Concours

Tom Clancy’s The Division 2 : nos impressions sur la bêta fermée

Suite au jeu Tom Clancy’s The Division, la franchise a décidé de recréer une aventure semblable en faisant un deuxième volet. Pour ma part, dès que j’ai su qu’on aurait la chance de poursuivre l’aventure, je ne tenais plus en place. J’attendais ce moment avec hâte ! Et puis tout à coup, bêta fermée disponible ! Je me suis lancée sur l’occasion. Pour tous ceux qui avaient précommandé le jeu, c’était possible d’avoir un avant-goût de ce qui les attendait avec trois de leurs amis. Celle-ci a eu lieu du 7 février au 10 février et j’y ai participé !

Les changements

Si vous avez joué à Tom Clancy’s The Division et que vous attendiez des changements dans le jeu, vous serez malheureusement déçus. Dans les nouveautés, on peut s’apercevoir qu’Ubisoft a travaillé à améliorer généreusement le côté graphique du jeu. Les cinématiques sont à couper le souffle et l’histoire paraît intéressante. On veut toujours en savoir plus. La carte du monde de Washington (cette fois-ci) est très bien détaillée et notre point de repère (nous) est en fait notre personnage au complet. Il est donc plus facile de se trouver sur la carte. La musique des combats est aussi totalement enivrante. Tout est silencieux et tout à coup nous voilà en combat avec une musique digne de ce nom ! Les personnalisations de bases et de personnages sont également différentes de Tom Clancy’s The Division. Dans celui-ci, on pouvait trouver des boîtes d’armes et/ou de munitions. Maintenant, en plus de cela, nous pouvons trouver des sacs à dos remplis de divers objets. Nous pouvons aussi démanteler des objets pour en créer d’autres, ou trouver les matériaux nécessaires dans les sacs et boîtes. Certains points de la ville sont contrôlés par l’ennemi et nous devons nous battre à l’aide d’alliés (NPC) pour en prendre le contrôle et pouvoir se téléporter à ces endroits lors de notre mort. À chaque niveau de plus, nous obtenons une boîte qui contient armes, accessoires pour armes et/ou vêtements. Un détail que j’ai remarqué de nouveau c’est que lorsque quelqu’un joue et a besoin d’aide dans sa partie il peut appuyer sur « demander de l’aide ». Tous les joueurs reçoivent alors un appel via un haut-parleur attaché à leurs sacs et peuvent accepter d’aller aider l’agent en difficulté. Les Échos sont aussi toujours disponibles.

Dans ce deuxième volet, il y a deux gangs contre qui nous battre tout dépendant des secteurs et aussi de la Dark Zone ; les Heiynes et les True sons. Évidemment, puisqu’on jouait à une bêta, nous avions une limitation de secteur. J’ai pu me rendre jusqu’au niveau 7 et j’ai fini la bêta en 18 heures et 24 minutes.

La bêta : premier jour

J’étais tellement énervée de commencer la bêta que dès que mes yeux furent éveillés, j’étais déjà devant mon ordinateur. J’ai commencé ma diffusion, puis lancé le jeu. Vous pouvez voir les rediffusions ici. Dès les premières secondes de la première vidéo, les images étaient à couper le souffle. On apprend dès le début à choisir nos compétences, les accessoires et les bonus rattachés à nos combats. Pour les bonus, certains nécessitent un niveau spécifique et je n’ai malheureusement pas pu tous les essayer puisque certains n’étaient pas disponibles dans la bêta. Nous commençons le jeu à notre base principale qui est située dans la Maison Blanche ! J’étais agréablement surprise. Nous avons donc droit au même système de radar, d’items et de paramètres que dans The Division. En plus de notre base principale, nous avons un refuge principal qui donne lui aussi (comme notre base principale) des quêtes principales et secondaires qui serviront à l’amélioration du refuge. Chaque fois que nous découvrons une nouvelle planque, nous avons un monument découvert.

L’expérience de jeu est enivrante et aussi enrichissante que le premier volet (en espérant que vous avez aimé le premier volet). Par contre, en cette première journée d’essai, nous avons rencontré, moi et mes coéquipiers, certains bogues. Pour commencer, le jeu fermait de lui-même très souvent, ce qui nous à obligés à souvent recommencer des missions, faciles ou difficiles. De plus, si on ne compte pas la cinématique du début, toutes les cinématiques et les conversations ne fonctionnaient pas bien. On n’entendait pas les dialogues et ils n’étaient pas non plus sous-titrés. Il y a eu aussi des difficultés avec les invitations d’amis, mais ce fut réglé. Comme j’ai dit sur ma chaîne, j’étais agréablement surprise qu’il n’y ait pas plus de bogues que ça.

La bêta : deuxième jour

Le lendemain, une mise à jour majeure a eu lieu avant que je puisse jouer. La mise à jour a réglé tous les bogues sans exception ! Ubisoft m’a réellement surprise ! Ils ont été excellents ! J’ai remarqué ce jour-là que les déplacements rapides étaient disponibles (comme dans le premier volet) pour les bases et les refuges découverts. De plus, à partir du niveau 4, c’était plus long pour monter de niveau, mais était-ce parce qu’avec la bêta on était bloqués au niveau 7 ou est-ce que ce sera tout le temps comme ça ? Je ne saurais dire.

 

Un bon exemple des combats

Le 4 contre 4

Un nouveau mode est disponible, semblable à Call of Duty où l’on se retrouve 4 joueurs contre 4 avec nos armes avec lesquelles nous faisons le mode « histoire ». Dans ce mode, il y a deux sortes de combats, soit l’escarmouche ou la domination. Le groupage est rapide et sans bogue tout comme les combats. Les matchs durent maximum 12 minutes et chaque équipe a 16 points. Chaque fois qu’un membre de l’équipe meurt, vous perdez 1 point. L’équipe gagnante est celle qui réussit à éliminer l’autre. Bien que les cartes de combats soient petites, j’ai apprécié ce mode.

La Dark Zone

Dans Tom Clancy’s The Division, j’avais peur de la Dark Zone car il était difficile d’y survivre. Pour celle du nouveau volet, j’ai trouvé ça, bien que très intéressant, car on peut trouver des choses contaminées à faire décontaminer, j’ai trouvé la zone très facile. Le concept des items contaminés sont des choses qu’on trouve grâce à des quêtes ou des objets laissés par les ennemis, qu’on doit ensuite faire transporter par un hélicoptère. Là où ça se corse, c’est que les joueurs peuvent venir voler vos objets si l’hélicoptère ne réussit pas à les remonter assez vite. Pour ma part, je n’ai pas eu la chance de devoir protéger mon dû !

Témoignage de joueurs

Chazzinours : Ayant bien aimé le premier, j’attendais avec impatience le deuxième. Pour avoir joué à la bêta fermée une fin de semaine complète, je peux vous dire que ce jeu a beaucoup de potentiel ! Le fait d’offrir le multijoueur tout de suite après la première mission ma clairement aidé à vouloir continuer d’y jouer. Le visuel est excellent, une coche au-dessus du premier. Le souci du détail fait vraiment la différence. En dehors de quelques petits désagréments et des plantages récurrents, le multi à 4 et les missions prenantes et variées me font dire qu’à sa sortie, je serais preneur ! J’ai apprécié mon expérience et je voudrais dire un gros merci à Natoul, de son nom de joueuse, d’avoir pensé à moi et de m’avoir offert une clé.

Valthalionqc : Les graphiques sont nettement meilleurs, mais c’est exactement la même chose que le premier volet. Je ne suis pas encore convaincu que je vais l’acheter.

Conclusion

Je ne sais pas pour vous, mais moi le 15 mars 2019 (la date de sortie de Tom Clancy’s The Division 2), ce jeu sera entre mes mains ! Sachez qu’il sera disponible sur Xbox One, PS4 et PC et que le prix sera de 79.99$, en contenu téléchargeable sur l’application d’Ubisoft ou en copie physique.

Avez-vous hâte ? Moi, j’y suis déjà accro !

À propos de Natasha Di Maurizio

Mère de famille, je joue depuis aux jeux vidéo depuis mes 5 ans (j'en ai présentement 30). Vraie fan de Final Fantasy et Assassin's Creed, il me fait plaisir de partager avec vous mes deux plus grande passions, les jeux vidéo et l'écriture.

Aussi à voir...

Assassin’s Creed III Remastered – Une aventure dans une forêt de bogues

Depuis sa sortie en 2012, Assassin’s Creed III est souvent considéré comme le mouton noir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.