Le LAN JDL : une aventure à vivre chaque année

L’an dernier, j’ai fait mon premier saut dans l’univers des LAN (tournois de jeux vidéo en réseau et hors réseau tout en étant côte à côte). Ma première organisation que j’ai eu le plaisir d’essayer fut le LAN JDL, une organisation à but non lucratif. Le JDL est une abréviation de jour de LAN ce qui fait un jeu de mots avec la fête du Jour de l’An. Comme l’an dernier,  la rencontre était prévue pour le début octobre soit du 5 au 8 octobre 2018). Ces dates ont été choisies en fonction du grand congé de l’Action de grâce, qui permet à plusieurs travailleurs d’être présents puisqu’ils ne travaillent pas. C’était la troisième année de vie de cet événement. Ces rencontres sont organisées pour toute personne aimant les jeux vidéo et ayant leurs propre matériel pour y jouer. Ce n’est pas 18 ans et plus mais souvent les gens préfèrent que les enfants qui s’y inscrivent soient accompagnés et soient plutôt des adolescents. Majoritairement, ce sont des gens de 16 ans et plus qui sont présents à ce genre d’événement.

L’ambiance

Lorsque je suis entré au 20 rue Terry Fox, Saint-Apollinaire où avait lieu la rencontre cette année, j’ai été surprise par la lumière tamisée et les petites lumières mauves qui éclairaient ici et là. L’ambiance, bien qu’on aurait pu penser être bruyante, était en fait très calme. Les voix ne s’élevaient que lorsque le personnel de l’endroit et les organisateurs prenaient la parole au micro devant un écran géant sur une scène. Lorsque les gens entendaient le micro, tout le monde arrêtait ses parties de jeux et devenait attentif. J’entendis MajorPunker dire que c’était comme si tout le monde était dans leur salon. Tous étaient à l’aise et concentrés à jouer. Il y avait aussi de la musique, mais sans être assourdissante. On m’a expliqué qu’ils baissaient la musique lors des tournois pour que les gens puissent s’entendre via Discord (logiciel de messagerie instantanée et vocale ). Pour les joueurs près de la porte, il faisait un peu froid, mais dès qu’on allait quelques pas plus loin, la température y était parfaite. Il y avait aussi au moins une dizaine de membres du personnel prêts à aider tout le monde. »C’est plus grand que l’an dernier : la salle, les douches, les toilettes et les dortoirs. » a commenté Wildude. Ce sont Marc-André Valcourt et son équipe qui se sont occupés de la technique vidéo et musique et je dois dire qu’ils ont fait un excellent travail !
Des joueurs en pleine action !

Les tournois

Peu après mon arrivée, un tournoi a eu lieu. Fortnite ! Il se passait en équipe de quatre et les groupes étaient faits de manière à ce que même les moins bons joueurs se retrouvent avec les meilleurs. Ils devaient s’inscrire bien avant que le tournoi commence, sur le Discord de l’événement.

J’ai finalement appris que le tournoi Fortnite avait commencé avec deux heures de retard pour cause inconnue. Malgré ça, tout le monde s’est bien amusé ! « C’est le fun ! Je trippe ben raide. Ce que j’aime c’est que ce n’est plus que du monde sur PC avec qui on joue. On peut se rencontrer !’ » – Habsfrank. Peu de temps après ce tournoi, des prix de participation ont été tirés. J’ai vu des SSD se faire gagner, des souris, des claviers, des tapis de souris, du Magdogfuel, des produits Monster Energy et bien plus encore. Le pire dans tout ça, c’est qu’ils en ont gardé aussi pour le lendemain. Environ 30 prix, si ce n’est pas plus, ont été tirés en ma présence ! En tout cas, les joueurs ont été gâtés.
Une confection de cathewoman qu’elle a emmené avec elle au LAN. Ça ne vous rappelle pas Fortnite ?

Outre Fortnite, il y a eu des tournois de Playerunknown’s Battlegrounds, Rainbow Six : Siege, League of Legends et Overwatch.

Les partenaires

Plusieurs partenaires étaient présents cette année. L’an dernier, je n’en avais vu que trois. Cette année, j’avais l’impression qu’il y en avait partout. Magdogfuel est un distributeur de produit énergisant, mais est moins nocif pour la santé que les boissons énergétiques que nous sommes habitués de voir et de consommer. Il s’agit d’une poudre bleue qui goûte la framboise bleue (dans l’avenir il y aura d’autres saveurs), sans taurine, que l’on mélange avec une bouteille d’eau. Et le tour est joué ! Le produit est disponible pour achat sur internet, mais le représentant et concepteur avait emmené plusieurs pots et échantillons à vendre. Il les a tous vendus ! Sa fille dans la dizaine d’années l’a bien aidé.
Les représentantes de la boisson énergétique Monster Energy (tout comme l’an dernier) sont venues abreuver les joueurs pour les soutenir dans leurs heures de jeu en ligne. Tous ont eu droit à un Monster 16 oz. Les gens qui n’en avaient pas eu couraient même vers les femmes pour en avoir. C’est une nécessité pour un événement comme celui-ci d’avoir de l’énergie !
D’autres partenaires ayant participé à l’événement d’une quelconque façon :
Twitch Quebec est une grosse communauté de joueurs et de diffuseurs de la plateforme Twitch. Cette année, un représentant, Burny7, avait monté un kiosque avec un écran haute définition où les montages vidéo des meilleurs moments des diffuseurs y étaient montrés. Tout le monde pouvait alors aller jeter un coup d’œil. Cette communauté s’adresse aux québécois qui regardent des diffusions, jouent aux jeux vidéo et/ou diffusent sur Twitch. Elle sert entre autres à créer un lien entre les joueurs de jeux vidéo québécois. De plus, Burny7 a aidé le personnel de l’événement ainsi que les organisateurs.

L’organisation

Les organisateurs cette année étaient Joeffroy Noel (c’est de lui qu’est partie l’idée du JDL), Cédéric Noël, Marc- André Valcourt, Dave Carrier et François Mercier. De plus, pour les aider, il y avait une douzaine de personnes. Le maximum de personnes pouvant être accueilli à l’événement était de 440. Leur objectif était d’atteindre la moitié de ce nombre et ils l’ont dépassé avec succès ! Une cantine était disponible pour tout ce beau monde. Ce sont des gens qui participent à chaque LAN JDL qui ont décidé eux-mêmes de faire la cantine, ils aiment ça. Les hot-dogs étaient au faible prix de 1$ et la salade de macaroni (excellente selon les joueurs) était à 3$. Il est encore trop tôt pour en savoir davantage sur leurs projets pour l’an prochain, mais on m’affirme qu’il veulent encore faire l’événement en 2019.

Liste des diffuseurs présents*

*D’autres diffuseurs étaient présents, mais n’ont pas tous diffusé.

À propos de Natasha Di Maurizio

Mère de famille, je joue depuis aux jeux vidéo depuis mes 5 ans (j'en ai présentement 30). Vraie fan de Final Fantasy et Assassin's Creed, il me fait plaisir de partager avec vous mes deux plus grande passions, les jeux vidéo et l'écriture.

Aussi à voir...

Salon du jeu et du jouet de Québec 2018 – Quatrième édition

Pour une quatrième année consécutive, le Salon du jeu et du jouet de Québec vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *