Our Colorful Days

Découverte Manga : Our Colorful Days

Our Colorful Days est un manga réaliste dans lequel nous suivons le jeune Sora, un homosexuel qui n’ose pas le vivre ouvertement en raison des moqueries et des jugements qu’il pourrait vivre. Le titre propose au lecteur de découvrir la perception de la communauté homosexuelle au Japon. On se rend compte qu’il n’est pas aisé de vivre avec un tel secret. Surtout lorsqu’on est un lycéen ! C’est dommage de lire ce genre de crainte car la différence, c’est beau ! Et c’est exactement ce que tente de nous démontrer le mangaka à travers la lecture de ce manga.

  • Titre original : Bokura no Shikisai
  • Dessin : Tagame Gengoroh
  • Scénario : Tagame Gengoroh
  • Éditeur VF : Akata
  • Année : 2018 au Japon / 2020 en France
  • Type : Seinen
  • Genre : Tranche de vie, Romance
  • Nombre de tome : 3

Our Colorful Days

Voici la couverture du manga : Our Colorful Days de Gengoroh Tagame.

Synopsis

Sora est lycéen, et il aime en secret Kenta, son camarade de classe. Même à Mao, son amie d’enfance, il n’a jamais avoué qu’il est gay. Pourtant, quand un jour en classe, à force d’entendre les blagues homophobes des autres garçons, il ne supporte plus le poids du secret, il décide de sécher les cours…

Critique

Dans Our Colorful Days, nous suivons le quotidien d’un jeune homme qui cache son homosexualité. Sora est un lycéen comme les autres, malgré ce secret qu’il n’ose pas dévoiler, de peur que le regard des autres change. Il faut dire que lorsqu’il entend ses camarades de classe se moquer des homosexuels, ça ne lui donne pas forcément envie de sortir du placard. Son cœur se brise lorsqu’il voit que l’homme dont il est amoureux se moque visiblement des gays. Tentant de contenir sa tristesse, le jeune homme va s’éclipser afin de reprendre ses esprits. Allongé, il s’endort rapidement, mais lorsqu’il ouvre de nouveau les yeux, un vieil homme lui avoue son amour. Sans rien ajouter de plus, celui-ci s’en va. Était-ce un rêve ? Il s’agit tout de même de la première fois qu’un homme lui fait une déclaration !

Ce manga est rempli d’émotions. Comme dit plus haut, nous suivons l’histoire de Sora, un jeune homme qui cache son homosexualité à ses proches. Malheureux, notre protagoniste porte constamment un masque qui l’étouffe petit à petit. Il a des réponses toutes faites quant aux questions que ses camarades de classe pourraient lui poser. Ne voulant pas dévoiler son secret, il tente désespérément de se fondre dans la masse. L’histoire est poignante et le chagrin que ressent notre protagoniste de ne pas pouvoir être lui-même face à ses proches, on le ressent beaucoup lorsque l’on tourne les pages du manga. Après tout, tout ce que Sora veut, c’est d’être compris !

Pour ce qui est du dessin, celui-ci s’éloigne beaucoup des traits auxquels nous sommes habitués. Néanmoins, j’ai beaucoup apprécié ! Ils sont originaux et se démarquent facilement des autres œuvres japonaises. Il s’agissait du premier tome d’une série de trois livres. Tout ce que nous espérons, c’est que Sora pourra se délivrer de son fardeau et cesser de porter ce masque qui le hante tant. Après tout, ce n’est pas mal d’être homosexuel. J’ose croire que notre protagoniste s’en rendra compte au fil des chapitres !

« Tout va bien, je vois encore le monde en couleur. »

Conclusion

Ce que j’ai aimé dans Our Colorful Days, c’est que le héros ne se demande pas pourquoi il ressent ce genre de choses envers les hommes, cliché que l’on retrouve dans de nombreux yaoi. En réalité, Sora se demande comment vivre avec ce secret dans la société dans laquelle il vit. Il faut dire qu’au Japon, l’homosexualité n’est pas aussi bien considérée qu’ici. Du coup, notre protagoniste ressent le besoin de porter un masque et de cacher la personne qu’il est réellement, par peur d’être jugé. Il s’agira certainement d’un cheminement parsemé d’embûches, mais heureusement pour lui, il pourra trouver des personnes de confiance auprès desquelles il pourra se confier. J’espère que Sora apprendra à se connaître davantage et qu’il pourra, prochainement, retirer son masque sans jugement, mais aussi, sans honte. Ce fut une très belle lecture que je recommande à tous.

J’aime

  • Les craintes et les sentiments du protagoniste que nous ressentons au fil de notre lecture

J’aime moins

  • Le fait que l’histoire soit peu lente et sans rebondissement

La copie de Our Colorful Days a été prêtée par Anipassion-J.

Les liens d’Anipassion-J : Boutique | Instagram | Facebook | Twitter

Our Colorful Days

Texte, narration et scénario
Graphisme
Impression générale

Charmant

On plonge dans la simplicité d'une histoire mettant en vedette un jeune homme homosexuel qui n'ose pas parler de ce qu'il est, mais aussi dans la difficulté qu'éprouve notre protagoniste à vivre normalement dans un monde où les différences sont constamment pointées du doigt.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Wing of Darkness

Wing of Darkness : on vole trop très du soleil

S’il y a bien un genre qui n’est pas beaucoup exploité ces temps-ci, ce sont …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.