Botanik : du jardinage scientifique à travers le métal

Botanik, jeu de société pour deux joueurs, a immédiatement attiré mon attention lorsque j’ai vu sa boîte pour la première fois. Il y apparait Beatrix Bury, chercheuse à quatre bras, devant des tuyaux de métal assortis de plantes. C’est au coeur de son laboratoire que se dérouleront nos parties.

En effet, nous devrons tout tenter pour sauver le peuple Katbra, menacé d’extinction sur une planète hostile. Les deux joueurs représentent les scientifiques responsables des deux meilleurs équipes de Beatrix Bury. Celle-ci venant de développer une technologie qui permet de générer mécaniquement des végétaux, nous nous en servirons dans le but de construire la machine la plus performante.

  • Auteurs : Frank Crittin, Grégoire Largey, Sébastien Pauchon
  • Illustrateur : Franck Dion
  • Éditeur : Space Cowboys
  • Nombre de joueurs : 2
  • Durée : 30 minutes
  • Année : 2021
  • Prix : 28$
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Matériel et règles

Le matériel de Botanik est constitué de matériel de bonne qualité, à la hauteur des autres productions de Space Cowboys que j’ai eu l’occasion d’essayer. Un pion Méca, 67 tuiles (2 tuiles Source, 65 tuiles de 5 couleurs différentes et de 7 types), ainsi qu’un Registre (plateau de jeu). De petites icônes discrètes sur les tuiles permettraient aux daltoniens de ce monde de bien distinguer les tuiles de couleurs différentes.

Botanik
La boîte, les tuiles et le Registre de Botanik

On sent le souci du détail dans chaque item, chaque illustration, et la pièce de collection en métal dans la première édition est un bel ajout ! Le pion Méca, quant à lui, ne donne pas sa place. L’endos du Registre est illustré comme s’il s’agissait du journal de bord de Beatrix Bury. Une petite touche supplémentaire pour nous faire vivre la thématique.

Botanik
La pièce de collection et le pion Méca

Le livret de règles est simple, bien illustré même si je trouve que les images ne rendent pas justice à la beauté du matériel.

Comment jouer à Botanik ?

À notre tour, on place une tuile provenant de l’arrivage (trois tuiles face visible), soit de notre côté du Registre, soit sur une pile centrale. Pour placer une tuile de notre côté du Registre, celle-ci doit avoir un lien avec la tuile centrale de cette colonne. Par exemple, être de la même couleur ou du même type. Pour placer une tuile sur une pile centrale, il n’y a aucune restriction. Toutefois, il y aura un effet, car une fois qu’une tuile de notre côté du Registre n’a plus de lien avec la tuile centrale, on doit la poser devant nous et donc, l’ajouter à notre machine. Le premier joueur alterne de tour en tour avec le pion Méca. Ainsi, chaque joueur aura accès au premier choix de tuiles autant de fois au courant de la partie.

À la fin de la partie, chaque joueur remporte un point de victoire par tuile présente dans un groupe de même couleur formé d’au moins trois tuiles. De plus, chaque fleur rapporte un point. Attention, une tuile Plantes ou Légumes arbore trois fleurs mais doit être connectée à une tuile de même couleur pour que l’on ajoute les points de ses fleurs au pointage.

Mécanique et thématique

Pendant notre première partie, j’étais fascinée par les illustrations de Botanik et je ne cessais de me creuser la tête pour savoir d’où je reconnaissais ce coup de crayon. Eh bien, mon imagination ne me jouait pas de tours car Franck Dion a illustré Dixit Daydreams, la cinquième extension du populaire jeu Dixit. Il illustre ici merveilleusement bien le contraste entre la nature et la machine et nous immerge ainsi dans ce monde étranger.

Les mécaniques sont simples, placement de tuiles et construction de modèle. Botanik a un petit quelque chose de Ankh’or, dans le placement de tuiles. Aussi, la connexion de tuyaux me fait penser à Enigma, qui contient aussi du placement de tuiles.

Durée et difficulté

Botanik est un jeu à la mise en place très rapide. Des parties à l’intérieur d’une heure, un rangement aussi rapide que la mise en place, c’est un parfait jeu de midi, comme j’aime les appeler. Ce n’est pas un jeu où la durée peut être vraiment plus longue qu’à l’habitude, à moins d’avoir beaucoup de jasette pendant que l’on joue !

Il s’agit d’un jeu vraiment facile à apprendre mais pour placer nos tuiles de façon efficace, oublions la première partie ! Dès la deuxième, nous avons eu l’impression de beaucoup mieux « partir » notre machine à partir de la source de façon à se laisser plusieurs possibilités. En effet, nous poserons plus tôt dans la partie les tuiles à trois ou quatre embranchements.

Plaisir

Bien que l’on puisse nuire à son adversaire en le forçant à placer une tuile, celui-ci peut toujours s’en sortir en la plaçant de façon à ne pas la connecter tout de suite. La confrontation est donc présente mais limitée. Comme il n’y a pas d’objectifs secrets, il n’y a pas d’élément de surprise au décompte final, donc l’issue de la partie peut être prévisible. Cela n’est qu’un détail qui n’affecte pas l’expérience de jeu, mais j’aurais aimé des objectifs pour ajouter un peu de suspense

Je ne dirais pas que Botanik est un jeu enlevant, puisqu’on n’a pas affaire ici à un jeu de combos tel que Deus ou Wild Space, mais pour un bon moment sans prise de tête, on y trouve son compte.

Appréciation générale

Botanik est le troisième tome de la série de jeux pour deux de Space Cowboys après Jaipur, Ankh’or et Tea for Two. Également, il partage les trois mêmes auteurs que le titre précédent de cette gamme, soit Ankh’or. Ayant particulièrement apprécié ce dernier, je me devais d’essayer Botanik et je ne le regrette pas. Ses illustrations, ses mécaniques simples et sa rapidité rendent ce jeu efficace pour passer un bon moment en duo.

Bien qu’il ne surpasse pas pour le moment son prédécesseur dans mon coeur, je recommande fortement Botanik. En fait, si vous débutez dans le jeu pour deux, je vous suggère sans hésiter toute la gamme de jeux pour deux de Space Cowboys. Il s’agit d’une belle petite collection à se procurer ou même à offrir en cadeau !

J’aime

  • Les superbes illustrations
  • La rapidité des parties
  • La qualité du matériel

J’aime moins

  • Le pointage prévisible

La copie de Botanik a été fournie par Asmodee Canada.

Botanik

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Un bon jeu pour deux !

Botanik est un bon titre pour débuter dans le jeu pour deux. Mécaniques simples, matériel de qualité, courte durée des parties, font de ce jeu un bon choix.

À propos de Geneviève Corriveau

Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Pro de la recherche, je veux tout savoir sans rien demander. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

Château Lafortune : la cure de jeunesse d’un classique réalisée par un Québécois

Bienvenue à Château Lafortune, un jeu de société classique des années 1980 dans lequel nous …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.