Coludik : l’ère du cofinancement ludique

J’ai commencé à acheter des jeux dès mon adolescence. Vente de garage, brocante, vide-grenier, marché aux puces : j’étais la reine de la vente d’occasion, de la liquidation des magasins grande surface. En vieillissant et en ayant plus de moyens financiers, j’ai commencé à fréquenter les boutiques plus spécialisées. Mon portefeuille fut le premier à en souffrir. Par la suite, les thérapies se sont succédées… Hahaha ! Je plaisante bien évidemment !

Mais, le fait est que si l’on ne se procure que des jeux neufs tout frais sortis de chez l’éditeur, les dépenses seront considérables, voire faramineuses si l’on recherche des jeux dits pour joueurs avancés. Hormis les ventes de garage poussiéreuses, les achats peu représentatifs des photos sur eBay ou les soldes de jeux peu attrayants des grandes surfaces, quelles alternatives existe-t-il pour les ludiques qui souhaitent profiter de jeux intéressants, de bonne qualité et à moindre coût ? J’ai peut-être déniché la solution à tous vos problèmes. Je vous présente la plateforme de cofinancement collaborative : Coludik !

Coludik

Qui se cache derrière Coludik ?

Coludik
Nicolas Cadilhac, créateur de Coludik

Mais non, les cyborgs n’ont pas envahi le monde et ne contrôlent pas le web… (j’aime mieux dès le départ rassurer les plus sceptiques d’entre vous !). Coludik n’est pas non plus une autre attrape qui polluera votre boîte courriel de publicité indésirable ou infiltrera un virus dans votre ordinateur. Derrière ce superbe matériel interactif se cache une personne bien réelle. La plateforme a été mise au monde par Nicolas Cadilhac, informaticien de profession. Il n’en est pas à son premier projet de plateforme en ligne (à l’origine de PlantCatching qui compte déjà plus de 5000 membres) et est aujourd’hui développeur de logiciels. Je l’ai toujours dit : « le pain est bien meilleur chez le boulanger« . Tant qu’à utiliser un service, aussi bien se fier à quelqu’un qui a de l’expérience et qui a fait ses preuves. Ce qui est le plus beau, c’est qu’en plus d’être performant dans son domaine, Nicolas est très actif sur sa plateforme, n’hésite pas à répondre aux questions lorsque l’on est dans une impasse ou que l’on ne souvient plus de la prochaine étape dans le processus de cofinancement (preuve à l’appui, j’ai testé ce service à multiples reprises ! Nicolas, chapeau pour ta patience à mon égard !).

Comment cofinancer un jeu ?

Au départ, j’étais très intriguée par ce projet d’écriture : une façon d’acheter des jeux à faible coût, une communauté de partage, un point de vente de jeux d’occasion. Je me demandais vraiment comment on pouvait faire cela, tout au même endroit. Après quelques explorations du site et quelques questions à Nicolas, je vous présente les étapes pour accéder au milieu de Coludik.

  1. Créer un compte

Cela peut sembler idiot de le mentionner, mais c’est nécessaire. En effet, créer un compte sur Coludik implique un coût d’abonnement de 45$ CAD (plus ou moins 30 euros selon le taux de change qui varie). Cela permet aussi de conserver les utilisateurs sérieux, permet de couvrir les coûts d’entretien et d’amélioration du site, réduit les chances que l’on soit assaillis par de la publicité inutile un peu partout sur le site… Bref, ce coût d’abonnement est totalement essentiel pour une expérience plus agréable ! De plus, une fois abonné, plusieurs actions nous donnent des rabais sur notre abonnement, voire son entière gratuité (ex. : parrainer des nouveau utilisateurs, participer à des cofinancement…).

2. Faire une annonce ou répondre à une annonce dans mon secteur

Lorsque l’on a créé notre compte personnel, un tableau de bord apparaît dans la bande supérieure de la page. Un symbole (+) en rouge apparaît alors : c’est la porte d’entrée pour créer une annonce. Vous avez un jeu que vous désirez vendre ? C’est par ici ! Par la suite, le site nous dirige clairement dans les différentes étapes de production de notre annonce. Nous n’avons qu’à répondre aux questions : prix du jeu, combien de cofinanceurs peuvent participer, photo du jeu, précisions… Un jeu d’enfants, même pour ceux qui maîtrisent moins bien les applications web. Pour le moment, la façon de « vendre » un jeu est de participer à une partie du cofinancement (donc la part qui nous est attribuée n’est pas financée par les autres, c’est notre part pour continuer à l’utiliser). Prochainement, vous pourrez vous départir de vos jeux complètement à un groupe de coludeurs qui recherchent ledit jeu. Cette plateforme est cent fois plus facile à maîtriser que de lancer une annonce sur Kijiji ou eBay. Sur la carte de votre secteur, vous pourrez aussi voir quels jeux sont disponibles près de votre localisation. Vous n’avez qu’à cliquer sur les annonces qui vous intéressent et participer à leur financement si cela vous plait.

Coludik
Sur la carte, les différents icônes de joueurs vous permettent de facilement trouver les jeux en cours de cofinancement et de repérer les participants les plus actifs de votre secteur. La plateforme est même disponible pour les entreprises et organismes.

 

Coludik
Interface facile et claire : les derniers ajouts sont répertoriés par secteurs. Il est donc aisé de repérer les aubaines près de la maison !

3. Cofinancer un jeu

Comme le nom du site le dit (Coludik pour cofinancement et ludique), le coeur du site se trouve dans cette action : le cofinancement. En quelques mots, plusieurs personnes paient un droit d’utilisation sur un jeu. C’est en quelque sorte une façon de louer un jeu à répétition et à long terme ou de le partager avec d’autres joueurs. Au premier regard, cela semble étrange de partager un bien avec des personnes que l’on ne connait pas ou peu. Comme Nicolas l’expliquait, Coludik vient répondre à plusieurs problèmes vécus par les propriétaires de jeux de société. En effet, combien d’entre nous avons des superbes jeux qui dorment dans les armoires ou que l’on utilise une fois par année ? Plusieurs, j’en suis persuadée ! Je fais partie de ce groupe. Concrètement, partager l’achat d’un jeu vous permet d’essayer un jeu dispendieux à une fraction du prix sans encombrer votre maison de boîtes qui ne seront jamais ouvertes. Pour le paiement, diverses propositions nous sont offertes : PayPal (solution la plus sécuritaire évidemment) ou directement en personne lors de la collecte. Encore une fois, Coludik ne propose que des avantages.

Coludik

 

4. Réservation

Après avoir lu le contrat d’entente (politique de Coludik, règles de fonctionnement…), vous serez dirigés vers un calendrier. Vous pourrez alors réserver le moment où vous pourrez prendre possession du jeu. Vous avez une fête d’amis ou une soirée en famille prévue ? Rien de plus facile. Vous sélectionnez les dates qui vous conviennent et vous vous entendez avec la personne qui l’avait avant vous pour le récupérer. Si personne ne l’a demandé après vous, vous pouvez même le garder un peu plus longtemps. Hormis dans les premières semaines, il y a peu de pression de se « dépêcher » à l’essayer. Le tableau interactif est bien fait et des rappels vous permettent de vous souvenir à quel moment c’est votre tour d’aller récupérer un jeu.

Coludik
Ici, on voit qu’il y a un joueur (bleu) qui avait réservé le jeu du 20 au 28 octobre. À notre tour, nous réservons le jeu du 6 au 12 novembre.

Mon avis

Grande partisane du désencombrement et de l’approche écologique de l’achat de seconde main, Coludik est pour moi une révolution quant à la vente de jeux d’occasion. Pour ma part, et je crois que c’est aussi l’opinion du webmaster Nicolas Cadilhac, nous sommes souvent obligés de vendre nos jeux d’occasion à des prix ridiculement bas afin de trouver preneurs sur le web. La faute à qui ? Le marché d’occasion est ainsi fait. Les vendeurs doivent afficher leurs biens à environ 25 à 30 % du prix d’achat initial. Sans cela, les potentiels acheteurs ne croient pas faire « une bonne affaire ». Au final, ce sont les pauvres vendeurs qui sont floués. Avec Coludik, tous y trouvent leur compte. Les vendeurs peuvent afficher un prix plus raisonnable compte tenu du prix d’achat initial et les acheteurs peuvent faire de véritables affaires, car ils ne paieront au final que le cinquième ou le dixième du prix demandé. Juste pour ces raisons, cette plateforme est fantastique.

De plus, Coludik permet de créer des réseaux de joueurs qui partagent les mêmes passions. Au fil des réservations et des emprunts, vous rencontrerez peut-être des futurs coéquipiers pour une partie de Zombicide ou des adversaires dans la conquête de l’univers. Plateforme collaborative également disponible pour les entreprises et les organismes, je crois que l’idée est claire. Coludik est, sans contredit, l’innovation la plus importante dans la vente de jeux d’occasion depuis très longtemps.

J’ai essayé la version bêta du site, car il est encore en période d’ajustement. Je vous invite à vous inscrire gratuitement pendant ce temps d’essai. Cela vous permettra de constater par vous-même la simplicité du fonctionnement et de voir toutes les possibilités qui s’offrent à vous. Le lancement officiel de la plateforme se fera le 23 avril prochain. Passé cette date, tous devront payer leur abonnement à Coludik. Personnellement, je serai très certainement une abonnée à ce site, si ce n’est que pour vendre mes jeux à prix raisonnables. Cela couvrira très certainement le prix de mon abonnement dès le premier jeu vendu.

Rejoignez la communauté Coludik !

Coludik

 

Site officiel de Coludik | Page Facebook

Merci à Nicolas Cadilhac pour sa patience, son soutien et sa disponibilité ! 

À propos de Jessica Fiset

Les filles "geek", c'est une denrée rare! Ayant évolué au sein de "gang de gars" toute ma vie, j'ai rapidement développé une passion pour les jeux plutôt que pour les mises en plis. Dans le cadre de mon merveilleux travail d'éducatrice spécialisée, j'utilise souvent le jeu pour développer des compétences chez les enfants... et les adultes.

Aussi à voir...

Accessoires pour jeux de société

Cinq accessoires pour les amateurs de jeux de société

Le rituel d’une soirée de jeux de société entre amis est un privilège que les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *