Les bienfaits du plaisir solitaire

16 octobre 2021, enfin, notre soirée jeux de société que nous avons organisée en 2018 a lieu ! Caricatural, mais ceci est la réalité de plusieurs joueurs. L’organisation d’une soirée devient de plus en plus difficile avec le rythme de vie que nous nous imposons. Ce n’est pas pour rien que la popularité des jeux à deux est en augmentation, malgré le fait que pour les maisons d’éditions, ce n’est pas l’idéal en terme de marketing.

Après le duo, le solo !

Et depuis quelques temps déjà, l’apparition de modes solos de nos jeux de société préférés fait le bonheur de plusieurs. Qu’est-ce qui peut pousser quelqu’un à jouer à un jeu de société, donc, un jeu qui est voué à jouer à plusieurs, solitairement ? Ne serait-il pas plus simple d’allumer la console et de commencer une partie d’un jeu, qu’on peut sauvegarder et recommencer plus tard, sans la mise en place d’un jeu de plateau pour lequel nous allons jouer…  seul ?

Probablement que oui, mais, le jeu de plateau, c’est aussi une question de ‘feeling’… il y a une sensation tangible à toucher les cartes, brasser les dés, piger des tuiles, établir une stratégie que souvent, les jeux de consoles n’offrent pas toujours. C’est l’instantanéité versus le doux parfum du carton que nous installons sur la table pour battre son dernier score, ou éliminer cette intelligence artificielle, mais comment un paquet de cartes peut réussir à me battre ?

 

Pillards de la mer du nord

Alors, pourquoi jouer solo ?

Parce que le mode solo, ça se développe ! Deux grosses mécaniques se distinguent, un mode ‘battre son score’ et ‘jouer contre une intelligence artificielle’.

Le premier, simple. Le joueur joue sa partie, et le jeu, fait toujours la même action, un peu comme si on jouait avec quelqu’un qui fait toujours la même chose. Cette mécanique permet au joueur solo de faire un pointage X. La première partie sert de pointage de base, après, le défi est de toujours battre ce pointage. Je trouve que c’est le système parfait pour découvrir un jeu et de pouvoir l’expliquer par la suite à d’autres joueurs. Par contre, faire plus de 10 parties d’un jeu avec cette mécanique, c’est plutôt rare puisqu’on se tanne avant, mais il y a quelques exceptions (Salut Terraforming Mars !).

La deuxième, ma préféré, une IA qui aléatoirement, ne fait pas la même chose et permet de développer une stratégie plus à long terme, qui donne un effet ressenti presque semblable que de jouer à plusieurs. Ce type de mécanique demande un développement plus conséquent de la part des créateurs, mais est beaucoup plus satisfaisant à jouer. Elle demande également une installation plus longue du jeu, ce qui peut rebuter certains à se lancer dans une telle aventure, mais croyez-moi, ça vaut le coût. Et comme cette piqûre qui nous a frappé un jour lors que nous avons découvert  les jeux de société dit ‘modernes’ (Catan a maintenant 23 ans… ), lorsqu’on touche au plaisir du jeu en solo, les raisons de ne pas jouer à nos jeux préférés sont de moins en moins nombreuses !

Finalement, vous n’êtes plus si seul…

De plus en plus, et ce, nous pouvons remercier l’effet Kickstarter qui introduit beaucoup de mécanique de jeux solo, nous allons avoir accès à de nombreux jeux avec ce mode. Il faut également savoir que plusieurs forums consacrés sur les divers sites connus permettent également de jouer en solo à plusieurs jeux n’offrant pas cette alternative. La communauté de joueurs jouant en solo est grande et s’agrandira dans les années à venir

Et enfin, il n’y aura plus de gêne à dire que nous l’avons fait en solo hier soir.

Mon TOP 5 des jeux en mode solos

  1. Scythe
  2. Terraforming Mars
  3. Five Tribes
  4. Pillards de la mer du Nord
  5. Sagrada

À propos de Yohan D.Boily

Aussi à voir...

Découvertes jeux de société Octobre

Reef et quatre autres découvertes jeux de société

À chaque mois, je tente de vous partager les jeux de société qu’il m’a été …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *