Party Animals : lorsque les animaux se déchaînent !

C’est le 20 septembre 2023 que la fête a commencé ! Jusqu’à huit petits animaux adorables, mais surtout, bipèdes, s’affrontent donc dans des mini-jeux tous plus loufoques les uns que les autres ! Vous unirez-vous à vos pairs afin de dérober à l’équipe adverse l’ourson géant en gélatine ? Ferez-vous des alliances lors de la féroce bataille ayant lieu sur le dessus d’un sous-marin s’apprêtant à immerger ? Comment vivrez-vous votre vie en tant qu’adorable créature dans Party Animals ?

  • Studio de développement : Recreate Games
  • Éditeur : Source Technology
  • Plateformes disponibles : PC, Xbox One, Xbox Series
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : E
  • Prix : 26,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Party Animals

Un débordement de mignonneries

Les graphismes sont extrêmement mignons. Les personnages sont tout aussi adorables les uns que les autres. De plus, les cartes sont très détaillées et colorées. J’ai aussi adoré l’ambiance sonore de Party Animals. Rien n’est plus satisfaisant que d’entendre un coup de pied atteindre sa cible. Par la même occasion, vous aurez généralement droit à un petit effet ralenti de la scène. C’est très satisfaisant. Sinon, la musique est plutôt entraînante. Toutefois, j’ai fini par trouver la musique du menu principal très répétitive.

Sinon, la majorité des objets peuvent être débloqués en jouant. Vous aurez accès à un système de machine à boule dans laquelle vous obtiendrez des cosmétiques rares ou moins rares, au hasard, en dépensant de l’argent en jeu. Bien sûr, il est possible pour les joueurs de dépenser de l’argent réel afin d’obtenir plus de boules de la machine et ainsi, d’obtenir plus rapidement des récompenses. Ce système est généralement un peu ennuyeux puisque qu’il peut donner envie aux joueurs de dépenser sans raison, simplement pour aller plus vite que les autres. Autrement dit, nous avons droit à quelques microtransactions qui ne sont pas nécessaires. Parlant des cosmétiques, j’ai trouvé qu’ils étaient très beaux ! Il y a beaucoup de choix ! Et je sens que nous en aurons davantage au fil des prochains mois.

D’ailleurs, il est possible pour les joueurs de débloquer des cosmétiques et des objets en regardant simplement des créateurs de contenu sur la plateforme Twitch. Je l’ai moi-même fait ! Ils valent la peine. J’ai pu débloquer un adorable chat possédant un cache-œil.

Party Animals

Les modes et les cartes

Plusieurs cartes sont disponibles pour les joueurs, apportant ainsi une ribambelle de mini-jeux. Les cartes sont toutes très différentes. Et il existe plusieurs catégories de jeux. Malheureusement, certains sont semblables. Vous aurez donc accès à des jeux de type sportifs. Par exemple, vous pourrez jouer au soccer avec un ballon géant. Il y aura aussi des jeux de type survie. Vous vous trouverez sur une plateforme et le but sera d’être le dernier survivant sur celle-ci, tout simplement. Dépendant des cartes, vous serez réparti en groupes de quatre, deux ou en solo afin de participer aux mini-jeux.

Certains jeux proposent aux joueurs de réaliser certaines stratégies. Par exemple, dans le jeu du train, vous devrez vous répartir des rôles distincts afin d’obtenir la victoire. Certains joueurs devront apporter le charbon jusqu’au fourneau. D’autres devront surveiller le levier permettant de freiner. En effet, les joueurs de l’équipe adverse pourraient tenter de venir saboter votre dur labeur. D’autres devront justement se rendre sur le train de l’autre équipe afin de ralentir leur cadence en tirant sur le levier ou en éjectant les joueurs en dehors du train, les empêchant ainsi d’apporter le charbon jusqu’à l’avant du véhicule.

Dans les jeux de survie, vous pourrez opter pour des stratégies furieuses : foncer dans le tas ! Vous pourrez aussi vous allier à d’autres joueurs afin d’avancer ou encore, vous aurez peut-être l’occasion de rester à l’écart, de vous cacher et d’attendre le moment idéal afin de vous lancer dans la baston. D’ailleurs, dans les jeux de survie, même si vous êtes mis hors-jeu, vous pourrez toujours interagir avec les joueurs qui sont toujours sur le devant de la scène en leur envoyant des objets afin de les aider… ou de nuire. Enfin, entre chaque partie, les joueurs pourront voter pour la carte qu’ils désirent.

Party Animals

Le multijoueur

Le multijoueur est l’élément central de Party Animals. Après tout, le jeu est assurément plus amusant lorsqu’on y joue en groupe. Pour avoir expérimenté les deux versions, je peux l’affirmer. En solo, je me lassais rapidement, mais avec des amis ou même avec un seul ami, le titre devient beaucoup plus hilarant et intense. Vous pourrez être accompagné de jusqu’à sept joueurs.

Différents types de jeux s’offriront à vous. Vous serez parfois seul contre tous. D’autres fois, vous aurez un coéquipier, mais aussi, il vous arrivera d’intégrer une équipe de quatre. N’hésitez pas à jouer avec vos amis ou, du moins, avec des joueurs en ligne. Je trouve que les ordinateurs sont beaucoup moins intéressants à affronter. Ils sont soit trop forts, soit trop faibles. Sinon, sachez que vous ne pourrez créer que des équipes de quatre joueurs maximum dans le mode « partie rapide ». Autrement, il vous faudra créer vos propres parties privées en ajoutant des ordinateurs si vous n’atteignez pas le nombre de huit participants.

Vous pouvez jouer en local ou en ligne. De plus, deux personnes peuvent utiliser un même écran afin de prendre part à la partie. Finalement, lorsque vous jouez en ligne, sachez qu’il vous est possible de parler au micro avec les joueurs que vous affrontez. Malheureusement, j’ai rapidement mis en sourdine le chat vocal du jeu étant donné que les joueurs sont très toxiques lorsqu’ils perdent. Du moins, il s’agit de mes mauvaises expériences. Peut-être que ce sera différent pour vous.

Party Animals

Des contrôles difficiles à maîtriser

Les contrôles sont basés sur la physique. Toutefois, j’ai trouvé que celle-ci était, par moments, un peu souffrante. Notamment, j’ai remarqué que les joueurs et moi, par la même occasion, avions généralement beaucoup de difficulté à nous hisser vers la plateforme. C’est long et ce n’est pas très intuitif. J’ai aussi eu du mal à viser. J’ai souvent eu l’impression que mes coups ne se dirigeaient pas vers l’endroit où je visais. De plus, il est extrêmement difficile de ramasser des objets. Il faut absolument bien se positionner devant celui-ci afin de l’agripper, ralentissant parfois le combat ou empêchant assez souvent le joueur d’utiliser lesdits objets.

Peut-être n’est-ce qu’un problème que les joueurs de clavier et de souris rencontrent. Je n’ai pas testé la manette, pour dire vrai, mais cela me semble beaucoup plus fluide et intuitif. J’ai vu mon conjoint jouer à la manette et il semblait beaucoup plus à l’aise, même s’il rencontrait, lui aussi, certains des problèmes que j’ai mentionnés plus haut. Toutes ces choses rendent très souvent le jeu frustrant. Malgré tout, ce sont les nombreux échecs engendrés par ces défauts qui rendent parfois les situations hilarantes. Finalement, ce n’est pas si mal que cela.

Party Animals
Un petit égoportrait de fin de partie avec mes amis.

En conclusion

Party Animals est LE jeu à posséder pour passer du bon temps avec un groupe d’amis. C’est le type de jeu qui peut rapidement devenir redondant et ennuyeux lorsqu’on y joue en solo. Je regrette les contrôles qui sont extrêmement difficiles à maîtriser, surtout avec un clavier et une souris. Mais j’ai adoré le fait que le jeu soit basé sur la gravité et le chaos brut. Toutefois, j’ai parfois trouvé que la gravité et les mouvements étaient un peu « mous ». J’avais souvent de la difficulté à hisser mon personnage vers le haut ou encore, à me diriger dans le sens désiré.

Sinon, une session de jeu de Party Animals, c’est assurément des fous rires garantis pour tout le groupe ! Pourquoi hésiter ? Le prix est ridiculement bas pour ce que le jeu nous offre. De plus, vous pourrez jouer à deux à partir d’un même écran tout en rejoignant vos amis en ligne. C’est tout à fait abordable ! Aussi, la rejouabilité est excellente, mais comme je l’ai mentionné plus haut, de mon point de vue, seulement si vous vous amusez entre amis, car en solo, les parties ne sont pas aussi immersives. On peut donc rapidement trouver le tout un peu répétitif.

Aussi, il est intéressant de noter que vous aurez accès à un genre de passe de combat gratuite dans lequel vous aurez l’occasion de débloquer des éléments de personnalisation Le fait de vouloir débloquer tout cela donne un petit défi supplémentaire ! Finalement, je ne peux que vous conseiller Party Animals. J’ose affirmer que vous ne regretterez pas votre achat !

J’aime

  • Le design adorable
  • Le nombre de mini-jeux
  • Le multijoueur en ligne et en local
  • Les fous rires engendrés par le jeu

J’aime moins

  • Le côté répétitif
  • Les contrôles difficiles à maîtriser

Les copies de Party Animals ont été fournies par Source Technology.

Party Animals

Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Super !

J'ai adoré l'expérience proposée par Party Animals ! C'était hilarant et j'ai passé un excellent moment avec mes amis lors de nos sessions de jeu. Toutefois, j'ai trouvé que les contrôles étaient difficiles à maîtriser, surtout avec un clavier et une souris. Aussi, lorsqu'on joue en solo, l'expérience peut paraître extrêmement répétitive. Malgré tout, en groupe, c'est assurément un jeu de party à posséder.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Cocoon : à la recherche des orbes contenant des mondes parallèles

Fan de jeux d’énigmes et d’aventure, j’ai essayé un jour la démo d’un « petit jeu » …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.