Accès anticipé : The Tenants, un divertissement pour passer le temps

Locataire depuis maintenant 15 ans, j’ai souvent été chanceux avec mes propriétaires. J’ai presque toujours eu de bonnes expériences. The Tenants vous permet d’expérimenter ce que c’est d’être un propriétaire de logements. Vous aurez donc à rénover des logements et les louer à des gens naïfs et sans argent. À vous de voir si vous serez un bon ou un mauvais propriétaire !

The Tenants : un accès anticipé qui nous laisse beaucoup de liberté

Gérer votre empire immobilier !

La mise en situation du jeu est assez basique, mais peu importante. Vous faites des contrats avec votre oncle afin d’apprendre les bases du métier de propriétaire. Puis, votre oncle vous donne une petite maison roulotte afin de vous permettre d’avoir votre premier locataire. Évidemment, cette source de revenus ne sera pas suffisante et vous devrez exécuter divers contrats dans le quartier. Que ce soit des rénovations, des visites d’appartement ou bien être le numéro d’urgence d’une personne dont le propriétaire s’absente, vos contrats vous permettront de faire un peu d’argent. Pour d’étranges raisons, votre oncle est votre employé et fait le ménage dans les maisons lorsque vous en avez besoin. S’il y a des petits travaux à faire, l’une des options est également d’appeler votre oncle pour aller sur place… Bref, vous êtes un être privilégié qui hérite d’un premier logement et qui a un oncle à tout faire !

Sans surprise, l’histoire n’est pas très importante. On veut tomber dans la gestion immobilière rapidement. C’est d’ailleurs l’un des points faibles du jeu. Le rythme est lent et on met beaucoup de temps avant d’entrer dans la partie plus intéressante de gestion. Les divers contrats se ressemblent et on doit attendre un long moment afin d’obtenir assez d’argent pour acheter de nouveaux logements. Par contre, le jeu devient assez intéressant lorsque les diverses options nous sont débloquées et nous permettent d’agrandir notre empire !

Vous aurez divers contrats de rénovations à exécuter durant votre partie.
Je ne suis pas 100 % certain de ce que je rénovais à ce moment-là…

Faire de l’argent sur le dos du bon monde

Les mécaniques du jeu peuvent sembler assez simples à première vue. En fait, un ami me faisait remarquer qu’il s’agit d’un heureux mélange entre un jeu mobile et le mode « création » de The Sims. Lorsque vous devenez propriétaire d’un bâtiment et dans les contrats de rénovation, vous devez tout d’abord nettoyer le logement. Cette partie implique uniquement de cliquer sur les déchets ou les choses à réparer avec votre oncle. Dépendamment de la valeur de l’objet à réparer, un pourcentage de réussite s’affiche. Cependant, rien ne semble pour l’instant influencer ce pourcentage. Votre oncle, qui travaille gratuitement pour vous, ne semble pas pouvoir améliorer ses compétences. Pour ce qui est du nettoyage, vous n’avez qu’à cliquer sur « Nettoyer » et votre oncle fera le travail. Cette partie rappelant les mécaniques d’un jeu mobile n’amène à mon sens pas grand-chose au jeu. Heureusement, ce n’est pas l’essentiel de The Tenants.

La majorité du temps, vous le passerez à décorer des logements. Vous pouvez construire et détruire des murs, acheter du mobilier, poser du solage et peindre les diverses habitations. Chaque type de citoyens dans la ville a des goûts spécifiques qui pourront être influencés par la décoration et les installations que vous aurez sélectionnées. Évidemment, lorsque vous avez des contrats de rénovation, vous aurez des besoins spécifiques à combler. Cependant, vous devrez faire des tests afin de trouver des décorations qui sauront satisfaire vos futurs locataires. Vous ne voulez pas nécessairement vous retrouver avec des locataires alcooliques…

Deux autres types de contrats s’offrent à vous : ceux de gardiennage et ceux de visite. Les contrats de gardiennage vous mettent de garde durant une certaine période de temps. Si un locataire d’un bâtiment qui ne vous appartient pas a des ennuis, vous devrez répondre à l’appel. Pour le second type de contrat, vous devez simplement organiser des visites de logements qui ne sont pas les vôtres et trouver le locataire parfait pour l’endroit. Les propriétaires ont des demandes bien précises que vous devrez respecter tout en faisant attention de ne pas louer à n’importe qui…

Chaque consignes doit être respecté afin d'obtenir une bonne note!
Après un contrat, le propriétaire doit faire le tour afin d’examiner si vous avez respecté votre mandat.

Gérer les crises existentielles de vos locataires

Le côté gestion est assez simple. Vos locataires ont des besoins et vous avez une limite de temps afin de prendre une décision pour accepter ou non leurs demandes. La majorité du temps, vous avez une option afin de vous permettre de payer et que le problème soit réglé. Par exemple, votre locataire pourrait vouloir remplacer des meubles brisés ou bien installer des caméras suite à un vol. Vous pouvez toujours refuser, mais cela affectera la relation que vous avez avec vos locataires. Si vous avez une mauvaise réputation, ils pourront saccager les meubles ou bien « oublier » de payer leur loyer.

Cependant, si vous avez une bonne relation, peut-être accepteront-ils une hausse de loyer plus substantielle à la fin de leur contrat de location. Plus vous aurez de locataires, plus vous serez porté à envoyer des professionnels ayant un coût monétaire plutôt que d’envoyer votre oncle. Le temps peut filer rapidement et avec mes trois locataires, il m’arrivait de ne pas pouvoir tout gérer à temps et parfois même de perdre des locataires…

Par contre, lorsque vous changerez de quartier, vous pourrez embaucher une personne afin de s’occuper de vos logements à votre place. Cet employé aura ses compétences propres et nécessitera un salaire de votre part. Vous pourrez donc embaucher une personne remplie de compassion ou quelqu’un qui voudra surtout vous faire faire plus d’argent… !

Certains contrats sont "spéciaux".
Je ferais le saut si un propriétaire arrivait déguisé en tigre… !

Est-ce que ça vaut la peine ?

Essentiellement, le jeu est surtout plaisant pour la partie décoration. Comme plusieurs, je dois admettre avoir toujours eu un faible pour la partie « construction » de The Sims et c’est pourquoi j’ai été charmé par ce jeu. Le prix demandé est amplement juste et je sens que j’ai encore plusieurs heures de plaisir devant moi. La difficulté n’est pas toujours évidente. Si vous êtes perfectionniste et que vous recherchez les meilleures notes, vous aurez parfois de la difficulté à gérer les budgets alloués et la décoration des pièces de vos contrats.

Il est important de préciser que jamais je n’ai eu l’impression d’être dans un jeu en accès anticipé. La seule option qui me semblait verrouillée était l’accès au dernier quartier où on précisait qu’il fallait attendre de futures mises à jour. On peut donc espérer que le jeu ne cesse de se bonifier avec l’ajout de nouveaux éléments de décors, de nouvelles missions et peut-être même de nouvelles villes ?

Au début du jeu on nous offre un tutoriel.
Le jeu est bien expliqué et les commandes sont très intuitives.

J’aime

  • L’originalité des graphismes
  • Le système de décoration
  • La quantité de contenu disponible pour un accès anticipé

J’aime moins

  • Le rythme un peu lent
  • Le manque d’options dans la gestion

La copie de The Tenants  a été fournie par Frozen District.

À propos de David Charbonneau

Étudiant et geek à temps plein, je suis passionné de jeux vidéo, de cinéma et de culture populaire. Ce que je préfère par-dessus tout est généralement un bon scénario, car l'histoire est pour moi plus importante que tout. J'anime également le podcast « Les choses qui n'intéressent (peut-être) que nous » sur les ondes de CHOQ.ca.

Aussi à voir...

WarioWare Get it Together !

WarioWare : Get it Together ! – Le jeu parfait pour s’amuser entre amis

WarioWare : Get it Together ! est un jeu de party dans lequel on effectue de nombreux …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.