soeur est présente puisqu’elle n’arrive pas à s’occuper seule pendant un si long laps de temps et vient nous nuire en faisant des bêtises.

En résumé

J’aime

  • Magnifique matériel
  • Immersion
  • Thème enfantin et mignon avec difficulté pour ados
  • Accessibilité

J’aime moins

  • Petite écriture
  • Difficile de prendre une pause au milieu d’une histoire
  • Prix
  • Immersion dépend énormément de l’attitude des joueurs
  • Demande beaucoup de concentration

La copie de Histoires de Peluches a été fournie par Ludold.

Notre appréciation d'Histoires de Peluches

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Magnifique et immersif

Histoires de Peluches est un magnifique jeu d'aventure coopératif plongé dans les cauchemars d'une fillette. Il nous fait retomber en enfance avec une belle complexité

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux mini-geeks de 10 et 12 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager!

Aussi à voir...

Hanabi Grands Feux

Hanabi : Grands Feux – Revisiter un grand classique

Je ne peux pas dire que mes premiers moments avec Hanabi ont été de tout …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.