[Jeux Video] Bye bye EBgames, bonjour la distribution en ligne.

Je boycotte EBgames.

Ouais, et je ne suis sûrement pas le premier non plus. Ce sont les précommandes qui ont tué la franchise pour moi. J’ai fait de mon mieux pour appuyer un magasin spécialisé, mais le lot d’expériences négatives avec cette franchise est devenu trop important pour que je puisse continuer à y aller.

Vous entrez dans un EBgames, vous voyez quoi? Des tonnes de copies des dernières parutions Xbox360 et PlayStation 3. Faisons le tour du magasin : des tonnes de copies physiques de jeux PC que personne n’achète, à quelques exceptions près, ou pour des éditions collectionneur vraiment alléchantes, il n’y a aucune raison d’aller chercher une copie physique en magasin depuis au moins 3 ans. Des copies de jeux qui datent de deux trois ans que personne n’achète, parce qu’ils tentent de les vendre à des prix irraisonnables. Petite comparaison rapide, ici Mass Effect USAGÉ est vendu 20 $, en ce moment 15 $ pour la vente équivalente au Black Friday américain. Amazon.ca, donc Canadien, USAGÉ toujours, 8,49 $ avec de « gros » frais de port et manutention de 2,50 $. On s’entend qu’en incluant le transport, on est à 33 % de rabais sur ce qu’eux vendent. Ensuite ils ont un stock incroyable de « Shovelware », c’est-à-dire des jeux de qualité discutable, peu connus, qu’on produit à la pelle.EBgames
Bref, tout ça pour dire. Ce mois-ci, j’étais au Dix30 pour faire quelques emplettes quand je me suis souvenu que Ragnarok Odyssey (qui est excellent, soit dit en passant) venait tout juste de sortir. Donc 6 h 30 du soir, j’entre en magasin me procurer une copie. Premièrement impossible de trouver le mur de PS Vita, caché soigneusement entre les surplus de jeux PC et les Shovelware de Nintendo DS. Ensuite je finis par trouver le mur, aucune copie sur le mur.

« Bonjour, est-ce que je peux vois aider? », me demande un homme, mi-trentaine, présumé gérant.

« Oui, je cherche Ragnarok Odyssey sur Vita, il est sorti aujourd’hui » et là vient la partie que je trouve enrageante sans bon sens :

« Oh, je regrette, j’en ai une dizaine de copies en arrière, mais elles sont toutes réservées. Voyez-vous avec le système de précommande vous vous assurez de… »

(Solution 1 pour lui : simplement me dire qu’il n’avait pas de copie, ça ne m’aurait pas enragé et il aurait évité le discours de précommande)

« Oui, oui, OUI je connais le système de précommande, cela fait 21 ans que je joue, ce n’est pas la première fois que le concept est utilisé. Bon, ben merci alors, je vais aller voir ailleurs… »

Un jeune homme, simple commis, intervient : « Attendez moi deux seconds monsieur, je crois que j’en ai UNE copie en surplus en arrière. »

Quelques minutes passent, puis il me revient avec une copie du jeu. « Bon, ben parfait, vendu! »

Ce soir-là je suis passé devant le mur de 3DS et j’ai remarqué trois copies de Code of Princess sur le mur, pour 3DS. Donc, avec tous ses éléments, je me suis rendu compte de plusieurs choses :

–          Le jeu est peut-être peu connu. Ça arrive, puis la Vita ne vend pas exceptionnellement bien, donc il se peut que les copies restent en arrière le temps de faire une place sur le mur. Mais alors, comment est-ce qu’un jeu d’Atlus comme Code of Princess, que j’adore, mais qui est tout aussi inconnu, a 3 copies sur le mur?

–          Les commis/gérant n’ont aucun problème à être le plus désagréable possible. Pourquoi me dire SPÉCIFIQUEMENT qu’il y a une dizaine de copies qu’il ne peut et ne veut pas me vendre en arrière, au lieu de simplement éviter le problème. En gros, il refuse de faire rouler son inventaire et donc de faire des ventes, pour garder ses copies de précommande. À la limite, je peux comprendre. Mais, faire « Oui j’ai des copies, non je ne peux pas t’en vendre une », c’est probablement une des expériences de magasinage les plus frustrantes possible. Surtout quand on prend la peine d’y aller au lieu de commander en ligne, pour les rares fois où ça arrive.

–          Je comprends aussi très bien que la compétition dans le domaine est très forte. Avec Amazon qui vend à des prix ridiculement bas avec transport gratuit la plupart du temps, Future Shop et Best Buy qui prennent maintenant les jeux usagés pour des crédits en magasins et les autres, ce n’est pas facile de garder le magasin en vie. Par contre, il faut savoir prendre les occasions quand elles passent. J’aurais sans hésité pris une copie réservée pour la vente, et en commander une extra à la prochaine commande. Les gens qui réservent des objets viennent les chercher en moyenne une semaine après la date de disponibilité, par expérience. Une semaine c’est amplement assez pour en recevoir une autre pour remplacer celle manquante.

EBgames
Ensuite, le cas Wii U. Tous les parents cool en veulent une pour Noël, c’est normal. En plus, les lancements de Nintendo, c’est toujours le bordel : manque de consoles, revente à des prix exorbitants et j’en passe. Cette fois-ci, j’appelle en premier, pour m’assurer qu’elle est en stock. Elle ne l’est évidemment pas, donc je demande si c’est possible de me mettre sur liste d’attente. On me dit « oui pas de problème », donc je laisse mes coordonnées. Une semaine plus tard, je refais le tour des fournisseurs, sur internet en premier pour vérifier les stocks. Tout le monde est en rupture, SAUF EBgames, pour qui les stocks étaient au minimum au dessus de 10 consoles, et ça, c’est le modèle Deluxe seulement. Donc, avec cette information, j’appelle.

« Oui, j’aimerais avoir une information. J’ai été sur votre site web et je vois que vous avez des Wii U Deluxe en stock, j’aimerais simplement confirmer avec vous. »

« Oui j’en ai 16 ou 17 encore, MAIS c’est réservé aux précommandes malheureusement. Mais je peux prendre votre nom pour vous ajouter… »

« Non c’est parfait, je vais aller voir ailleurs, merci, au revoir. »

Encore une fois, même problème. On a l’inventaire, on pourrait faire des ventes instantanées, mais non, on aime mieux geler l’inventaire et attendre les précommandes pour les profits assurés.
Et bien mes chers EBgameux, désolé, mais je peux vous assurer que je vais vous éviter comme la peste à l’avenir. Le manque de stock, les mauvais choix de marchandise, les précommandes, à tout ça je dis au revoir! Je retourne en ligne et chez Amazon pour acheter, eux ont les stocks nécessaires, disent précisément le nombre de copies restantes et ils réussissent même à me livrer mes produits le même jour, pour 3 $ de plus.

À propos de Jonathan Lemonde

Enthousiaste PC, Analyste au controle de la qualite en jeux video, je m'eparpille un peu partout a la recherche des jeux qui me font flipper, sur toutes les consoles possibles et imaginables. Je brise aussi beaucoup d'appareils pour mon plaisir personnel! :D

Aussi à voir...

Brawlout : Un jeu de combat de plateforme à suivre de près!

Suivant le succès monstre de Super Smash Bros, il y a récemment eu une vague …

2 commentaires

  1. Cet article en dit long, en tout cas, sur la transition qui s’opère depuis quelques années déjà… en tout cas en France, les magasins de jeux vidéo ont disparu les uns après les autres. Personnellement je n’en vois plus l’utilité depuis bien longtemps. Pour terminer sur Amazon, ça arrive même qu’ils livrent le jeu avec un jour d’avance sur la sortie ! 😀

  2. J’aime bien les boutiques Microplay situées dans les Vidéotron. À part pour leur garantie supplémentaire, il ne pousse pas vraiment la vente et offre un super bon service. En cas de problème, les cds usagés achetés qui présentent des défectuosités sont remplacés sans trop de questions de la part des commis, ce que j’apprécie beaucoup!

Qu'en penses-tu ?