Fire Emblem : Three Houses – Incarnez le professeur des jeunes recrues !

Fire Emblem : Three Houses, le tout nouveau jeu de rôle de type RPG au tour par tour de Intelligent System, Koei Tecmo et Nintendo, arrive sur la console hybride de Nintendo, la Switch, avec quelques remaniements.

  • Studio de développement : Intelligent System / Koei Tecmo
  • Éditeur : Nintendo
  • Plateformes disponibles : Switch
  • Plateforme de test : Switch
  • Classement : T
  • Prix : 79.99$
  • Site officiel du jeu

Bienvenue en Fódlan !

Très cher(ère) professeur(e), bienvenue en Fódlan, là où l’Église de Seiros exerce une autorité sur ses habitants. Votre bagage en tant que mercenaire et fils (fille) de Jeralt fait de vous une personne fiable pour être mentor des jeunes recrues. Edelgard, princesse et future impératrice de l’Empire Adrastien, Claude, héritier des dirigeants de l’Alliance Leicester et Dimitri, prince héritier du Saint Royaume de Faerghus, sont les trois élèves de l’Académie des Officiers et un seul de ces élèves se méritera vos enseignements. Qui choisirez-vous ? Les Aigles de Jais pour l’Empire, le Cerf d’Or pour l’Alliance ou bien les Lions de Saphirs de Faerghus ?

Fire Emblem : Three Houses est un jeu scindé en deux parties. La première est celle dans laquelle vous y êtes un professeur à l’Académie et vous devez enseigner à vos élèves et les faire évoluer. La seconde se déroule 5 ans plus tard lorsque les élèves ont complété leur formation et qu’une guerre entre les royaumes éclate.

Système de gestion des personnages

Qui dit « Fire Emblem » dit « gestion » et « tactique ». Ce nouvel opus ne fait d’ailleurs pas dans la dentelle. Chaque élève a ses propres traits de caractère et sa propre approche, ce qui rend la gestion des plus « humaine ». Ajoutez à cela un système de gestion des classes sans niveau maximal dans lequel vous décidez quand vous désirez changer de classe ou non. Chaque classe a une compétence de combat et une habileté passive qui, à chaque utilisation, augmente en niveau selon une jauge d’expérience, vous permettant ainsi de déverrouiller de nouvelles classes selon les habiletés ou les compétences apprises.

Pour obtenir les nouvelles classes, vous devez passer des examens de certifications. Ces examens peuvent être passés lorsque vous avez atteint les objectifs requis. Bien entendu, un pourcentage de chance de réussir l’examen se présente selon vos qualifications. Par exemple, vous pourriez avoir 66 % de chance de réussir un examen pour une classe « x » si vous avez D+ en maîtrise de l’épée, de la hache ou de l’arc. Si vous aviez C en ces maîtrises, vous pourriez réussir l’examen avec 100 % de chance.

À chaque semaine, vous devrez également enseigner à vos étudiants. En premier lieu, vous devrez leur fixer des objectifs à atteindre. C’est d’ailleurs grâce aux cours de tutorat que vous pourrez apprendre à vos élèves comment utiliser des armures lourdes, des montures ou même des montures volantes puisque ces habiletés ne peuvent s’apprendre ou s’améliorer que si elles sont utilisées.

Ajoutez à cela le principe essentiel d’un groupe de combat : si les gens ne s’entendent pas bien, ils auront de la difficulté à coopérer. Vous devrez donc également vous assurer que vos étudiants réussissent à s’entendre en leur proposant des corvées ou simplement de s’entraider. Plus ils s’entraideront, plus leur niveau de coopération sera élevé et, ainsi, plus leur présence mutuelle en combat sera bénéfique.

Explorez le monastère, faites pousser des plantes, allez à la pêche, prenez un bon repas ou le thé avec vos étudiant(e)s, faites de l’apprentissage, enseignez, faites des combats pour peaufiner votre technique et faites faire des corvées à vos étudiant(e)s… le principe des activités mensuelles pouvant être un tant soit peu redondant, ils rappelleront aussi probablement à certains les jeux issus de Harry Potter. Surtout si, en plus, vous prenez le contexte des trois maisons aux couleurs différentes qui compétitionnent à savoir laquelle est la meilleure.

De plus, la mécanique du jeu est à la fois difficile et gratifiante. Vous apprendrez de vos erreurs et, grâce aux pouvoirs de Sothis, l’étrange jeune femme qui apparaît dans les rêves et parle par la pensée à notre protagoniste, vous pourrez même retourner dans le temps dans les combats pour, entre autres, éviter de perdre l’un de vos élèves. De plus, le système de combat est très différent des anciens jeux Fire Emblem puisque vous avez la possibilité de permettre à vos personnages de se battre avec les armes que vous désirez. Ceci dit, certains ont de meilleures connaissances en magie donc il serait quelque peu absurde de les faire combattre avec une épée, une lance, une hache ou même un gantelet. Les aptitudes magiques demeureront leurs atouts.

Aussi, vous avez la possibilité d’embaucher des bataillons qui viendront donner un coup de main à vos personnages sur le champ de bataille. Ces bataillons donneront des boosts aux attributs de ceux qui les auront. Ils bloqueront une partie des dégâts que leur détenteur aurait dû subir et pourront même, si vous le décidez, se battre à votre place. Ils sont d’un net avantage surtout lorsque vous désirez frapper un ennemi et éviter toute possibilité de contre-attaque.

Finalement, Fire Emblem : Three Houses est un excellent jeu qui permet de regrouper gestion, tactique, enseignement, communication, connaissances et travail d’équipe. Ajoutez à cela le traditionnel combat au tour par tour sur des damiers de combat gigantesques avec une multitude de techniques, de compétences et d’habiletés à apprendre et à utiliser en tout temps. Ajoutez à ces damiers des coffres et des portes dont vous devez vous munir des clés pour les ouvrir pour obtenir des objets ou des passages différents pouvant faire pencher la balance du combat à votre avantage (ou votre désavantage). Pour finir, prenez les sublimes cinématiques ainsi que l’histoire entraînante et vous avez en main un jeu qui, assurément, fera le bonheur des amateurs de la série et des adeptes de jeux de rôle complets.

J’aime

  • L’histoire
  • L’immense contenu
  • Les combats

J’aime moins

  • La lenteur occasionnelle
  • Les graphismes qui auraient pu être mieux
  • Les quelques difficultés sur les déplacements en combat avec les Joy-Con

Fire Emblem : Three Houses

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Un excellent RPG

Un jeu qui assurément plaira aux amateurs de jeux de rôle

User Rating : 5 ( 1 votes)

À propos de Patrick Tremblay

Programmeur de logiciels de point de vente de jour, concepteur web et gamer de nuit. Je suis toujours à trimbaler mon téléphone mobile dans ma poche droite et ma PSVita dans ma poche gauche pour jouer à ma PS4 en RemotePlay. Rien de tel que de trouver des gadgets et des bidules sur des sites chinois pour améliorer mon rythme de vie... mais ma plus grande richesse est et restera mes moments passés avec mon épouse et mes deux jeunes enfants qui adorent la technologie tout comme leur père.

Aussi à voir...

calendriers LEGO

Laissez faire le chocolat, voici 5 calendriers de l’avent à saveur geek !

Qui dit temps des fêtes dit son lot de traditions. Parfois c’est aller couper un …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.