Concours

Bears vs Babies : quand les bébés font la vie dure aux ours !

Juillet 2015. Un jour béni pour un peu plus de 200 000 contributeurs sur la plateforme Kickstarter qui avaient participé, à cette époque, à la campagne de socio-financement ayant le plus de contributeurs jamais enregistrée sur le site. Quelques mois auparavant et 8,8 millions de dollars plus tard, les amateurs recevaient leur exemplaire du jeu de cartes Exploding Kittens créé par Elan Lee. Le succès fut monstre et l’effervescente équipe de conception de M. Lee ne s’est pas arrêtée à ce seul projet. En effet, deux ans plus tard presque jour pour jour, ils présentaient une nouvelle campagne de socio-financement pour un tout nouveau jeu de cartes : Bears vs Babies !

  • Nombre de joueurs : 2-5
  • Durée : 15-20 minutes
  • Auteur : Elan Lee, Matthew Inman
  • Éditeur : auto-édition
  • Année : 2017

Matériel et mécanique de jeu

Premier coup d’œil sur le matériel, avant même d’ouvrir l’étrange boîte velue… Notre curiosité est piquée ! Pour les amateurs d’Harry Potter, il va s’en dire que l’on pense tout de suite au Monstrueux Livre des Monstres, livre du cours de soins aux créatures magiques dispensé par Rubeus Hagrid dans le troisième tome de la saga. On ne sait pas trop si on doit caresser le dessus de la boîte pour l’apprivoiser ou si on doit lui donner une friandise pour la distraire avant de fouiller sous le couvercle. Bref, c’est avec courage et témérité que j’ai délicatement soulevé la boîte et, après m’être assurée que la bête était toujours endormie, j’ai débuté l’exploration de l’univers d’Elan Lee et de Matthew Inman.

Des airs de famille ?

Le soucis de l’esthétisme et de l’originalité se poursuit également à l’intérieur de la boîte. Malgré la simplicité du matériel (des cartes et un tapis de jeu), le visuel des cartes est à la fois charmant et violent, style caractéristique des auteurs que l’on peut également observer dans Exploding Kittens ! Le tapis de jeu, quant à lui, est bien conçu : en tissu pour commencer, comme si l’on devait changer la couche des bébés sur une table à langer. Un rappel des règles y est également consigné ; ajout très intéressant pour faciliter la prise en charge du jeu et ne pas avoir constamment à retourner dans le livret de règles…

Tel que mentionné par les auteurs du jeu, « deux minutes suffisent à comprendre le déroulement d’une partie » qui variera entre quinze et vingt minutes. Après avoir mis le tapis de jeu au centre de la table, répartissez la totalité des cartes de la boîte en trois piles (endroits dessinés à la droite du tapis). Chaque joueur prend alors cinq cartes en mains. Si l’on pige des cartes bébé (impossible de les rater, le mot « baby » est obligatoirement inscrit dans le nom de la carte), on les dépose face cachée sur l’emplacement de son régiment (les cartes « bébé » rouges sur le carré rouge, vous avez certainement saisi la suite…) et on pige à nouveau autant de cartes que nécessaire pour avoir en mains cinq cartes pour débuter. Les tours se succèdent jusqu’à ce que toutes les cartes aient été pigées. À son tour, le joueur a trois options :

  1. Faire des actions (take an action)  : on peut piger une carte ou jouer une carte de sa main. Le nombre d’actions possible est mentionné sur le tapis de jeu. Lorsque l’on décide de jouer une carte, c’est pour créer un nouveau monstre, ajouter un membre à une créature déjà existante ou pour mettre une carte spéciale en jeu.
  2. Provoquer une armée de bébés (provoke)  : on nomme l’armée que l’on veut provoquer. Tous les monstres sur la table de la même couleur que l’armée provoquée doivent entrer dans la bataille. Chaque joueur comptabilise la force de son armée de la couleur provoquée et compare avec la force de toutes les cartes « bébé » retournées. La personne qui a la plus grande force gagne les points (cartes bébé). Tous les monstres sont défaussés (même celui qui a gagné). Si ce sont les bébés qui gagnent, toutes les cartes sont défaussées, même les cartes bébé et aucun point n’est gagné ce tour-ci.Bears vs Babies
  3. Pige dans la défausse (dumpster dive)  : vous pouvez secrètement récupérer une carte de la défausse (case grise illustrée d’une poubelle à gauche du tapis) et la mettre dans votre main. Vous pourrez la jouer à votre prochain tour.

 

Et le vainqueur est…

Le vainqueur est déterminé par le joueur qui aura le plus de cartes bébé devant lui lorsque toutes les cartes auront été pigées. Cependant, attention, vous ne devez pas uniquement calculer le nombre de cartes. Les points sont répartis par la force des cartes bébé. Une stratégie pourrait être de vaincre quelques bébés puissants au lieu d’une panoplie qui rapportent peu de points… (exemple : Matt a 2 cartes de 3 et 2 points. Naomi a 4 cartes de 1, 2, 0 et 1 point. C’est Matt qui l’emporte !)

Ce n’est pas fini…

Grand succès amène alors une panoplie de produits dérivés et extensions. Pour ce jeu, une extension existe, peut-être un peu difficile à trouver, mais que vous pouvez certainement la commander chez votre fournisseur de jeux de société ( ou dans le lien en bas de l’article) . L’extension NSFW Booster Pack est un ajout plus coquin et certainement plus violent (18 ans et plus) jouable avec le jeu de base. Si vous avez beaucoup utilisé votre exemplaire de base et que vous partagez vos parties avec des amis (de grâce pas avec vos enfants pour l’extension 18 ans et plus !), l’extension, à seulement 15$ CAD, vous permettra de renouer avec l’univers délirant de Lee et Inman. De plus, sur le site officiel des auteurs (ici), vous trouverez également un éventail d’objets promotionnels un peu loufoques, notamment en lien avec Exploding Kittens, Bears vs Babies, et Crabs, le petit dernier des auteurs !

L'extension 18 ans et plus de Bears vs Babies
L’extension 18 ans et plus de Bears vs Babies

Mon avis

En quelques mots, J’AI RI ! On est dans une atmosphère ludique légère où on laisse libre court à notre imagination… les ours en veston d’affaires et à pattes de crabe se font rares dans la nature ! Bears vs Babies est un bijou idéal pour le portefeuille (moins de 40$ CAD pour la version de base) et qui remplace à merveille les jeux de cartes démodés. La mise en place se fait en une minute et les parties de courte durée permettent de garder l’attention des personnes moins habituées aux longues heures de jeu de table. Le graphisme n’est pas le point fort du jeu, mais représente bien le monde fantastique des auteurs. On est tout de suite écœurés par les bébés… ces infâmes et perfides petites choses ! Les illustrations dérangent, font rire, donc, remplissent bien leur mandat ! Somme toute, une belle réussite pour les concepteurs qui ont su préserver leur style !

Le jeu est présentement offert uniquement en anglais… mais comme Exploding Kittens est maintenant disponible en français, on peut spéculer que le même procédé s’appliquera certainement à Bears vs Babies.

Mise en garde ! Risque de morsure… prière de manipuler avec précaution !

 

Bears vs Babies - boite

Page officielle du jeu | Page BoardGameGeek

Merci à mes fidèles partenaires AuxJeux Animation pour l’essai de Bears vs Babies.

Bears vs Babies

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Fou !

Bears vs Babies est un excellent moyen de rire entre amis sans prétention !

Le Valet d'Coeur
User Rating : 4.45 ( 1 votes)

À propos de Jessica Fiset

Les filles "geek", c'est une denrée rare! Ayant évolué au sein de "gang de gars" toute ma vie, j'ai rapidement développé une passion pour les jeux plutôt que pour les mises en plis. Dans le cadre de mon merveilleux travail d'éducatrice spécialisée, j'utilise souvent le jeu pour développer des compétences chez les enfants... et les adultes.

Aussi à voir...

Jeux de société sur Kickstarter début novembre

Kickstarter – Reavers of Midgard et huit autres nouvelles campagnes jeux de société

Quiconque doute encore qu’il s’agit d’une période incroyable pour les jeux de société n’a qu’à …

2 commentaires

  1. Le jeu est bien mais sans plus à mon avis. Cela dit, il me le fallait dans ma collection. C’est une boite avec du poil. Duh.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.