Panthère Noire – Le retour du roi

Les critiques sont dithyrambiques, les entrées du premier weekend battent tous les records et il vient d’être nommé meilleur film de tous les temps sur Rotten Tomatoes (il a détrôné Le Magicien d’Oz, 1939)…. Oui, vous avez deviné, on parle bien sûr de Panthère Noire (Black Panther). Dernier film, pour le moment, des Studios Marvel, il est à l’affiche depuis vendredi dernier et promet d’y rester un moment. Vaut-il vraiment le déplacement ?

18 films et toujours aussi bon ?

Ça fait maintenant 10 ans que le MCU (Univers cinématique Marvel) existe et visiblement, on est loin de la fin. Même si certains adeptes ou le public en général commencent à s’essouffler, Panthère Noire nous prouve que si un film est bien fait, les gens vont se déplacer. En fait, les films de super-héros ont toujours autant la cote (au moins auprès des studios), il en sort de plus en plus. Juste cette année, neuf films sont prévus par les différents studios. C’est beaucoup ? Oui, je suis d’accord, c’est même un peu trop. Il faut dire que certains sont meilleurs que d’autres… Si DC a du mal à gérer sa franchise sur grand écran et que Fox ne s’en sort pas trop mal (surtout grâce à Deadpool), c’est Marvel qui reste le roi indétrônable.

Encore une fois, Marvel a réussi à nous entraîner dans l’aventure d’un nouveau héros (je reviens sur l’histoire bientôt). Le secret ? Ils arrivent à donner un ton différent à chaque film selon le personnage principal et ce n’est pas toujours facile. Cette fois-ci, le défi a été lancé à Ryan Coogler et on peut dire qu’il l’a relevé avec brio ! Connu surtout pour Creed, le jeune réalisateur est aussi co-scénariste avec Joe Robert Cole. Pour une première collaboration, le duo a fait fort. Je ne sais pas pour vous, mais j’ai hâte de suivre leurs prochains projets.

Le retour du Roi, enfin presque… avec Lupita Nyong’o, (Nakia), Chadwick Boseman (T’Challa/Black Panther) et Danai Gurira (Okoye) – « PANTHÈRE NOIRE » des Studios Marvel. © Marvel Studios 2018

Premier film solo n’égale pas histoire d’origine

Chose promise, chose due. Kevin Feige, le président des Studios Marvel, nous avait promis que c’était la fin des « origin stories » et enfin il tient parole (oui, oui, Docteur Strange je pense à toi). Déjà, Spider-Man : Homecoming avait brisé le cycle infernal et ça fait du bien de continuer sur la lancée. Effectivement, c’est le premier film solo pour T’Challa/Black Panther, et si l’histoire raconte son ascension au trône, il est déjà Black Panther donc on évite la découverte des pouvoirs et compagnie. Penchons-nous donc sur l’histoire…

Celle-ci commence peut de temps après les événements de Civil War (si vous vous souvenez, le roi du Wakanda, T’Chaka avait été tué dans l’attentat contre les Nations-Unies, ce qui avait déclenché la « guerre » entre nos héros). T’Challa revient donc au Wakanda pour se faire couronner roi. Il devra donc décider du futur de son pays et de son peuple. Le Wakanda doit-il se mêler des affaires internationales et aider les autres pays si cela le met en danger ?

Cette question est le pivot central de l’histoire et du film et la réflexion développée est intéressante. Les deux points de vue sont exposés intelligemment avec les différents personnages. Je n’en dirai pas plus sur l’histoire, car il y a plein d’autres sujets que je veux aborder !

Un film de super-héros pas comme les autres

Le film commence avec l’histoire du Wakanda, sa création et son histoire, ce qui nous met tout de suite en contexte. C’est le premier des longs métrages MCU qui prend le temps de vraiment nous expliquer le monde où l’histoire se déroule. On aime ça ! En plus, la séquence est très bien réalisée, ça commence fort. Dans tout le film et l’histoire, le mélange de technologie futuriste et de culture ancestrale est magique. Ils ont réussis à trouver un équilibre qui fonctionne. Les effets spéciaux sont à couper le souffle et les gadgets géniaux. À certains moments, on se croirait dans un James Bond. Je ne suis pas sûre d’avoir tout compris dans la tech développée grâce au Vibranium, mais visuellement, ça marche. Et que dire de la musique… Magnifique comme d’habitude. Là aussi, l’équilibre est atteint par Ludwig Göransson, le compositeur.

Ce moment magique où on découvre la ville pour la première fois… – « PANTHÈRE NOIRE » des Studios Marvel. © Marvel Studios 2018

Des personnages bien écrits …

La rumeur court que Killmonger serait le meilleur super-vilain du MCU. Je ne sais pas si c’est LE meilleur mais il est clairement dans le top cinq. En fait, tous les personnages sont très bien écrits et leurs actions font du sens. Souvent des bons divertissements, les films de super-héros peuvent avoir tendance à passer rapidement sur le scénario et les motivations des personnages. Ces derniers ont tendance à être très manichéens sans forcément avoir de profondeur. Ils sont méchants ou gentils, donc ils font le bien ou le mal. Dans Panthère Noire, c’est plus subtil, plus humain. On ressent de l’empathie pour tous les personnages (bon, d’accord, pas vraiment pour Klaue, mais on l’aime quand même). Le seul qui fonctionne un peu moins bien est W’Kabi. Son changement de camp est justifié au début, lorsque Killmonger arrive au Wakanda, par contre après, il le suit un peu trop aveuglément. Il n’avait pourtant pas l’air d’être vraiment pour l’ouverture du Wakanda au reste du monde. Mais on ne sait jamais, peut-être que la réponse se trouve dans des scènes coupées.

… et bien joués

La distribution est, encore une fois, sans faute. Chadwick Boseman, Martin FreemanJohn Kani et Andy Serkis reprennent leurs rôles respectifs et sont tous excellents. Les personnages de T’Challa, Everett K. Ross et T’Chaka, étaient déjà apparus dans Civil War en 2016. Quant à Ulysses Klaue (Andy Serkis), il était un des alliés d’Ultron dans Avengers : L’ère d’Ultron en 2015. C’est une des choses qui aident le film (et le MCU en général), on a déjà croisé des personnages avant. Même si ils n’étaient pas les personnages principaux, on les connaît, on peut donc éviter des présentations qui rallongeraient et alourdiraient le film (je ne vise personne… surtout pas DC). Au quatuor se rajoutent Michael B. Jordan (Creed) et Daniel Kaluuya (Get Out, je ne l’ai jamais reconnu…). Ils nous offrent aussi des prestations incroyables, surtout bébé Jordan en Killmonger qui est magnifique. 

Mufasa contre Scar avec Chadwick Boseman (T’Challa/Black Panther) et Michael B. Jordan (Eric Killmonger) – « PANTHÈRE NOIRE » des Studios Marvel. © Marvel Studios 2018

Une distribution des rôles égale

Je pense qu’il faut le souligner, car ce n’est malheureusement pas la norme, mais les personnages féminins sont importants et intéressants. On a le droit à des femmes fortes, chacune à leur façon, et qui évitent les stéréotypes. En fait, tout le film arrive à ne pas tomber dans le piège des stéréotypes, ou s’il le fait, on n’y porte pas attention (moi ça ne m’a vraiment pas marqué). On retrouve pourtant dans les différents personnages des facettes très marquées : la guerrière, la reine ou l’intello. Mais encore une fois, l’écriture est bien réussie. À cela s’ajoute le jeu incroyable des actrices. Danai Gurira, Lupita Nyong’o et Letitia Wright crèvent l’écran à chaque fois qu’elles apparaissent, tellement elles sont merveilleuses. D’ailleurs, j’ai hâte de voir Tony Stark et Shuri se rencontrer, et surtout de voir Shuri donner des leçons à Tony. Ça promet de belles scènes et beaux dialogues !

Alors est-ce qu’il vaut la peine de se déplacer ?

Je vais le dire même si je pense que vous l’aviez compris, je vous recommande d’aller le voir. Je vous conseille aussi de le découvrir au cinéma pour prendre la pleine mesure des effets spéciaux, scènes d’actions et paysages. Par contre, je l’ai vu en 3D et je dois dire que ça n’était pas nécessaire et même désagréable parfois. Je vais d’ailleurs retourner le voir sans la 3D (oui, il si bon que ça). On veut plus de films de super-héros comme ça !

LA question ? Où est la dernière pierre, celle de l’âme ?

Site officiel | Page Facebook

Si vous avez aimé le film, je vous conseille de lire l’arc des comics écrit par le journaliste Ta-Nehisi Coates et la série Rise of the Black Panther qui vient juste de débuter.

Panthère Noire

Performance des acteurs
Scénario
Photo, ambiance, effets spéciaux
Musique

Excellent !

Un film à voir absolument même si vous n'en pouvez plus des films de super-héros !

User Rating : Be the first one !

À propos de Virginie Mont-Reynaud

Grande lectrice depuis toujours, je suis un peu, beaucoup, énormément, fan de science-fiction et de fantastique. Et autant que les livres, le cinéma et les séries prennent un peu trop de mon temps. C'est un plaisir de partager mes passions, mais aussi d'en découvrir plein de nouvelles. De toute façon, on est tous geek de quelque chose!

Aussi à voir...

Expérience surréaliste avec The Room au Cinéma du Parc

C’est sous une pluie diluvienne que je me suis dirigé vers le Cinéma du Parc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *