To the Moon – Une expérience interactive hors du commun

Les souvenirs sont parfois immuables et ont la capacité de nous faire revivre des moments comme s’ils venaient tout juste d’arriver. Cependant, il arrive que différents chemins qui ont tracé et modelé ce que nous sommes ne sont pas ceux escomptés. Certains rêves que nous avions deviennent révolus et il est possible de s’oublier dans le méandre complexe qu’est la vie. Et s’il était possible de tout recommencer, le feriez-vous ? C’est le thème qu’exploite le jeu vidéo To the Moon du petit studio canadien Freebird Games. Voici l’histoire d’un jeu touchant. Un jeu qui nous fait réaliser bien des choses à propos de nous-même.

To the Moon - Une expérience interactive hors du commun

Quel type de jeu est To the Moon ?

To the Moon est un jeu d’aventure, d’exploration et de casse-tête avec un accent très fort sur la narration. Le jeu fait partie de la lignée des walking simulators, qui ne fait pas l’unanimité dans le monde des joueurs. Par contre, certaines personnes le classent aussi comme un roman visuel, un thriller psychologique interactif ou même un RPG narratif. To the Moon est ainsi un judicieux mélange de jeux tels que Journey, The Talos Principle et Steins;Gate. Le jeu est un genre en lui-même. Pour cette raison, il constitue une expérience unique.

To the Moon a été réalisé en grande partie par Kan Gao avec l’engin RPG Maker. Les images-objets (sprites) sont merveilleusement bien utilisées et l’art en pixels confère un charme indéniable. Cependant, c’est surtout la musique qui joue un rôle très important et qui transmet toute la sensibilité des dialogues. Presque exclusivement au piano, les diverses chansons font partie intégrante de l’histoire.

To the Moon - Une expérience interactive hors du commun

Qui est Kan Gao ?

L’aventure de monsieur Gao dans l’univers du jeu vidéo n’est pas un cas ordinaire. Alors que l’industrie est surtout axée sur le travail acharné et sans relâche afin d’atteindre la réussite, Gao créait uniquement dans ses temps libres. En fait, il ne visait même pas à devenir un développeur de jeux vidéo. « J’ai toujours aimé les jeux avec une histoire interactive qui s’y rattache. Par contre, je ne pensais pas pouvoir créer quelque chose d’importance. » explique-t-il dans une entrevue avec Eurogamer. « Auparavant, je pensais que je serais vraiment chanceux s’il y avait un outil qui pourrait m’aider à faire une aventure narrative. » N’étant pas un programmeur hors pair, Kan Gao se voit dans une position inhabituelle.

C’est alors qu’il découvrit RPG Maker. « C’est la voie parfaite pour faire avancer les choses sans trop m’attarder sur les points techniques. Je peux alors me concentrer uniquement sur la création du jeu. » Son premier jeu fut Quintessence : The Blighted Venom. C’était un concept intéressant, mais la cadence du jeu était très lente. Les combats semblaient futiles et le jeu demandait vraiment de la patience. Onze chapitres sont sortis sur quatorze et le projet est présentement en pause. C’était un jeu né de la simple joie de créer. Quintessence est d’ailleurs disponible gratuitement en ligne. Il faut aussi mentionner que The Mirror Lied, Do You Remember My Lullaby et Lyra’s Melody sont tous des projets de Kan Gao qui méritent une certaine attention.

Kan Gao, l'homme derrière To the Moon
Kan Gao, l’homme derrière To the Moon

L’idée de créer To the Moon est née lorsque Kan Gao a commencé à penser aux regrets. « Je me suis imaginé, un jour, être sur mon lit de mort et avoir un regard sur ma vie. Avoir une expérience intrigante et me demander s’il y a des événements ou des choix dans ma vie que je regrette. Le regret est une partie inévitable de la vie. Tout le monde finit par se demander : si j’avait fait les choses différemment, serais-je la même personne aujourd’hui ? Et si j’étais capable de revenir dans le passé et changer mes erreurs ? » Cette idée de rectifier le passé est la fondation du jeu To the Moon.

L’histoire de To the Moon à nos yeux

Le jeu raconte l’histoire de Johnny, un vieil homme sur son lit de mort dont le dernier souhait est que ses souvenirs soient réécrits. Il aimerait vivre son rêve d’aller sur la Lune et de mourir aux côtés de sa femme décédée, River. Il fait appel à deux docteurs qui peuvent voyager dans l’esprit des gens et changer le cours de leur histoire. River est une femme ayant le syndrome d’Asperger qui a beaucoup de difficulté à partager ses émotions. Cependant, la musique a été le lien qui leur a permis d’exprimer leurs émotions sans mots. Un jour, River demande à Johnny s’il a déjà créé des formes avec les étoiles. Il utilise donc la Lune et des étoiles afin de créer une constellation ressemblant à un lapin. Afin de combattre son anxiété, River crée des lapins en papier, parfois avec le corps bleu pour signifier les étoiles et le reste jaune, pour signifier la Lune. Sa robe de mariage a également ces deux couleurs pour qu’elle ne puisse alors jamais oublier l’amour qu’elle a pour Johnny. Malheureusement, la maladie aura le dernier mot et River perdit ainsi de plus en plus la tête.

Johnny ne perdra par contre jamais l’amour qu’il a pour sa femme. Ses différences sont ce qui la rendait spéciale à ses yeux. Le désir de John d’aller sur la Lune, bien qu’il l’ait oublié de son vivant, est de reconnecter avec River. C’est le message qu’elle essayait tant de lui passer, mais qu’il ne comprenait pas. Il tente ainsi s’accomplir leur promesse d’aller retrouver le lapin, de retrouver l’amour qu’ils avaient à leurs débuts. Ultimement, les deux docteurs réussissent à formater la mémoire de John et il réalise son rêve, mais il ne comprendra jamais le réel amour que sa femme avait pour lui.

L’expérience de To the Moon nous fait porter un deuxième regard sur notre vie. Il nous dit qu’il ne faut jamais perdre ses rêves de vue et que même si parfois nous ne comprenons pas toujours l’être aimé, il faut rester à l’écoute et ne jamais oublier ce qui a fait fondre notre coeur la première fois.

To the Moon

L’histoire de To the Moon aux yeux de Kan Gao

Pour Gao, To the Moon est un jeu très personnel. « Je ne pensais pas vraiment à l’audience » dit-il. « J’ai seulement fait ce que je voulais faire, prendre tout ce qui m’arrivait de négatif dans la vie et le transformer en positif. Je pourrais donc regarder mon passé et me dire que ce n’était pas en vain. » Évidemment, le jeu a quelques liens directement avec le grand-père de Gao qui était proche de la mort. Cependant, To the Moon est tellement personnel, que le producteur reste vague sur bien des questions, surtout lorsqu’il est question d’autisme. « J’aimerais bien en parler, dit Gao, mais c’est peut-être au-delà de mes droits de le faire. »

« Au départ, j’avais peur de la réaction des gens face à To the Moon. J’ai créé ce jeu parce que je voulais exprimer des émotions, que normalement je suis incapable de faire. J’ai donc choisi un support qui allait les communiquer autrement que verbalement. De savoir que des gens ont versé des larmes sans vraiment avoir dit directement un message, c’est libérateur. Je voulais que le joueur se sente investi par l’histoire, comme si elle était sienne. Qu’il contribue à l’aventure et qu’il soit la raison derrière la réalisation du rêve de Johnny. »

La fin est également souvent le commencement d’une nouvelle histoire. Il en est de même pour nos expériences. To the Moon a présentement deux suites : A Bird Story et Finding Paradise. Je vous conseille vivement de jouer à ces trois titres et de vous laisser entraîner dans leurs histoires. Une adaptation en dessin animé pour To the Moon est également prévue. Comme mot de la fin, je vous laisse vous imprégner de la chanson que Johnny a composé pour River.

Site officiel du jeu

À propos de Antoine Gaumont

Bonjour la compagnie! Je suis un véritable mordu de jeux vidéo, films et nouvelles technologies. Designer UX/UI, technicien, artiste, enseignant, criminologue, boulanger... je suis un passionné et c'est avec plaisir que je vais partager mes passions avec vous.

Aussi à voir...

Top 5 des animes à thématique « Battle Royale »

La mode étant aux « Battle Royale », j’ai décidé de vous faire un top 5 des meilleurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.