Découverte manga : Frère à louer

Pour la septième fois depuis que j’ai reçu la boîte mystère d’Anipassion-J, je vais vous parler d’un titre très agréable que j’ai pu découvrir lors de mes nombreuses lectures. Cette fois-ci, il s’agit de Frère à louer, un manga d’Ichiiro Hako, publié il y a quelques années de cela au Japon, mais tout récemment ici. C’est une courte série se terminant en quatre tomes qui abordent chaleureusement le thème de la solitude et de la famille. Ainsi, je vais vous donner mon verdict sur cette petite perle.

  • Titre original : Rental Onii-chan
  • Dessin : Ichiiro Hako
  • Scénario : Ichiiro Hako
  • Éditeur VF : Delcourt / Tonkam
  • Année : 2017 au Japon / 2019 en France
  • Type : Seinen
  • Genre : Drame, Tranche de vie
  • Nombre de tomes : 4
Voici la couverture du manga : Frère à louer d'Ichiiro Hako
Voici la couverture du manga : Frère à louer d’Ichiiro Hako

Synopsis

Kanami vit seule avec son grand frère qui, meurtri par le décès de ses parents, finit par s’isoler et traiter sa jeune sœur de façon abjecte. Possédant une certaine somme d’argent suite à l’héritage, Kanami décide de l’utiliser pour louer un grand frère dont le but sera de passer du temps avec elle, de l’emmener magasiner ou tout simplement, de s’occuper d’elle.

Critique

Tout d’abord, j’ai été charmée par la couverture sublime de Frère à louer. Puis, j’ai été intriguée en lisant le résumé. J’ai trouvé cela original et je me suis dit : pourquoi pas ?

On suit donc l’histoire de la jeune Kanami qui a perdu ses deux parents. Son frère et elle se sont donc retrouvés seuls du jour au lendemain. Comme s’il avait du mal à encaisser la nouvelle, son grand frère, qui était pourtant si attentionné avec Kanami avant le tragique événement, devient subitement distant, voire même méchant avec elle. La jeune fille se retrouve donc seule.

Un jour, alors qu’elle pleure dans un parc, Kanami rencontrera Makoto qui la consolera sans broncher. Aussitôt, ils concluront une entente : lorsque Kanami en aura besoin, celle-ci louera les services de Makoto en tant que grand frère de substitution. Jouant donc le rôle d’un réel frère, celui-ci lui donnera le temps et l’attention dont elle aura besoin. Ils feront des sorties et passeront du temps ensemble, apportant ainsi à la gamine un peu de réconfort. Néanmoins, une fois le temps écoulé, Kanami remettra un montant d’argent au garçon qui retournera vers son quotidien.

Le personnage de Kanami m’a énormément touché. En plus de perdre ses parents de manière brutale, son frère la délaissera subitement et pour couronner le tout, elle sera victime d’intimidation à l’école. Rapidement, elle se questionnera sur son frère de remplacement. Serait-il présent si elle cessait de le payer ? Pourquoi a-t-il accepté de jouer les grands frères ? Makoto est mystérieux et on se doute qu’il a vécu des choses horribles. Il semble comprendre la solitude que vit la jeune Kanami et il désire lui éviter une telle souffrance. Une question demeure dans ce premier volume : quelles douleurs a-t-il vécues ? J’ai bien hâte de découvrir son passé et de comprendre ce qu’il a subi.

Du côté du véritable grand frère, on se demande ce qui l’a poussé à devenir aussi froid envers l’adorable Kanami. Lors de nombreux flash-backs, nous découvrons pourtant un frère si attentionné et chaleureux. Il est donc difficile de s’imaginer qu’il ait pu devenir aussi distant envers sa petite protégée. Encore une fois, il s’agit forcément d’une réponse à laquelle la mangaka nous répondra lors des prochains volumes.

« Je veux essayer de soulager sa peine. Je sais à quel point c’est difficile et déchirant de se retrouver sans personne. »

Conclusion

Ichiiro Hako nous offre une histoire tellement touchante et si bien présentée. Ce premier tome m’a totalement charmée. Je dois avouer que malgré ma curiosité, j’étais perplexe en lisant le résumé. La notion de l’argent me faisait peur. Louer un frère ? Cela me semblait indécent, mais la façon donc c’est présenté et expliqué rend le tout pertinent. Les dessins sont très beaux. Vous ne pourrez que vous émouvoir par l’histoire que vous découvrirez. Chaque page nous fait ressentir son lot d’émotions. C’était tout simplement poignant.

J’aime

  • Kanami qui est très attachante
  • L’ambiance à la fois froide et chaleureuse
  • Le fait que la lecture de ce premier volume me donne envie de connaître le passé des deux grands frères

J’aime moins

  • Le fait de ne pas avoir le deuxième volume entre les mains !

La copie de Frère à Louer a été prêtée par Anipassion-J.

Les liens d’Anipassion-J : Boutique | Instagram | Facebook | Twitter

Frère à louer

Texte, narration et scénario
Graphisme
Impression générale

Poignant !

Vous voudrez devenir le grand frère de l'attachante Kanami rien que pour la consoler et guérir son cœur blessé !

User Rating : Be the first one !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Yoshiki

Voyez la star japonaise Yoshiki dans une publicité de café, animée au style d’Attack on Titan

Ah le Japon… source inépuisable de contenu loufoque ! Avez-vous déjà vu leurs publicités ? Clairement, on …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.