Azul : Pavillon d’été – Encore plus de stratégie pour le troisième du nom !

Suivant le dicton « Jamais deux sans trois », Azul : Pavillon d’été est paru juste à quelques jours de Noël 2019. Dans ce troisième opus de la série, nous sommes de retour au Palais royal de Evora. Les meilleurs artisans se sont fait confier la construction du tout nouveau bâtiment pour faire resplendir le prestige de la famille royale. Malheureusement, Manuel 1er ne peut assister aux travaux puisque qu’il mourut avant la première pelleté de terre.

Oh Azul ! Ce chef-d’oeuvre ludique et succès planétaire de 2017. Michael Kiesling nous faisais voyager au Portugal pour débuter la décoration du Palais Royal de Evora (roi Manuel 1er au 16e siècle) avec le recouvrement des murs de jolis azulejos (carreaux de revêtement mural en faïence dans les teintes de bleu ou polychromes).

Un an plus tard, avec Azul : Les vitraux de Sintra, nous en avons embelli les fenêtres du Palais royal de Sintra.

Tous membres de la famille Azul, les trois jeux ont de grandes similitudes, mais ont chacun une personnalité propre à lui.

Azul : Pavillon d’été, que le prestige du Palais de Evora resplendisse !

Azul : Pavillon d’été
  • Auteur : Michael Kiesling
  • Illustrateur : Chris Quilliams
  • Éditeur : Next Move Games
  • Nombre de joueurs : 2 à 4
  • Âge recommandé : 8 ans et plus
  • Durée : 30 à 45 minutes
  • Année : 2019
  • Prix : 43,99$
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

But du jeu

Marquer un maximum de points en plaçant judicieusement ses tuiles. Que le meilleur artisan gagne !

Mise en place

1. Chaque joueur reçoit un plateau et un Marqueur Score de sa couleur ;

Azul : Pavillon d’été, Plateau Joueur

2. Préparer le Plateau de score :

    1. Placer le Marqueur de manche, il indique le numéro ainsi que le Joker de la manche en cours
    2. Piocher aléatoirement 10 tuiles (132 au total) pour les placer sur les espaces d’approvisionnement.
    3. Placer les Marqueurs de Score de tous les joueurs au nombre 5 (pour permettre la perte de points en prenant la tuile 1er joueur).
      Azul : Pavillon d’été, Plateau de Score

3. Placer 4 tuiles par Fabrique (de 5 à 9 selon le nombre de joueurs) et le Marqueur Premier Joueur au centre ;

4. Placer la Tour.

Déroulement

Une partie se déroule en six manches divisées en trois phases.

Phase 1 : Récupérer des tuiles

Contrairement aux autres volets, les tuiles sont d’abord récupérées et mises de côté pour la seconde phase. Qu’elles soient choisies sur une Fabrique ou au centre, les mêmes contraintes s’appliquent : prendre toutes les tuiles de la même couleur et laisser les autres au centre.

Les Jokers

S’il y a une ou des Tuiles Joker, il est obligatoire d’en prendre une plus toutes les tuiles d’une autre couleur. Une seule exception confirme la règle : toutes les tuiles sont des Jokers. Dans tous les cas, il est strictement interdit d’en prendre plus qu’une.

Marqueur Premier Joueur

Celui qui sélectionnera sa ou ses Tuiles au centre en premier récoltera également le Marqueur Premier Joueur.

Coût : Perte de Points de Victoire selon le nombre de Tuiles sélectionnées. La règle du Joker s’applique. Cela peut coûter très cher ! C’est un « pensez-y bien ».

Avantages : être le premier joueur pour la Phase 2 ET la prochaine manche.

Phase 2 : Placer des tuiles et marquer des points

Débutant par le détenteur du Marqueur Premier Joueur, nous choisissons un espace de notre Plateau Joueur à garnir. Son coût en tuiles est inscrit à son emplacement. Nous en plaçons une seule et défaussons le reste dans la Tour. Par exemple, pour garnir l’espace numéro 4 Bleu, il faut placer 1 tuile Bleue sur cet espace et en défausser 3 autres. Ensuite, nous passons au prochain jusqu’à ce qu’aucun joueur ne veuille ou puisse en placer.

Contraintes de placement :

  • Placer seulement les tuiles récupérées
  • Seulement sur les tuiles en forme de losange (pas sur les piliers, les statues ou les fenêtres)
  • Seulement sur les espaces libres
  • Une seule tuile par couleur dans l’étoile du centre (peu importe l’ordre)
  • Dans l’ordre de notre choix (nous pouvons placer sur la 2 et la 4 à la même manche)

Nous pouvons garder de 0 à 4 Tuiles pour le prochain tour. S’il nous en reste que nous ne pouvons placer, nous les défaussons et perdons autant de points que de tuiles perdues.

Jokers

Une tuile Joker peut être utilisée pour payer n’importe quelle couleur ou bien utilisée normalement. Cependant, une tuile Joker ne peut pas en remplacer une autre sur le Plateau Joueur. Nous pouvons nous en servir pour payer les tuiles manquantes par choix ou obligation.

Tuiles bonus !

En cours de partie, il est possible de récupérer immédiatement des tuiles bonus au choix à partir des espaces de réapprovisionnement du plateau de score en remplissant les espaces adjacents à trois éléments du Plateau de joueur :

  • Une tuile pour un pilier (4 espaces) ;
  • Deux tuiles pour une statue (4 espaces) ;
  • Trois tuiles pour une fenêtre (2 espaces correspondants aux nombres 5 et 6).

Pour cette récompense, il est permis de prendre autant de Tuiles Joker que désirées.

Ces tuiles sont très précieuses, il est judicieux de se concentrer sur leur acquisition dans une stratégie gagnante. Puisque ces espaces sont renouvelés en fin de manche, des combos de placement de tuiles nous permettrons de les saisir avant nos adversaires.

Pointage

Nous marquons 1 point par Tuile placée. Par contre, si nous la plaçons sur un espace adjacent à une ou plusieurs tuiles connectées, nous marquons 1 point pour chacune de celles-ci.

Phase 3 : Préparer la prochaine manche

  1. Déplacer le Marqueur de Manche ;
  2. Remplacer les Tuiles des espaces de réapprovisionnement manquantes ;
  3. Remplir les Fabriques.

Fin de partie

La partie se termine au bout de 6 manches. Il y a plusieurs bonus pour les objectifs atteints :

  • Les étoiles complétées ( 12 points pour la multicolore, 14 points pour la rouge, 15 points pour la bleue, 16 points pour la jaune, 17 points pour l’orange, 18 points pour la verte et 20 points pour la violette) ;
  • Espaces couverts ( 4 points pour les 1, 8 points pour les 2, 12 points pour les 3 et 16 points pour les 4).

La face « B »

Azul : Pavillon d’été, Face B

Fidèle au cadet de la série, Azul : Pavillon d’été a un côté B pour nous faire creuser les méninges. Les règles de base sont pratiquement identiques. L’Étoiles du milieu doit être constituée des 6 couleurs et les 6 autres uniformes. La différence est que le coût de placement au centre est de 3 pour toutes les branches et il n’y a aucune contrainte d’ordre des couleurs pour les autres. Également, les nombres ne sont pas disposés de la même façon. Je vous laisse explorer par vous-mêmes.

Une mini-extension

Azul Summer, la mini-extension d’Azul : Pavillon d’été.

Pour un temps limité, une mini-extension a été incluse dans les commandes en ligne. Celle-ci nous permet de sélectionner une tuile bonus en étant le premier à réaliser un objectif (compléter les 1, 2, 3 ou 4, terminer une étoile, atteindre le score de 40, etc).

Apporte-t-elle un plus à l’expérience de jeu ?

Oui, cela ajoute un niveau de compétition en voulant sauter sur un maximum de tuiles Bonus. Les scores ont été nettement plus élevés avec la mini-extension. Comme il y a deux côtés à une médaille, un surplus de tuiles peut également signifier un manque d’espace pour les accueillir, donc une perte de points. Elle ajoute une couche de complexité au jeu, je vous conseille de bien comprendre les bases avant de l’ajouter.

Est-elle essentielle ?

Je suis heureuse de l’avoir reçue gratuitement et je compte jouer avec régulièrement. Par contre, je ne payerais pas 7,99 USD plus les frais d’expédition.

Mon expérience de jeu

Étant donné que le premier Azul est pour moi un chef-d’œuvre ludique, j’avais déjà une opinion positive du Pavillon d’été avant même d’y avoir joué. J’ai commandé ma copie sur le site officiel de Next Move Games dès son annonce en septembre 2019. J’ai été quelque peu agacée que les boutiques le reçoivent avant les pré-commandes, mais mon sourire est revenu lorsque le messager me l’a livré l’après-midi du 24 décembre. J’ai joué le jeu et l’ai placé sous le sapin. J’ai presque réussi à paraître surprise lorsque je l’ai déballé le lendemain soir.

Comme toute première impression, j’adorais le visuel qui me rappelait davantage le premier. J’étais charmée par les tuiles en forme de losanges.

Azul : Pavillon d’été, les tuiles

J’ai beaucoup apprécié chacune de mes parties (13 au moment d’écrire cet article). Malgré de petits irritants, il est très amusant. Je l’ai de loin préféré au deuxième.

Les points forts

Il est le plus stratégique de la série. Plusieurs options s’offrent à nous. Par exemple, si j’ai récolté 7 Tuiles bleues, serait-il préférable d’en profiter pour remplir le nombre 6 et le 1, d’opter pour 1, 2, 3 bleues et poser la dernière au centre ? À la prochaine manche, le bleu sera Joker, est-ce que je devrais en garder quelques-unes ? Dans le premier, je suis plutôt contrôlante en sautant rapidement sur la Tuile Premier Joueur tandis que je réfléchis plus pour celui-ci. Est-ce que je le prends lorsqu’il ne coûte qu’un point ou est-ce que j’attends que le centre soit plein ? Cela peut forcer un adversaire à payer très cher, mais également offrir beaucoup de tuiles de la même couleur sur un plateau d’argent aux autres.

Une fois que tout le monde a compris le principe du Joker, le jeu est aussi fluide que le premier.

Il est très difficile de compléter plus de deux étoiles (centre et une de couleur).

Des tuiles en forme de losange, quelle originalité ! Les couleurs sont gaies.

Parlons de la Face B ! Vous voulez un réel remue-méninges ? Vous êtes servis ! Surtout si vous avez un déficit d’attention comme moi. Trop de liberté de jeu signifie chaos mental ! J’ai fait 2 parties de suite, puis j’ai eu besoin de prendre de l’air avant la troisième. La gestion des tuiles a été plus ardue. J’ai adoré souffrir un peu !

Les points faibles

Pour moi, l’irritant majeur est la couleur des Marqueurs de score. Pourquoi aussi terne avec un jeu si coloré ? Ils se ressemblent tous !

Je le trouve moins équilibré que ses prédécesseurs. Lorsqu’un joueur prend les devants, il est difficile de le rattraper. Les points découlent vite. J’ai également remarqué un grand écart entre ceux qui ont saisi les Jokers et les plus novices.

Pourquoi n’y a-t-il pas de dessins sur toutes les tuiles ? Pourquoi faire le travail seulement à moitié ? Cela ne règle pas du tout les problèmes des daltoniens. Si l’éclairage est tamisé, les roses et les rouges se ressemblent énormément. Par chance, il y en a sur les oranges ! Sinon, ces trois couleurs seraient pratiquement identiques. En plus, elles sont côte à côte !

Je doute un peu de sa rejouabilité étant donné que l’ordre des Jokers et la valeur des couleurs étoiles restent les mêmes. Personnellement, je les tirerais au hasard.

Et les « mini-geeks » ?

Ma fille de 12 ans sautait de joie en voyant la boîte, elle avait hâte de jouer. Elle le trouve aussi amusant et facile à comprendre que le premier, qui est son jeu favori depuis sa sortie. Dépendamment du moment de la journée où je lui pose la question, elle peut aller jusqu’à préférer le troisième ! Elle a particulièrement aimé les formes des tuiles et les jolies fleurs (étoiles).  Les couleurs lui ont beaucoup plu. Elle n’a pas compris le pourquoi de la tour en forme d’horloge. Pourquoi n’avoir tout simplement pas mis un second sac de tissu ? Mais la coquine m’a battue d’un point (79 à 78) !

Mon garçon de 10 ans s’est fâché et a abandonné au bout d’une seule manche. Il le trouvait injuste ! On avait ramassé beaucoup plus de tuiles que lui. Pour couronner le tout, j’ai pris la dernière tuile et sa soeur avait le Marqueur Premier Joueur. Il a eu l’impression de perdre un tour. Je vais laisser la poussière retomber et lui présenter à nouveau dans quelques semaines. Ce n’était peut-être pas un bon moment pour lui. Il faut dire qu’il n’apprécie pas particulièrement les jeux abstraits, n’ayant joué quelques parties du premier et n’a jamais voulu essayer le deuxième.

Azul : Pavillon d’été, une partie terminée

En résumé

J’aime

  • Grands airs de famille avec Azul mais une personnalité distincte
  • Apparence des tuiles (couleurs, formes)
  • Mécanique de récolter toutes nos pièces avant de construire
  • Accessibilité
  • Agréable autant à 2, 3 et 4 joueurs
  • Face B pour les joueurs avertis

J’aime moins

  • Les pions de décompte des points
  • Tour de défausse en forme d’horloge
  • Certain déséquilibre
  • Plus prévisible puisque l’ordre des frimes restera la même à chaque partie
  • Les tuiles rouges et roses se ressemblent beaucoup
  • J’aurais apprécié un dessin sur toutes les couleurs et non la moitié

La copie du jeu a été payée par l’auteure de cette critique.

Azul : Pavillon d'été

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Merveilleux !

Fidèle à sa famille, avec une twist plus stratégique.

User Rating : 5 ( 1 votes)

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux mini-geeks de 10 et 12 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager!

Aussi à voir...

Fairy Trails : un premier jeu édité par Paper Plane Games

Nous allons vous raconter la fabuleuse histoire du jeu Fairy Trails, la première publication de …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.