Marvel Studios’ Moon Knight – Action, humour et horreur sur fond de mythologie égyptienne

La toute dernière série produite par les studios Marvel et présentée sur le service de diffusion Disney+ est basée sur une personne plus méconnue de l’univers Marvel, le superhéros Moon Knight. Ce dernier se différencie de ses compères par son côté plus humain et fragile, par ses pouvoirs, mais aussi de ses souffrances personnelles. En effet, le personnage est atteint d’une forme de trouble de personnalités multiples. Bien que cette condition lui mette souvent des bâtons dans les roues, elle lui permet aussi de disposer de facultés bien définies provenant de ses deux personnalités qui lui seront d’une aide précieuse. La série sera disponible à partir du 30 mars 2022. J’ai eu le privilège de pouvoir visionner les quatre premiers épisodes et en voici mes impressions.

  • Créateur et scénariste principal : Jeremy Slater
  • Réalisateur principal : Mohamed Diab
  • Distribution : Oscar Isaac, Ethan Hawke, May Calamawy et F. Murray Abraham
  • Nombre d’épisodes : 6
  • Durée des épisodes : 40 à 50 minutes
  • Plateforme de distribution : Disney+
  • Site officiel

Steven Grant (Oscar Isaac) est bien loin des superhéros traditionnels. Il habite un appartement miteux à Londres où il travaille en tant que commis du magasin de souvenirs du British Museum. Ce musée contient une énorme collection d’artéfacts provenant de l’Égypte antique, un sujet dont Grant est friand. Sa vie ne pourrait être plus ordinaire, à l’exception qu’il lui arrive fréquemment de perdre la mémoire pendant un laps de temps. Alors qu’au départ, cette condition est certes désagréable, mais pas dangereuse, elle prend une tournure plus dramatique alors qu’il se retrouve subitement quelque part en Europe, entouré de mercenaires voulant lui faire la peau. Un autre flash et Grant est maintenant au milieu de ces mêmes hommes de main qui sont maintenant affalés au sol, leur sang sur les poings de Grant. Il découvre alors qu’il est habité par une deuxième personnalité, un agent mystérieux du nom de Marc Spector doté de capacités martiales impressionnantes et qui a des liens particuliers avec l’Égypte ancienne.

Le personnage de Steven Grant souffre d'un troupe de personnalités multiples avec son alter égo Marc Spector
Oscar Isaac interprète avec brio le double rôle de Steven Grant et son alter égo Marc Spector dans la série Moon Knight.

Il est rapidement contacté par une jeune femme, Layla (May Calamawy), qui le connait sous les traits de Marc et qui est très confuse lorsque l’homme devant elle n’est pas l’agent confiant et courageux, mais un petit anglais qui a peur de son ombre. Elle le met rapidement au courant des événements qui les ont mis sur la même voie, que Marc est en fait le représentant sur Terre du dieu lunaire Khonshu (F. Murray Abraham). Sa mission est de confronter un culte fanatique mené par le charismatique Arthur Harrow (Ethan Hawke) qui souhaite apporter le retour de la déesse Ammit qui, contrairement à Khonshu, n’attend pas qu’un mortel agisse avec malice avant de dévorer son âme. Steven et Marc devront faire équipe afin de déjouer les plans de Harrow et utiliser leurs habiletés pour arriver à leurs fins, en plus de faire appel aux pouvoirs donnés par Khonshu sous la forme d’une cape magique. Celle-ci donne des pouvoirs comme une force surhumaine et l’habileté de guérir toutes formes de plaies.

Ethan Hawke va en charmer plus d'un dans son rôle du charismatique Arthur Harrow
L’acteur Ethan Hawke est impressionnant dans le rôle du méchant charismatique Arthur Harrow où on se prend de sympathie pour sa cause.

Une série de superhéros qui s’inspire de véritables troubles de santé mentale

La majorité de la série repose sur les épaules de son acteur principal, Oscar Isaac, qui, heureusement, interprète avec brio le double personnage de Steven et Marc. Il est clair qui l’habite à chaque moment, de sa façon de bouger à son accent. Pour Marc, Oscar utilise son accent américain natif, alors que pour Steven, il a développé un accent britannique à la limite du stéréotype, ce qui ajoute au côté humoristique de la série. Aussi, lorsque Steven ou Marc est à proximité d’une surface réfléchissante, il peut alors discuter avec son alter égo prisonnier de son subconscient. Même son uniforme du Moon Knight varie selon qui y fait appel. Pour Marc, il revêt un costume ressemblant à un guerrier momifié, alors que pour Steven, il endosse un complet le faisant passer pour un dandy anglais. Malgré que cette double personnalité soit souvent utilisée à des fins comiques, on peut y voir que le personnage vit ce dérèglement avec souffrance la plupart du temps.

Les acteurs secondaires dans la série offrent tous de solides performances. May Calamawy est superbe dans le rôle d’une impitoyable chasseuse de tombes qui vit mal de voir son ancien amoureux renaître sous les traits d’un étranger. L’acteur vétéran F. Murray Abraham donne sa voix au dieu Khonshu et lui influe une personnalité tyrannique, mais avec un fond plus tendre envers son protégé Marc. Ethan Hawke offre une des meilleures performances de sa carrière dans le rôle de Arthur Harrow. Comme l’acteur l’a mentionné en entrevue, il a accepté le rôle sans lire le scénario afin de pouvoir forger lui-même la personnalité de son personnage. Il s’est inspiré de nombreux chefs de culte du passé qui ont tous en commun de vouloir faire le bien, mais en utilisant des moyens maléfiques. Il a aussi aimé le concept que, contrairement à beaucoup de méchants qui sont considérés comme dérangés mentalement, dans Moon Knight, c’est le héros qui souffre de ces maux.

De l’action et de l’humour, mais aussi une bonne dose d’horreur

Les séquences d’action ne sont peut-être pas aussi nombreuses que dans la majorité des productions de Marvel, mais elles sont toutes aussi excitantes avec, en plus, la différenciation selon que ce soit Steven ou Marc qui est aux commandes. La série fait usage de nombreux effets spéciaux par images de synthèse qui sont convaincantes, car elles ne sont pas surutilisées. Aussi, la plupart des séquences ont été tournées sur des lieux réels, comme les rues de Londres et le désert de la Jordanie qui fait office de décor pour l’Égypte. Ces périples nous donnent l’occasion de voyager dans des endroits de rêves où ils sont mis à bonne contribution. La trame sonore de la série s’inspire grandement des chants religieux arabes et même de certaines chansons pop dans la même langue.

Le costume de Moon Knight va comme un gant à Marc lorsqu'il fait appel à ses pouvoirs
Lorsque Marc fait appel aux services de la cape magique de Khonshu, il devient le super héros Moon Knight, doté d’une force surhumaine.

Le ton de la série varie grandement, allant de l’humour à l’horreur. Certaines scènes pourraient être effrayantes pour un public plus jeune, car elles comportent une solide dose de sang et de viscères. Cependant, ces éléments d’effroi ne sont pas présentés de façon gratuite et ont leur signification et leur utilité dans la série. Il est cependant recommandé aux parents de regarder la série avec leurs enfants.

La série Moon Knight sera présentée sur le service Disney+ du 30 mars au 4 mai à raison d’un épisode par semaine.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

She-Hulk_Poster1

She-Hulk : Avocate – Conférence de presse et entrevue avec Ginger Gonzaga

À peine quelques mois après la sortie de leur dernière production sur Disney+, Ms. Marvel, …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.