Bayonetta Origins : Cereza and the Lost Demon – Une histoire pour enfants où les fées ne sont pas toutes vos amies

Lorsque la première bande-annonce de Bayonetta Origins : Cereza and the Lost Demon est sortie, je savais tout de suite que j’y jouerais. J’ai déjà joué à tous les jeux de Bayonetta sortis et c’est une des franchises que j’aime beaucoup. J’adore le charisme des personnages et l’aspect artistique que je vois dans ses œuvres. Je me souviens encore de la chanson thème de Bayonetta 1 qui est selon moi la meilleure de toutes. Bref, comme c’est une de mes franchises préférées, ça n’a pas été trop difficile de me convaincre d’essayer ce jeu et je n’ai pas regretté. Je n’ai pas encore eu le temps de terminer le jeu, mais pour le moment, j’ai adoré chaque seconde de celui-ci et ses personnages intrigants. Je trouve ça intéressant de voir Bayonetta d’un autre point de vue et je vous en parle dans cet article.

  • Studio de développement : Platinum Games
  • Éditeur : Nintendo
  • Plateformes disponibles : Nintendo Switch
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Classement : T-M d’adolescent à 17+
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel du jeu
  • Site Nintendo du jeu

Histoire

Le jeu commence sur l’ouverture d’un livre à images ayant pour nom Bayonetta Origins : Cereza and the Lost Demon. Dans les premières pages, on apprend l’histoire de la naissance de Cereza. La pauvre enfant est issue de l’amour interdit d’un Sage de Lumen et d’une Sorcière de l’Umbra. Il y avait des règles entre les deux clans pour éviter toutes possibilités de conflit, mais cela n’empêcha pas un amour de naitre. De cet amour, une petite fille vit le jour.

Malheureusement, les choses ne se passèrent pas très bien. Le Papa de la petite fille fut exilé très loin et la mère finit dans une cellule sombre. La petite Cereza fut élevée dans le clan des Sorcières, mais pas avec amour. Elle était considérée comme un paria et méprisée pour son origine.

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon

Le seul endroit où elle trouvait de la chaleur était à côté de la cellule de sa mère une fois la nuit tombée. Elle s’y faufilait aussi souvent qu’elle le pouvait et sa mère était toujours heureuse d’accueillir sa fille adorée.

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon

Éventuellement, les choses tournèrent mal et la Maman de Cereza fut envoyée aux oubliettes, là où même la lumière ne se rendait jamais. C’est avec le souhait intense d’une petite fille de quatorze ans et d’une peluche nommée Chouchou fabriquée avec des retailles que notre belle histoire commence.

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon

Personnages

Le personnage principal de ce bon jeu s’appelle Cereza, qui plus tard aura comme surnom Bayonetta. Dans ce jeu, il y est raconté l’origine de notre chère sorcière tant aimée. Elle a eu une enfance difficile, traitée comme un paria par les autres sorcières de l’Umbra qui jugeaient l’origine de sa conception comme un crime. C’est dans un cauchemar qu’elle entrevoit une possibilité de gagner en puissance et ainsi avoir la force de sauver sa mère. Elle entreprit son aventure avec sa peluche adorée que sa mère lui avait fabriquée.

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon

C’est suite à une tentative désespérée d’invocation d‘un démon que dans la peluche de chat de Cereza a élu domicile une créature qui ne souhaitait rien de plus que de retourner chez lui. N’ayant pas de nom, la jeune Cereza lui donna comme nom Chouchou qui n’était rien de plus simplement que le nom de sa peluche. Il tenta de s’enfuir loin de Cereza, mais étant son invocation, il ne peut pas trop s’éloigner de la jeune fille. Dès qu’il a eu une occasion, il ordonna à Cereza de le renvoyer chez lui.

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon

Tristement, la petite fille ne connaissait pas encore le moyen de renvoyer chez lui Chouchou, mais en échange qu’il l’accompagne, la petite fille espère trouver le moyen d’aider le démon perdu à retourner dans le monde des démons.

C’est dans ses conditions que Cereza et Chouchou entreprirent leur voyage ensemble. C’est avec l’aide de Morgana, la sorcière qui éleva Cereza­ avec une main ferme, mais remplie d’amour pour la jeune fille. Les personnages sont très intéressants à découvrir dans Bayonetta Origins : Cereza and the Lost Demon. J’ai bien hâte de terminer le jeu et ainsi connaitre le dénouement de l’histoire.

Les combats

J’ai bien aimé la mécanique des combats, car nous contrôlons Cereza et Chouchou en même temps. Au début, je pensais que ça se serait difficile de contrôler deux personnages sur le même écran en même temps, mais j’ai été agréablement surprise. Cereza ne se bat pas, mais elle peut entraver les ennemis et pendant ce temps, Chouchou peut s’en occuper. Ce sont les fées dans la forêt qui vous causent des ennuis et qui se battront contre notre jeune Sorcière. Si jamais Chouchou prend trop de coups, il retrouve son apparence de peluche, mais il suffit que Cereza le ramasse pour qu’il retrouve rapidement son énergie. Cereza, quant à elle, ne peut pas prendre trop de coups sinon son aventure touchera à sa fin, mais elle peut fabriquer des potions qui l’aideront fortement au cours de son aventure.

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon

Il est facile de bien maitriser les combats, selon mon expérience personnelle. De plus, au cours du jeu, vous débloquerez de plus en plus de techniques utiles pour vous battre et vous défendre. J’ai trouvé plus facile de me préoccuper de Cereza et éviter le plus possible les ennemis pendant que Chouchou se bat, mais je focalise plus sur le fait de protéger la petite fille que le gros démon, car celui-ci peut retourner en combat s’il subit trop de dégâts.

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon

L’exploration

Ce que j’ai trouvé difficile de jouer deux personnages sur le même écran fut lors de l’exploration, mais très rapidement on débloque le fait que Chouchou peut reprendre une apparence de peluche. Ça permet de très bien de se promener. L’exploration est plaisante, car parfois on tombe sur des illusions qu’on peut désamorcer en terminant une épreuve dans le Tìr Na Nòg. J’aime bien me promener, résoudre des casse-têtes et revenir plus tôt dans le jeu lorsque je débloque certaines capacités. Il y a souvent des objets cachés et des paysages magnifiques à découvrir. L’exploration est très intéressante dans Bayonetta Origins : Cereza and the Lost Demon.

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon

En conclusion

J’ai vraiment adoré Bayonetta Origins : Cereza and the Lost Demon, car comme j’aime beaucoup le personnage Bayonetta, j’ai apprécié en apprendre plus sur elle. Son histoire avait été brièvement racontée dans les précédents jeux, mais elle n’a jamais vraiment été dévoilée complètement. J’ai aimé voir la petite Cereza faire tout en son pouvoir pour sauver sa maman et j’ai bien hâte de découvrir la fin de l’histoire.

Les graphismes étaient un peu simplets et enfantins, mais étrangement, je trouvais que c’était très adéquat. L’histoire est présentée comme si c’était un livre pour enfants à images, c’était très bien pensé de mettre un style de dessin simple et coloré. C’est ce qui m’avait le plus attirée dans la bande-annonce, car ça faisait différent des jeux précédents.

Une superbe histoire et des personnages très colorés, pour ma part, j’ai grandement adoré Bayonetta Origins : Cereza and the Lost Demon.

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon

Bonus, car j’ai trouvé cette scène très comique.

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon

J’aime

  • Les graphismes.
  • Le fait que l’histoire soit racontée comme dans un livre.
  • Les personnages intéressants.

J’aime moins

  • J’ai eu quelques petits bogues mineurs qui ont disparu rapidement.

La copie de Bayonetta Origins : Cereza and the Lost Demon a été fournie par Nintendo.

Bayonetta Origins : Cereza and the Lost Demon

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Comme un conte pour enfants

Un superbe jeu qui raconte les origines de la grande Bayonetta avant qu'elle devienne celle que nous connaissons aujourd'hui. L'histoire y est intéressante et la mécanique de combat et d'exploration y est divertissante.

À propos de Mélijade Poisson

Je suis une jeune femme qui adore l'univers geek depuis toujours. J'aime tout particulièrement les jeux vidéo, les jeux de société et mes oiseaux chéris ! Autant j'aime passer mon temps libre en jouant à des jeux vidéo, autant que je peux prendre le temps de visionner des films ou une bonne série ! J'aime aussi m'installer confortablement et lire des mangas et des bandes dessinées.

Aussi à voir...

MLB The Show 24 – Au tour des femmes de s’amuser sur le terrain

Le printemps est à nos portes et avec les jours plus doux s’amène une nouvelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.