Luke Cage

Luke Cage : Une série qui a du punch ?

Promis pour ceux qui n’ont pas fait le marathon le plus attendu de la saison, aucun divulgâcheur !

La troisième série Marvel de Netflix, créée par Cheo Hodari Coker, change des précédentes puisqu’elle met en scène un personnage qu’on connaît déjà : Luke Cage. L’histoire se passe 5 mois après les évènements de la série Jessica Jones, Luke a quitté Hell’s Kitchen pour se rapprocher de l’univers de sa femme dans Harlem. On le retrouve jonglant entre deux jobs au noir, essayant de joindre les deux bouts. Rapidement on comprend qu’il se cache et veut faire profil bas, forcément ça dérape assez vite !

Amatrice de Marvel, Luke Cage reste un personnage que je connais peu, je n’avais donc pas d’attentes particulières quant à son histoire. J’ai adoré les premiers volets de Netflix, Daredevil et Jessica Jones et je dois dire que ce dernier opus m’a un peu laissé sur ma faim. La photo et l’ambiance générales sont toujours aussi prenantes, mais certains personnages m’ont déçue. Je parle surtout des vilains, il faut dire que Fisk et Kilgrave, respectivement dans les séries Daredevil et Jessica Jones, étaient exceptionnels ! Personnalités hautes en couleur et pleines de nuances, ils m’ont profondément marqué et j’ai aimé les haïr. À côté d’eux, les méchants de Luke sont plutôt fades et sans grande surprise.

De plus, avec la brochette de personnages féminins que l’on nous présente dans ce volet, je m’étais naïvement mise à espérer une super-vilaine même si elles ne sont pas très présentes dans l’univers Marvel. Malheureusement, jusqu’à la fin, ce sont les hommes qui garderont le plus de pouvoir. Au moins, du bon côté de la force, on a droit à des femmes fortes, intéressantes et indépendantes. J’ai d’ailleurs retrouvé avec plaisir Claire, l’infirmière d’abord présente dans Daredevil puis dans Jessica Jones, qui continue à faire le lien entre les différentes séries. J’ai aussi beaucoup apprécié le petit clin d’oeil avec Trish, personnage important de l’univers de Jessica, qu’on entend faire son émission radio.

Forcément des clins d’oeil et des références, il y en a plein ! Pour ça, le MCU (l’univers cinématographique de Marvel) est plutôt fort, je ne vais donc pas m’arrêter sur les multiples mentions de l’Incident, du monstre vert et du marteau magique, même si mon petit coeur de geek est toujours heureux de les trouver (et de les expliquer à tout le monde…).

Évidemment, le moment le plus savoureux reste la vision de notre héros dans son costume original, tout de jaune vêtu, suivi de près par les nombreux jeux de mots autour de « Hero for hire », nom de sa première bande dessinée.

Cosplay Luke Cage
Cosplay du costume original de Luke Cage. Crédit : Rodney Brown

Mon coup de coeur va à la musique, omniprésente dans tous les épisodes, elle est fantastique. Passant du jazz au hip-hop, en s’arrêtant sur le funk et le soul, elle nous enchante du début à la fin. Faut dire que la série se situant dans Harlem y avait de quoi faire !

Bref, dans l’ensemble, je reste mitigée. J’ai passé un moment plaisant et si la série ne m’a pas mise KO, ça reste un bon divertissement.

Save

Save

Luke Cage

Photo, ambiance, effets spéciaux
Musique
Scénario
Personnages

Approuvée

Dans l'ensemble, je reste mitigée. J'ai passé un moment plaisant et si la série ne m'a pas mise KO, ça reste un bon divertissement.

User Rating : 5 ( 1 votes)

À propos de Virginie Mont-Reynaud

Grande lectrice depuis toujours, je suis un peu, beaucoup, énormément, fan de science-fiction et fantastique. Et autant que les livres, le cinéma et les séries prennent un peu trop de mon temps. C'est un plaisir de partager mes passions, mais aussi d'en découvrir plein de nouvelles. De toute façon, on est tous geek de quelque chose!

Aussi à voir...

Middle-Earth : Shadow of War – Conquêtes et carnages en Terre du Milieu

À sa sortie en 2014, Middle-Earth : Shadow of Mordor a été une grande surprise. Après …

Qu'en pensez-vous ?