Incubation, notre coup de foudre ludique : rencontre avec Carl Brière

Le nom de Carl Brière vous sonne des cloches ? Normal, il est actif dans le domaine ludique depuis de nombreuses années ! Vous le connaissez peut-être mieux en tant que directeur des ventes chez le Scorpion Masqué. Lors de mon séjour aux JAB (Jeux au Boute), j’ai fait sa stimulante rencontre pour discuter d’Incubation, son premier jeu de société sur le point d’éclore et de Synapses Games, sa toute nouvelle maison d’édition.

Quelle générosité !

J’ai tout d’abord été frappée par son immense générosité. J’avais préalablement adopté ses bébés dragons la veille et il a immédiatement répondu à mes questions. Puisqu’un groupe de joueurs l’attendait avec impatience, j’ai été accueillie à bras ouverts pour les observer et poursuivre la discussion.

Alors que j’étais sur le chemin vers le retour à la dure réalité où nous ne pouvons pas jouer jour et nuit, il m’a invitée à une partie en privée avec une représentante de chez Asmodee, son distributeur. Il a joué avec mes sentiments ! J’ai retiré mon manteau et accepté avec grande excitation le privilège.

Incubation : devenez le meilleur dragonnier au monde

Enrichissez-vous en faisant éclore des oeufs de dragons et en les vendant au marché en échange de trésors. Avez-vous ce qu’il faut pour devenir le meilleur éleveur de dragons ? – tiré des règles du jeu

  • Auteur : Carl Brière
  • Illustratrice : Katy Grierson
  • Éditeur : Synapses Games
  • Nombre de joueurs : 2 à 5
  • Durée : 30 à 45 minutes
  • Année : septembre 2019
  • Prix : 45$
  • Page officielle du jeu 
  • Page BoardGameGeek 

Description du jeu

Dans Incubation, l’objectif est de faire fortune en devenant le meilleur éleveur de dragons au monde. Nous sommes d’ambitieux dragonniers rêvant de faire fortune en devenant le meilleur au monde, rien de moins ! Les joueurs doivent se procurer des oeufs de dragonneaux, les placer dans leurs incubateurs (deux à la fois) et les faire éclore à l’aide de ressources d’eau et de feu.

Une fois sortis de leur coquille, les dragons peuvent se faire échanger en trésors pour remporter des points de victoire en complétant des objectifs. L’éleveur de dragons le plus fortuné remporte la partie.

Incubation. Crédit photo : Jeux Synapses Games

Comment jouer

Dans le sens des aiguilles d’une montre, chaque dragonnier effectue les quatre actions suivantes :

  1. Lancer les dés ;
  2. Effectuer l’action des dés ;
  3. Compléter et vendre une carte oeuf (si possible) ;
  4. Réaliser une carte objectif (si possible).
Incubation. Crédit photo : Synapses Games

Les dés

Sur les faces des dés, il y a soit : un coffre, l’icône d’une ressource d’eau, l’icône d’une ressource de feu ou une pièce d’or (servant à la fois de monnaie et de point de victoire). Il est permis de lancer à nouveau un seul ou les deux dés si nous ne sommes pas satisfaits du résultat. Le coffre est l’exception. Nous devons obligatoirement faire pivoter la roulette du Marché dans le sens horaire et déposer les ressources indiquées sur le dragon.

Ensuite, nous récoltons les objets inscrits sur les dés. Également, nous pouvons décider de ne pas prendre l’une des ressources pour prendre une carte oeuf. Mais, attention, notre incubateur n’a que deux emplacements !

Et si nous brassons des doubles ? Deux coffres nous permet de prendre le trésor de notre choix dans une section du marché. Deux ressources identiques ? Nous en récoltons trois ! Cependant, il faut avoir de la place pour ceux-ci dans nos incubateurs, sinon, les précieux trésors restent où ils sont.

Le marché. Crédit photo Synapses Games

Les cartes

Lorsque notre carte objectif est complétée, nous payons à la réserve les ressources nécessaires et notre oeuf éclot.  Ensuite, nous récoltons les trésors (pour lesquels nous avons l’espace) du dragon de la même couleur dans le marché. Aussitôt qu’un dragonnier remplit les conditions d’une carte objectif, il la prend et la place devant lui.

Fin de la partie

La fin de la partie est déclenchée dès que deux paquets de cartes oeuf sont épuisés ou que toutes les cartes objectifs ont été réussies. Afin que tous aient les mêmes chances, nous terminons le tour de table. Enfin, nous faisons la somme des points victoire des cartes oeuf, objectif et notre monnaie. Le plus riche au total l’emporte.

Mes impressions

Sans l’ombre d’un doute, Incubation a été mon coup de coeur numéro un de la vingtaine de nouveaux jeux essayés aux JAB. J’ai immédiatement pensé à un Seasons simplifié avec des dragons. Tous deux nous font réaliser des objectifs en récoltant des ressources à l’aide de dés.

Nous étions table complète lors de ma première partie, dans un espace restreint (tout un défi pour moi !) et personne ne connaissait les règles. Comme dans tout nouveau jeu, la première partie manque un peu de fluidité. Tout de même, j’ai eu un coup de foudre ludique !

Lors de ma deuxième partie, je suis officiellement tombée ludiquement amoureuse. Non, ce n’est pas juste parce que j’ai eu le privilège d’y jouer avec l’auteur, mais parce que j’ai pu découvrir les idées et la magie derrière le jeu. Avec une sévère correction côté pointage, j’ai compris les subtilités.

J’aime

  • Le thème des dragons respecté du début à la fin
  • Le visuel, je craque tellement pour les bébés dragons !
  • La mécanique mêlant chance et stratégie
  • La fluidité tout au long de la partie, il n’y a pas de blocage ni ralentissement
  • La simplicité des règles
  • L’accessibilité du jeu
  • L’excellent coup d’avoir nommé le premier jeu de la maison d’édition Incubation

J’aime moins

  • Bien que la couleur de l’oeuf donne un bon indice de la couleur du dragon, l’image lui correspondant sur la carte est trop petite et difficile à reconnaître
  • Le visuel est magnifique, mais dans l’obscurité, les couleurs d’œufs sont difficiles à distinguer. Selon mon point de vue et celui d’un daltonien
  • J’aurais bien aimé une figurine en forme de dragon comme marqueur de premier joueur. Oui, je suis capricieuse

Pour ce qui est du négatif, c’est seulement parce qu’aucun jeu ne peut être parfait et que je me suis attardée aux détails. Incubation peut difficilement être plus près de mon style de jeu favori. J’attends sa parution avec impatience.

Philosophie de Synapses Games

Tous les jeux édités feront partie de la même famille. Ils seront tous autant accessibles au niveau de la difficulté et du prix.

Selon Carl Brière, nous devons avoir une idée générale du jeu en lisant le verso de sa boîte. Si nous pensons savoir y jouer en quatre étapes, il nous attirera. Les livres de règles servent à apporter des précisions. Comme je suis d’accord avec lui !

Afin de faciliter leurs adaptations dans des langues étrangères, il n’y aura aucun texte sur les pièces du jeu (cartes, plateaux, etc). Et puisqu’il n’y a rien à lire, le rythme de jeu est maintenu tout au long de la partie. Également, pour chacun des jeux, le nombre de joueurs n’influencera pas la durée de la partie.

Projets futurs

Incubation aura son éclosion dans nos boutiques préférées en septembre 2019. Le premier jeu n’est officiellement pas sorti encore que Synapses Games travaille fort sur deux autres projets.

Au début 2020, Crazy Tower, un jeu de construction et de sabotage, fera son entrée. Voici une vidéo du site officiel des expérimentations de Carl.

Je suis particulièrement excitée de vous parler du troisième jeu à paraître à la fin de l’année 2020 puisqu’il s’agit de Cóatl. En février, je vous avais bien dit qu’il était très prometteur (notre article). Et bien voilà qu’il a trouvé un éditeur. Félicitations Pascale et Etienne !

Pascale Brassard & Etienne Dubois-Roy, les créateurs du jeu Cóatl

Je souhaite en terminant un bon succès à Carl Brière, à sa maison d’édition Synapses Games et à ses protégés !

Incubation

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Un coup de foudre ludique !

Un jeu simple, fluide, à la mécanique qui mélange chance et stratégie.

User Rating : Be the first one !

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux mini-geeks de 9 et 11 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager!

Aussi à voir...

Narabi : remettre de l’ordre dans le jardin de rochers japonais

Dans le flot continu de nouveautés, de gros cartons, de kilos plastiques, reste-t-il de place …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.