Meadow : un jeu de société ou une balade en plein air ?

C’est l’été, il fait beau et vous avez le goût de faire une belle balade dans la nature. Sortez de la ville, explorez la nature et les paysages pour y découvrir toutes sortes d’animaux et le magnifique décor dans lequel ils vivent. C’est ce que vous propose le jeu Meadow de Klemens Kalicki qui nous avait donné Dream Home il y a déjà quelques années.

Qualifié de jeu de l’année « jusqu’à maintenant » par Tom Vasel de la chaîne YouTube The Dice Tower, autorité dans le monde du jeu, Meadow avait attiré mon attention, mais sans plus. Après en avoir entendu parler quelques fois, j’ai décidé de me faire ma propre opinion et de tester moi-même le jeu. Je vous explique !

  • Auteur : Klemens Kalicki
  • Illustratrices : Karolina Kijak et Katarzyna Fiebiger
  • Éditeurs : Rebel Studio, Asmodee
  • Nombre de joueurs : 1 à 4
  • Âge : 10 ans et plus
  • Durée : 60 à 90 minutes
  • Année : 2021
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Meadow

Les mécanismes de jeu

À la base, il faut le dire, Meadow est assez simple à comprendre. Je vous parle des règles ici. Vous n’aurez pas à relire les règles constamment, le livret est bien rédigé, clair et facile à consulter. Les mécanismes connus, draft de cartes, collection d’ensemble, chaînage, sélection d’actions. Vous connaissez déjà !

Vous aurez de petites pièces de carton (quatre ou cinq selon le nombre de joueurs) avec des choix d’actions imprimés dessus. Les premiers choix, du côté de la pointe, vous feront choisir une carte sur le plateau central avec la possibilité de prendre la 1re, 2e, 3e ou 4e carte. Ce faisant, vous bloquez une partie des choix pour les autres joueurs. Cette action vous permet également de jouer une carte dans votre prairie (tableau qui se construira devant vous). Vous pourrez également choisir l’action de l’autre côté du carton (côté droit) pour aller sur le plateau de feu de camp pour faire une des quatre actions spéciales. Ce sont des actions fortes, mais les places sont limitées et tous les joueurs ne pourront y aller.

Meadow

Vous devrez également jouer des cartes dans votre prairie. Comme mentionné plus haut, votre prairie, c’est aussi un tableau que vous allez monter pour y accumuler le plus de points possible. Mais pas si vite ! On ne place pas ce qu’on veut comme on le voudrait. Vous devrez construire un tableau qui commence avec différents types de sol, avec divers insectes, puis de petits animaux vers les plus grands en remontant la chaîne alimentaire. Vous aurez également la possibilité de d’y placer clôtures, maisons et beaux paysages, et même, à l’occasion, trouver différents objets sur votre chemin.

Meadow

À peu près tout ça peut vous rapporter des points. Chaque carte possède un ou des symboles. Ces symboles vous serviront pour acquérir d’autres cartes qui demandent ces symboles comme prérequis de pose dans votre prairie. Vous devrez, par contre, recouvrir, donc sacrifier, un symbole de votre prairie pour y placer cette nouvelle carte. Heureusement que cette dernière vous apporte son ou ses nouveaux symboles.

Pour terminer, je vais attirer votre attention sur le plateau feu de camp. Ici, vous aurez la chance d’augmenter votre nombre de points. En effet, de petits jetons avec les symboles de vos cartes seront placés autour du feu de camp. Si vous avez, dans votre tableau, deux symboles qui sont côte à côte autour du feu de camp, vous aurez l’occasion de placer un de vos jetons pour y réclamer plus de points.

La thématique

Difficile de reproduire une balade dans la nature avec un jeu de société. Parks, ainsi que quelques autres, y sont déjà arrivés. L’idée est bonne, mais qu’est-ce qui fait que ça fonctionne ? La réponse est simple, la qualité des illustrations. Meadow est non seulement bien fait mais en plus, les illustrations sont magnifiques. De petites aquarelles, à l’ancienne, avec des animaux et des paysages de toutes sortes. On passe notre temps, non seulement à planifier notre prochain tour, mais aussi à regarder les différentes images qui sont dans les quatre rangées, Nord/Sud, Est et Ouest.

Meadow illustration

Petite touche intéressante, à la mi-partie, vous devrez changer le paquet Sud par le paquet Nord. On explique ceci par un changement de direction, c’est comme si vous reveniez sur vos pas. Ça semble anodin, mais comme les cartes Nord sont plus puissantes, c’est comme si vous aviez remarqué plus de choses, donc de meilleures actions. Ça fonctionne bien.

La rejouabilité

C’est la question que tout le monde se pose tout le temps. Comme dans tous les jeux de cartes, l’ordre dans lequel les cartes vont sortir sera très différent d’une partie à l’autre. Avec ses 184 cartes divisées en quatre paquets, les options seront rarement les mêmes. Je pense que côté rejouabilité, vous en avez pour un moment. Est-ce que vos stratégies de jeu seront différentes ? Pas tellement ! Gardez un œil sur les objectifs du feu de camp, regardez quels sont les meilleurs symboles à acquérir ou à jouer selon les prérequis de vos prochaines cartes et ça fait le tour.

Ceci étant dit, le jeu est très engageant, vous serez toujours en train de calculer ce qui vous sera le plus profitable et même un peu ce qui pourrait nuire à vos adversaires. Et oui, il est aussi possible d’en arriver là ! Le jeu n’implique pas beaucoup d’interactions entre les joueurs, sinon de choisir plus rapidement qu’un adversaire une carte très convoitée ou lui en bloquer l’accès.

La qualité de la production

Je suis d’ordinaire assez critique envers la qualité de production, ayant moi-même une chaîne YouTube (L’Atelier du Meeple), où j’explique comment améliorer le rangement des jeux. Ici, les cartes sont de bonne qualité, les plateaux de bonne épaisseur et le meeple en bois très convenable. Certains petits jetons sont, par contre, minuscules. Avec la grandeur du plateau feu de camp, il aurait été facile d’augmenter le format de ces jetons. On y aurait gagné en lisibilité puisque le jeu occupe tout de même assez d’espace sur la table.

Meadow matériel

Certains trouvent que l’organisateur dans la boite n’est pas utile parce qu’il ne permet pas de ranger de façon verticale sans que les composantes se mélangent. Je pense au contraire que l’organisateur est bien fait, il y a de l’espace pour les sabots de distribution de cartes (même si vos cartes ont des protecteurs, chaque élément trouve sa place et il y en a même pour de futures extensions au besoin. Pour ranger le tout à la verticale, vous pouvez placer les restes de vos « punch boards » sous l’organisateur pour le soulever ou ajouter, comme moi, un ou deux carrés de carton-mousse et le tout restera en place.

En guise de conclusion

Meadow est le jeu parfait pour se relaxer. C’est beau, c’est champêtre et ça donne le goût d’aller faire une randonnée. Je dirai même plus, d’être plus attentif encore lors de votre prochaine excursion en plein air. Le jeu est solide, efficace et facile à apprendre. Ce qui ne veut pas dire qu’il est facile de gagner une partie. Vous devez être attentif à ce que font les autres, aux choix de cartes qui changent continuellement et au plateau feu de camp. Si vous avez aimé Parks, vous aimerez certainement Meadow. Vous y retrouverez de belles illustrations et un jeu que plusieurs aimeront.

J’aime

  • Chaque carte est une oeuvre d’art
  • Facile à comprendre et à expliquer
  • La qualité du matériel

J’aime moins

  • Les jetons trop petits
  • La paralysie (réflexion longue) que peut parfois causer le jeu

La copie du jeu Meadow a été achetée par le rédacteur.

Meadow

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Le plus beau jeu de l'année

Un beau et un bon jeu qui saura plaire à tous et qui offre un beau défi.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Mandala Stones, les pierres de l’harmonie en jeu de société

Avec Mandala Stones, les éditeurs Board&Dice (version originale anglaise) et Lucky Duck Games (adaptation française) …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.