Château Lafortune : la cure de jeunesse d’un classique réalisée par un Québécois

Bienvenue à Château Lafortune, un jeu de société classique des années 1980 dans lequel nous faisons prospérer notre hôtel en y recevant de farfelus invités et en améliorant ses standards pour accumuler des étoiles. Le premier gestionnaire ayant gagné un demi-million de dollars l’emporte. Originalement publié en 1979 par Parker Brothers sous le nom de Full House, il a bercé l’enfance de milliers de joueurs à travers le monde.

Nostalgique de cette époque, le Québécois David Michaud était convaincu que le jeu aurait une nouvelle vie en lui donnant une cure de jeunesse pour toucher les familles des années 2020 tout en gardant son esprit rétro. Voici un résumé de son histoire et mes impressions sur le jeu.

Château Lafortune : la petite histoire de sa réédition

Entrepreneur dans le domaine de l’informatique depuis seize ans, l’idée trottait dans la tête de David Michaud depuis un moment. Convaincu de sa faisabilité en 2018, il a entamé les recherches d’acquisition des marques de commerce pour les langues françaises et anglaises  avec un avocat.

Idéalisation

Pour sa nouvelle édition, le résident de la Rive-Nord de Montréal rêvait, en plus de la mise à jour de certains aspects, d’une expérience de jeu encore plus accessible et fluide. Basé à 95 % sur la chance, il voulait trouver le moyen de diminuer de moitié sa durée pour garder l’intérêt des joueurs. C’est alors qu’il enchaîna les parties (plus de 500), resserra les règles, créa un système de pictogrammes et ajouta un dé pour le nombre de clients à piger pour condenser le tout à maximum une heure.

Iconographie fin de séjour des invités

Collaboration avec l’artiste urbain André Martel

Grandement impliqué dans la communauté, l’artiste urbain André Martel, site officiel, a signé les nouvelles illustrations. Nous avons également pu admirer son talent avec sa participation à ART•ZY FAM•LY –Un jeu des 7 familles modernes édité chez Lalita’s Art Shop, un jeu éducatif coup de coeur de 2020.

Des exemples d’invités

Quand passion rime avec générosité

Grand passionné, il a su captiver l’attention des futurs joueurs à travers différents concours, offrant la possibilité de faire partie des personnages et en partageant les péripéties de son aventure sur la page Facebook d’EvoFun.

  • 2018 : début du processus légal ;
  • mai 2019 : création de la page Facebook ;
  • juillet 2019 : mise en ligne du site Internet ;
  • 15 août 2019 : première campagne de socio-financement pour la production de démos ;
  • novembre 2019 : finalisation du jeu ;
  • décembre 2019 : distribution de démos dans quelques boutiques ;
  • 15 août au 24 septembre 2019 : succès à 412 % avec 515 contributeurs et 609 jeux vendus sur la plateforme de socio-financement Indiegogo ;
  • novembre et décembre 2010 : production en usine de 3 000 copies ;
  • 20 décembre 2020 : départ par bateau des jeux ;
  • 25 février 2021 : réception de 3 000 copies à Montréal ;
  • 26 février 2021 : début de l’auto-distribution dans les boutiques et différents points de chute à travers la province.
David Michaud, idéateur de l’édition québécoise et fondateur d’EvoFun. Crédit photo : David Michaud

Château Lafortune, un Monopoly sans les vacheries

Édition originale

 

  • Éditeur : Parker Brothers
  • Nombre de joueurs : 2 à 4
  • Durée : 60 minutes
  • Année : 1979
  • Page BoardGameGeek 

Nouvelle édition

  • Détenteur des droits : David Michaud
  • Illustrateur : André Martel
  • Éditeur : EvoFun
  • Nombre de joueurs : 2 à 6
  • Durée : 60 minutes
  • Année : 2021
  • Site officiel
  • Page Facebook

Comment jouer

À notre tour, nous avons le choix entre piocher des cartes invité et se déplacer ou bien d’améliorer notre hôtel pour augmenter les tarifs de nos chambres.

Piocher et se déplacer

Premièrement, nous devons lancer le dé invité qui déterminera le nombre de cartes à piocher (de une à trois). Si un invité répond aux critères (nombre d’étoiles et type de chambre), nous sommes dans l’obligation de l’accueillir et nous ne pourrons plus le changer de chambre. Autrement, nous le passons au joueur de gauche qui passera par le même processus.

Ensuite, nous lançons le dé à six faces, nous déplaçons et appliquons l’effet de la case : payer notre passage au propriétaire de l’hôtel, terminer le séjour de certains invités en les faisant payer ou recevoir un courriel.

Amélioration

Pour ajouter une étoile à notre hôtel, il suffit de payer le coût indiqué sur le plateau. Cela déclenche instantanément le départ de tous nos invités au tarif avant l’amélioration.

L’hôtel d’un joueur

Fin de jeu

La partie prend fin aussitôt qu’un joueur atteint la fortune d’un quart de million (250 000$).

Nouveautés

En plus des magnifiques illustrations, la nouvelle édition apporte son lot de nouveautés :

  • Ajout des cinquième et sixième joueurs avec un plateau modulable ;
  • Les télégrammes ont été remplacés par des courriels ;
  • Baisse du montant à atteindre pour gagner (250 000$ au lieu de 500 000$) ;
  • Remplacement du texte sur le plateau par un système de pictogrammes ;
  • Le distributeur de cartes a été troqué par un dé ;
  • Variantes pour raccourcir la partie (objectif de 150 000$ et/ou plus d’argent au départ) ;
  • Variante pour augmenter le niveau stratégique ;
  • Mise à jour des billets de banque.
Plateau central pour deux joueurs

Mon expérience de jeu

D’abord et avant tout, je ne connaissais pas ce jeu. Par le fait même, je n’y avais jamais joué. Bien que je sois une grande amatrice de jeux familiaux, je suis moins portée vers ceux autant axés sur la chance. Comparé au Monopoly, il partait déjà avec une deuxième prise. Malgré nos règles maison, une partie de Monopoly est interminable et se termine impérativement en chicane. J’ai horreur de la mécanique de négociation. Selon moi, le gagnant n’est pas le meilleur stratège, mais celui qui a la plus grosse personnalité.

J’ai été contactée par l’illustrateur André Martel lors du lancement de la campagne Kickstarter en août 2019. À ce moment, j’étais en décalage horaire de mille ans en arrière en vacances à Bicolline alors que je prenais des nouvelles de mes enfants. Cela m’est donc sorti de la tête. Toutefois intriguée par l’initiative québécoise, j’ai suivi son processus et trouvé important de le mettre en lumière.

Personnellement, il ne fait pas du tout partie de mes favoris. Par contre, j’adore le bonheur qu’il apporte à mes proches et je souligne tout le travail d’édition.

Le jeu en famille

Mes « mini-geeks » de onze et treize ans ont adoré leur expérience de jeu. Ils l’ont appris en quelques secondes et n’ont posé aucune question sur les règles. Tout est intuitif et bien indiqué sur le plateau. De plus, ils ont grandement apprécié l’absence du délai d’attente entre les tours (surtout ma plus vieille).

Si vous n’aimez pas les jeux de hasard, passez votre tour

De par sa mécanique basée sur la chance, je me suis souvent sentie sur le pilote automatique en jouant sans réfléchir. Quand le dé n’est pas de notre côté, les longueurs m’ont irritée. De plus, je trouve le plateau visuellement chargé et je m’y perds lorsqu’il commence à faire noir.

Les points forts

Château Lafortune s’adresse aux familles et aux joueurs novices ne voulant pas se casser la tête en apprenant d’innombrables règles. Cette édition est intuitive, fluide et accessible. Dans le processus, le jeu original a été traité avec grand respect en conservant son apparence vintage et n’a pas été dénaturé avec ses mises à jour.

Le jeu en couple

Même s’il aimait bien les soirées de jeux de société entre amis avant de me rencontrer, j’initie mon copain à la grande diversité des jeux modernes. Malgré tout, il apprécie davantage les classiques. Son coup de coeur immédiat pour Château Lafortune ne m’a pas du tout surprise. Notre partie fut remplie de rebondissements inattendus et nous avons senti de la compétition entre nous. Après une seule partie, il a déclaré : « Celui-là, on va le sortir souvent ! ». C’est avec grand plaisir que nous alternerons entre celui-ci et toutes les nouveautés que je teste.

J’aime

  • Initiative québécoise
  • Intuitif
  • Fluide
  • Plaisir en famille
  • Accessibilité
  • Plateau modulable
  • Équilibre entre la nostalgie et la modernité
  • Dynamisme et partage de l’éditeur envers ses joueurs
  • Alternative au Monopoly

J’aime moins

  • Quelques longueurs
  • Beaucoup de hasard
  • Plateau visuellement chargé
  • Impression d’être sur le pilote automatique

La copie de Château Lafortune a été fournie par EvoFun.

Château Lafortune

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Chapeau !

L'édition québécoise de Château Lafortune garde son esprit rétro avec une bonne dose de modernité. Fluide et intuitif, il saura plaire aux amateurs de jeux de hasard et aux nostalgiques du classique.

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux mini-geeks de 12 et 13 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager!

Aussi à voir...

Gizmos : un jeu comprenant bidules, billes, science et plaisir !

Un jeu de société de l’auteur Phil Walker-Harding comprenant des billes, il n’en fallait pas …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.