Azul : Crystal Mosaic – Un défi supplémentaire pour un jeu quasi-parfait

Qui ne connait pas Azul ? Populaire jeu abstrait de placement de tuiles de l’auteur Michael Kiesling, sorti en 2017, il est un favori de tous depuis plusieurs années. Découvrons ici sa toute première extension, Azul : Crystal Mosaic (Mosaïque Éclatante), sortie en 2020. Est-ce qu’elle ajoute vraiment quelque chose à un jeu déjà presque sans faille ? Doit-on considérer son achat ? Voyons cela de plus près.

Azul Crystal Mosaic boite

Les ajouts

Trônant au 54e rang de BGG au moment d’écrire ces lignes, Azul reçoit dans cette extension un peu de nouveau, mais les règles de base ne changent pas. Pour en savoir plus sur comment jouer à Azul, consultez notre critique.

Les revêtements transparents

Le principal défaut d’Azul était le marqueur de score, un petit cube en bois qui pouvait se déplacer à tout moment sur le plateau en carton. Ce problème est réglé avec Crystal Mosaic, car on a un revêtement de plastique transparent avec des cases pour le marqueur de score et pour les tuiles. Toutefois, il s’agit de cases doubles et on a l’impression que le marqueur de score n’est pas complètement à plat sur le plastique, il est un peu chambranlant. Tout de même, c’est beaucoup mieux qu’avant car si on l’accroche, il ne risque que de se déplacer d’une seule case et non de changer de rangée. Parfait pour jouer avec des enfants qui auraient de la difficulté à ne pas toucher au plateau en jouant.

Le revêtement de plastique transparent permet aussi de placer les tuiles plus facilement, mais elles sont plus difficiles à enlever.

Évidemment, qui dit plastique transparent dit reflets, mais ce n’est quand même pas tellement problématique car nous n’avons pas à fixer notre plateau si longtemps lorsque nous jouons.

Les plateaux de joueur

Quatre plateaux réversibles sont fournis dans Crystal Mosaic, avec deux nouvelles façons de jouer sur chacune des faces.

Face 1 : cinq cases sont identifiées avec une couleur et un multiplicateur x2. Nous ne pourrons poser qu’une tuile de la couleur correspondante sur cette case. Cela multipliera le total des points par deux pour ce tour-ci. Il faudra bien planifier ses poses de tuiles pour maximiser notre multiplicateur mais aussi pour ne pas se bloquer. En effet, on se rappelle qu’une seule tuile de chaque couleur peut être posée par rangée ou par colonne.

Face 2 : cinq cases sont identifiées avec une couleur (elles sont plus rapprochées que sur la face 1, cette fois-ci, deux rangées et deux colonnes ont deux contraintes, alors qu’une rangée et une colonne ont une seule contrainte. On retrouve ici un peu de Sagrada ou même de grilles de sudokus. Les possibilités de ne pas pouvoir poser une tuile augmenteront significativement si l’on ne fait pas attention pour ne pas se bloquer.

À noter que tout le matériel de l’extension peut entrer dans la boite d’Azul si on retire l’organisateur en plastique.

Durée et difficulté

Azul : Crystal Mosaic apporte un défi supplémentaire à Azul. Il faut toutefois prévoir plus de temps de jeu, car il y a plus de réflexion, alors qu’il y en a déjà dans Azul en temps normal.

Plaisir

Il est agréable de revisiter un classique en lui ajoutant cette touche de difficulté supplémentaire. Est-ce que l’on a eu plus de plaisir que dans une partie standard d’Azul ? Pas nécessairement. Comme Crystal Mosaic apporte une difficulté qui n’était pas vraiment manquante dans Azul, on ne peut pas dire qu’on trouverait que nos parties du jeu de base seraient fades sans l’extension.

En conclusion

Souvent, on essaie une extension d’un jeu et on se dit qu’elle aurait dû faire partie intégrante du jeu. Panthéon ou Agora pour 7 Wonders Duel, par exemple. Ce n’est pas le cas ici ; Azul est parfait comme il est.

Pour répondre à la question posée en début d’article à savoir si l’on doit considérer l’achat de Crystal Mosaic, je dirais oui, si nous recherchons plus de difficulté ou de défi. Si nos attentes sont d’avoir plus de plaisir et de rejouabilité, elles ne seront peut-être pas comblées. Les revêtements de plastique sont un ajout intéressant mais ne justifient pas l’achat.

Dans tous les cas, je vous invite à consulter l’excellent article comparatif de ma collègue Catherine concernant les trois jeux de la série Azul. Vous y trouverez assurément un titre qui vous plaira, si vous ne les avez pas déjà tous essayés.

J’aime

  • Le défi supplémentaire
  • Les cases pour les tuiles sur les revêtements transparents

J’aime moins

  • Que le marqueur de score ne tienne pas bien sur les revêtements transparents

La copie de Azul : Crystal Moisac a été fournie par Asmodee Canada.

Azul : Crystal Mosaic

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Un défi de plus pour un jeu déjà parfait

Azul : Crystal Mosaic est pour vous si vous souhaitez un niveau de difficulté supplémentaire pour Azul. Ses revêtements transparents pour les tuiles seront également utiles, mais pas indispensables.

À propos de Geneviève Corriveau

Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Pro de la recherche, je veux tout savoir sans rien demander. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

Mandala Stones, les pierres de l’harmonie en jeu de société

Avec Mandala Stones, les éditeurs Board&Dice (version originale anglaise) et Lucky Duck Games (adaptation française) …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.