The Crew, un incroyable jeu de plis coopératif avec système de missions

Nous avons incarné des astronautes en quête de la neuvième planète en jouant à The Crew, récipiendaire du prestigieux Kennerspiel des Jahres 2020 (prix du meilleur jeu de l’année dans la catégorie Connaisseurs).  Pour son tout premier jeu de société, Thomas Sing a amené les jeux de plis à un autre niveau en l’alliant avec une histoire et des missions. Encore plus improbable, The Crew est totalement coopératif.

Cet honneur est-il justifié ? Voici pourquoi j’en suis totalement convaincue.

Chers joueurs alpha, prenez gare, vous ne pourrez pas prendre le contrôle total de votre aventure.

The Crew, en quête de la neuvième planète

Le jeu

Les cartes

Le jeu est constitué de trente-six cartes de quatre couleurs (rose, bleu, vert et jaune) numérotées de un à neuf, quatre cartes fusées (les frimes), cinq cartes de rappel (une par joueur) et trente-six cartes de tâches. Ces dernières sont des versions miniatures des cartes du jeu pour indiquer lesquelles doivent être remportées.

 

L’histoire

C’est le 26 août 2006 que l’Union Astronomique Internationale a pris la décision de retirer à Pluton le statut de planète. Depuis ce jour, il n’y a plus que huit planètes dans le système solaire et Neptune en est la plus éloignée.

Au cours des années suivantes, les recherches se sont poursuivies au sujet d’une théorie selon laquelle un gigantesque corps céleste aurait été découvert. D’abord, il y eut la sonde Voyager 2, puis New Horizons.

Sans la moindre preuve irréfutable de son existence, l’équipe de recherche constituée autour du Dr Markov a mis sur pied le projet Nautilus pour partir à la quête de cette neuvième planète. Au travers de cinquante missions, nous vivrons les péripéties de l’équipage. Allant de distorsions et coupures de communication à des ennuis mécaniques, réussirons-nous à braver les obstacles pour la science ?

L’histoire est divisée en cinquante missions inscrites dans un journal de bord dans lequel nous pouvons noter nos progrès.

Les plis coopératifs

Les missions sont distribuées parmi les membres de l’équipage. Il faut donc user de stratégie pour que nos coéquipiers réussissent des tâches dans un ordre précis.

Pour chacune des missions, le contexte est expliqué dans la section de gauche et les objectifs à atteindre sont représentés à l’aide d’un système iconographique. En bas, nous cochons combien de tentatives ont été nécessaires et si l’appel de détresse a été utilisé.

The Crew : la première mission

Pour cette première mission, une tâche est pigée et remise au commandant. Plus la partie avancera, plus cela se corsera.

Les moyens de communication

Étant dans l’espace, les moyens de communication sont limités. Pour ce faire, nous ne pouvons que dévoiler une seule de nos cartes et y placer un jeton pour signaler qu’il s’agit de notre plus haute, plus faible ou la seule de cette couleur.

Si, au moment de distribuer les tâches, la réussite nous semble totalement impossible, nous pouvons envoyer un signal de détresse à la Terre et procéder à un échange de cartes.

Mon expérience de jeu

Dès l’annonce de sa sortie, j’ai été fascinée par l’originalité du jeu The Crew et j’ai voulu le découvrir. Comment un jeu de cartes pouvait-il être à la fois narratif et coopératif en faisant des levées ? Il fallait que j’y joue.

Point de vue d’une novice en jeux de plis

Avant The Crew, je ne connaissais que très peu au sujet de la mécanique de plis. Jeune adulte, j’ai un peu joué au « trou de cul ». La seule notion que j’ai retenue est celle que la carte la plus forte l’emporte et le joueur qui l’a posée récupère les cartes sur la table. Les termes atout, coupure et relance ne me disaient rien.

Au cours des dernières années, j’ai exploré le prototype Fluffy 7 produit par la CAJE (Coopérative de solidarité des Auteurs de Jeux d’Éditions). Bien que je m’y suis beaucoup amusée, je n’ai pas complètement compris la stratégie derrière tout cela.

Jeu Fluffy 7

Lors des semaines de tests, mes coéquipiers ont fait preuve d’une patience d’ange et j’en suis reconnaissante. J’ai énormément ralenti le groupe et nous avons dû « tricher » en communiquant davantage que permis pour me faire comprendre les stratégies. J’ai fait de nombreuses erreurs de débutante qui ont causé l’échec de nos missions.

Après une vingtaine d’heure de jeu, je suis heureuse de m’être initiée aux levées avec un jeu si unique en son genre. Je ne maîtrise pas tout, mais je ne suis plus une totale nuisance pour mon équipe. Au contraire, je réussis à transmettre des messages avec les cartes jouées.

L’accompagnement

Comme à mon habitude, j’ai parcouru le livret de règles après trois longues sessions de jeu. Tout y est bien expliqué, y compris les bases de la mécanique de plis. De plus, les missions sont progressives et apportent une nouvelle stratégie à la fois avant de les mélanger. C’est totalement génial !

Le joueur alpha

Avec The Crew, le joueur alpha vivra des frustrations. Le meneur de la mission est déterminé au hasard et il faut impérativement distribuer les tâches. Il ne peut pas prendre le contrôle total de la partie pendant que les autres ont l’impression de vivre sa partie à lui (ou elle).

De plus, dans The Crew, la communication est minimale et il faut bien penser avant d’utiliser notre moyen. Le joueur alpha mettra de la pression et passera des commentaires sur la carte dévoilée.

Il devra apprendre à lâcher prise, sinon il risque de n’y prendre aucun plaisir et il en sera de même pour les autres autour de la table.

La coopération

Justement, des joueurs de mon entourage ont de fortes tendances alpha et cela me rend résistante à sortir des jeux coopératifs. Ma fille de douze ans, entres autres, en fait partie et j’y perds tout mon plaisir. Le jeu se transforme en recevoir des ordres et s’organiser pour que ses idées soient suivies, peu importe l’opinion des autres. Cela ne me plaît pas du tout.

Complicité

Un ami grand amateur de jeux de cartes m’a témoigné que plus les gens se connaissent et ont une certaine complicité entre eux, plus l’expérience est optimale et les missions semblent atteignables.

Variante pour deux joueurs

Une mise en place spéciale est détaillée dans le livret de règles pour une variante à deux joueurs. Un joueur virtuel nommé Jarvis se joint à la partie et le commandant en est responsable.

J’ai trouvé cela extrêmement difficile. Me gérer moi-même étant déjà un grand défi, il fallait penser pour deux. Pour mon niveau de compétence en mécanique de plis, la variante pour deux joueurs est plus frustrante qu’amusante. Par contre, je vois le grand potentiel pour les plus expérimentés.

Le thème

Quelqu’un dans mon entourage ne jure que par des jeux d’espace au point où j’en ai eu une « écœurantite » aiguë. Mis à part Cosmic Factory (un jeu de sélection de tuiles publié en 2019 chez Gigamic), j’étais pratiquement fermée à ce thème. J’avais eu ma dose de conquête de la planète Mars et de combat de vaisseaux spatiaux.

Avec The Crew, j’ai perçu une approche différente du thème spatial. Assurément, cela vient de l’aspect coopératif du jeu. En effet, je me suis sentie comme faisant partie d’une équipe et vivant une aventure avec mes coéquipiers. Bien que le thème soit présent dans la narration, il n’est pas envahissant et demeure loin des stéréotypes.

Faisons seulement une ou deux missions…

Lorsque nous commençons à jouer à The Crew, nous savons l’heure de début, mais ignorons celle de la fin. C’est addictif et immersif.

D’ailleurs, pour se sentir encore plus dans l’ambiance, j’ai fait jouer la liste de lecture Space Ambiant sur Spotify.

Je lève mon chapeau au créateur Thomas Sing, il a situé la barre très haute pour sa rentrée parmi les auteurs de jeux de société.

J’aime

  • Mécanique unique
  • Jouer avec ou sans narration
  • Difficulté progressive
  • Aspect des cartes
  • Addictif
  • Fluide
  • Iconographie pour les daltoniens

J’aime moins

  • Difficile si nous ne maîtrisons pas les plis
  • Les cartes deviennent collantes rapidement
  • Mode deux joueurs moins intéressant si on est novice en plis

La copie du jeu a été fournie par la boutique Ludold.

Notre appréciation de The Crew

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Incroyable !

The Crew est un jeu de plis narratif et totalement coopératif dans lequel le joueur alpha ne pourra pas prendre trop de place. Le thème spatial est immersif et le jeu est addictif.

User Rating : Be the first one !

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux mini-geeks de 10 et 12 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager! Profil BGG: https://www.boardgamegeek.com/user/CathGeek

Aussi à voir...

Mint Works : quand un jeu de société tient dans une boîte de menthes

Mint Works, édité d’abord par Five24 Labs en version anglaise en 2017, a été traduit …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.