Children

Découverte manga : Children

La couverture du manga Children m’a tout de suite intriguée. On y voit une jeune fille tenant un couteau ensanglanté, le tout dans des couleurs très vives et joyeuses. J’ai aimé le contraste. Et ça m’a donné envie de découvrir ce manga tout droit sorti de la maison d’édition Omake Books que je ne connaissais pas. J’étais donc, en plus, ravie de découvrir celle-ci ! Bref, voici mon verdict suite à ma lecture du sanglant manga : Children !

  • Titre original : Children
  • Dessin : Miu Miura
  • Scénario : Miu Miura
  • Éditeur VF : Omake Books
  • Année : 2017 au Japon / 2020 en France
  • Type : Seinen
  • Genre : Suspense, Fantastique
  • Nombre de tome : 2
Children
Voici la couverture du manga : Children de Miu Miura.

Synopsis

Pour trois millions de yens, une somme anormalement élevée, le jeune Tôru Igarashi, un étudiant, a accepté un petit boulot de six mois dans un orphelinat situé au fin fond des montagnes, pour s’occuper d’enfants et aider aux tâches d’entretien. Il y fait la connaissance de Sakurako, une jeune adolescente de 14 ans et du groupe d’enfants, un peu méfiants mais néanmoins pleins d’énergie. Tout semble bien se passer jusqu’à ce qu’à la nuit tombée, cette ambiance joyeuse ne devienne malsaine et extrêmement sanglante ! Loin du monde, le cauchemar de Tôru ne fait que commencer. Les enfants deviennent d’incroyables machines à tuer, égorger, découper…

Critique

J’aimerais commencer ma critique en vous lançant un avertissement. Il s’agit d’un manga très cru et gore. Il ne conviendra pas à un jeune public ou encore, à des personnes sensibles. Les scènes sont très explicites et sanglantes. Si vous êtes un amateur de ce genre, Children risque de vous plaire. Dès les premières pages, nous entrons dans un univers très sombre en suivant Tôru Igarashi, un étudiant ayant accepté un petit boulot de six mois dans un orphelinat isolé. Les tâches semblent simples : s’occuper des enfants et aider aux tâches ménagères. Pour couronner le tout, l’emploi est extrêmement bien payé !

Toutefois, le garçon se rend rapidement compte de l’ampleur du travail pour lequel il vient de postuler. Il ne s’agit pas d’un orphelinat normal ! Le jour, les enfants jouent, mangent et rient ensemble. La nuit, cette douce réalité se dissipe. Du début à la fin, nous sommes plongés dans une ambiance horrifique et perturbante. La directrice ainsi que les enfants commettent des gestes inhumains, au sein de cet orphelinat. Pour quelles raisons ? Sont-ils manipulés ? Font-ils tout cela de leur plein gré ? Quoi qu’il en soit, notre protagoniste tentera de se soustraire de cette boucherie sans se salir les mains. Y parviendra-t-il ?

J’ai particulièrement apprécié l’ambiance et les dessins glauques que nous offre la mangaka tout au long de ce premier volume. Children est perturbant à souhait et bien que la série se terminera en deux tomes, j’ose croire qu’il s’agit là d’une très bonne série pour les amateurs du genre.

« La directrice dit que quand on meurt on devient une étoile ! »

Conclusion

Je suis satisfaite de ce premier tome ! Le suspense était au rendez-vous. On se pose de nombreuses questions durant notre lecture qui, j’espère, auront des réponses dans le second et dernier volume de Children. L’ambiance malsaine est délicieuse et présente du début à la fin de notre lecture. Le retournement brutal de situation de la dernière page m’a surprise et je n’ai pas pu m’empêcher de me poser mille et une questions ! Il y a tellement de questionnements que je me demande si un seul tome parviendra à répondre à toutes nos réflexions. Bref, Children, c’est de l’horreur brute fusionnée à un univers tout mignon, tout doux qu’est le monde coloré des enfants ! Ce contraste est très intéressant. Je recommande ce manga aux gens qui n’ont pas le cœur fragile.

J’aime

  • Le suspense de la dernière page
  • L’ambiance gore et malsaine qui émane de ce manga

J’aime moins

  • Le manque de révélations qui seront toutefois dévoilées dans le dernier tome

La copie de Children a été prêtée par Anipassion-J.

Les liens d’Anipassion-J : Boutique | Instagram | Facebook | Twitter

Children

Texte, narration et scénario
Graphisme
Impression générale

Sanglant !

Un manga aux allures colorées et pourtant si malsain. Il plaira aux amateurs de gore.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Top 5 des meilleurs animes du printemps 2021

Encore une fois, c’est drôle de constater que mes recommandations du programme du printemps 2021 …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.