HP imprimante 3D

Hewlett-Packard se lance dans l’aventure de l’impression 3D

HP se lance dans les imprimantes 3D avec leur nouveau modèle d’imprimante : HP Jet Fusion 3D Printing Solution (nouveau vire-langue inclus). Leur nouvelle invention viendra en deux types : la version 3200 qui est idéale pour la productivité et l’utilisation à faible prix, et la version 4200 qui se concentre sur la haute productivité à un prix réduit. En partenariat avec plusieurs grandes compagnies comme BMW, Johnson et Johnson et etc, l’industrie veut offrir une imprimante qui prendrait jusqu’à 10 fois moins de temps pour imprimer, tout en étant de moitié moins couteuse pour les industries. C’est surtout sur cet aspect que la campagne se concentre, un meilleur rapport qualité prix et des prototypes d’innovation audacieux.

Leur slogan : Reinventing 3D Printing montre très bien leur objectif. Après tout, ils ont besoin de réinventer ou d’améliorer leur produit s’ils veulent faire face à leurs compétiteurs. Leur imprimante devrait venir avec un logiciel facile d’utilisation pour permettre de se concentrer sur la tâche à accomplir. L’imprimante peut aussi recycler de la poudre (ou du moins une partie) ce qui amène un concept plus ou moins environnementaliste à la chose. HP se concentre aussi pour offrir un moyen aux entreprises de personnaliser leur imprimante selon leurs besoins circonstanciels ou industriels.

les deux versions de l'imprimante (gracieuseté de HP) | HP impression 3D
les deux versions de l’imprimante (gracieuseté de HP) | HP impression 3D

Ce qui est intéressant est que HP permet à des industries de pouvoir utiliser des matériaux qui ne sont pas de HP (il faudra tout de même passer par HP pour recevoir le matériel d’impression). De ce fait, il serait possible de pouvoir mélanger couleurs et matériaux dans une même pièce ce qui donne des avantages divers. Ce n’est pas simplement une question d’esthétique (il faut avouer qu’un engrenage arc-en-ciel donne envie), mais si une composante est usée (par exemple) le changement de couleur pourrait indiquer qu’il est temps de remplacer cette pièce. Ou encore, le moyen de graver avec du matériel qui réagit à la lumière UV pourrait permettre aux compagnies de voir le numéro sériel de leurs pièces (dans des cas de vols ou autres).

Ce qui est prévu : HP veut pousser les utilisations de son imprimante avec des matériaux différents. Ce n’est pas simplement de permettre l’utilisation de matériaux qui conduit l’électricité ou de produire des pièces en céramique. HP tente de trouver un moyen pour incorporer des micros informations dans la pièce pour qu’elle transmette des données sur son statut à un ordinateur. Cela n’est pas encore produit, mais est une idée intéressante pour l’avenir de la construction par exemple. Sur le même ordre d’idées, il serait alors possible de contrôler une pièce à distance, faire ouvrir une valve par exemple. Ce qui est intéressant aussi est la possibilité d’ajouter aux matériaux un système de pistage/ ou GPS qui permettrait aux compagnies de voir où va leurs composantes, signifiant moins de pertes à grande échelle.

Hélas, malgré son ratio qualité prix, HP ne voit pas assez d’opportunités pour ouvrir cette technologie au grand public. Il faudra donc attendre quelques années avant d’avoir accès à une commercialisation à l’étalage de ces imprimantes 3D.

À propos de Kim Couture

Diplômée (bac) en écriture de scénario Geek depuis la plus tendre enfance Mon premier emploi de rêve était d'être Tortue Ninja, Malheureusement, il n'y avait plus de place libre!

Aussi à voir...

Microsoft Surface Pro 4 | Rentrée 2016

Besoin d’un ordinateur pour la rentrée 2016 ?

L’été est plutôt avancé et nous en sommes déjà qu’à quelques jours de la rentrée …

Qu'en pensez-vous ?