The Settlers : New Allies – Un jeu qui demande de la patience

Tout d’abord, je n’ai jamais joué à cette série. C’est donc avec un œil nouveau que je suis tombé sur The Settlers : New Allies. Je dois admettre que pour un néophyte, la pente m’a semblé abrupte. Le tutoriel, sur lequel je dédie un passage dans cet article, était loin d’être intéressant. Est-ce que cela a nui à mon expérience ? Sans doute un peu, remettant toujours à un autre moment mon exploration du jeu. Il m’est arrivé un certain nombre de fois d’ouvrir une mission tutoriel pour en terminer deux à trois et passer à autre chose.

The Settlers : New Allies — Je n’ai pas été patient

  • Studio de développement : Blue Byte
  • Éditeur : Ubisoft
  • Plateformes disponibles : PC, mais éventuellement sur console
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : Tous, 10 ans et +
  • Prix : 79,99 $
  • Page officielle du jeu

On ne réinvente pas la roue

Le royaume est envahi et vous devez mener un groupe de survivants aux frontières d’un nouveau monde. Exploration et colonisation sont au menu afin de pouvoir refaire une armée et reprendre ce qui a été volé. Bien que ce ne soit pas particulièrement original, je crois que l’histoire se prête bien à l’ambiance pour un redémarrage de la série. De plus, le style de jeu s’y prête bien. Dans un univers qui mélange jeu de stratégie et jeu de création de villes, l’idée de recréer un royaume de toute de pièce est séduisante.

L’ajout de scènes, où l’on peut voir les divers personnages interagir entre eux, est également intéressant. J’ai personnellement apprécié le visuel, ainsi que le jeu des acteurs. Cependant, bien que ce soit plaisant, il n’a malheureusement pas été une accroche suffisante pour moi.

Les missions de la campagne sont entrecoupées de vidéos.

Tutoriel

J’étais heureux de voir un tutoriel afin de comprendre toutes les mécaniques du jeu. Malheureusement, celui-ci m’a semblé interminable et mal exploité. On nous présente sommairement un sujet par mission. Par exemple, dans la mission sur les attaques, on nous explique comment recruter une nouvelle unité et l’envoyer attaquer. La mission prend environ deux minutes à compléter. Le problème est que l’objectif met 15 ou 20 secondes à disparaître. Donc, nous avons non seulement les chargements de missions, mais également le temps d’attente afin que les fenêtres disparaissent avant de pouvoir passer au prochain point.

Il y a donc une perte d’environ une à deux minutes pour environ trois minutes de jeu, une dizaine de fois. Alors que je me plains généralement par l’absence d’aide et d’information dans les jeux, j’ai trouvé, cette fois, que le tutoriel aurait pu être fait de façon organique, dans la campagne. Curieusement, c’est le cas. J’imagine donc que le tutoriel a été mis en place pour ceux qui préfèrent jouer sans passer par la campagne.

Le tutoriel nous prend par la main et est, malheureusement, interminable.

Côté artistique

J’ai bien aimé le côté artistique du jeu. Que ce soit au niveau des visuels ou de la musique, j’ai trouvé que The Settlers : New Allies était charmant. J’ai eu l’impression que l’équipe artistique a porté une attention particulière aux détails de chacune des animations et des visuels. Si certains pouvaient se plaindre du côté parfois enfantin, me faisant penser aux visuels de Civilization VI, j’ai bien apprécié. J’ai également été impressionné de pouvoir regarder mes ouvriers s’exécuter à leur travail. Je sais que ce n’est pas l’idéal dans un jeu de stratégie, mais j’aurais bien pu continuer de regarder un certain temps mes ouvriers travailler et construire mon village. Même au niveau des différentes cultures qui nous sont présentées, le souci est dans les détails !

Au niveau de la musique, c’est un peu la même chose. J’ai trouvé la musique particulièrement relaxante. Ce n’est peut-être pas nécessairement une bonne chose dans un jeu de guerre ou de stratégie, mais cela fonctionne bien avec le style de jeu. Vu la lenteur de celui-ci, une musique trop épique aurait sans doute été un mixte étrange. Le calme reflété dans la musique faisait un beau lieu avec le côté «créateur de ville» du jeu, plutôt que l’aspect conquête.

Nous pouvons voir, en détail, ce que font nos unités.

Mécaniques

Il y a énormément de choses à gérer dans The Settlers – New Allies. Je croyais être aux anges. Malheureusement, j’ai trouvé les parties lourdes. Pour recruter une unité militaire, par exemple, on doit d’abord avoir assez de villageois. Ensuite, on doit avoir du fer, qui doit être transformé en lingot, et ensuite transformé en arme, pour pouvoir recruter un soldat. Peut-être est-ce moi qui suis vieux jeu, mais j’aurais préféré pouvoir débloquer une unité qui ne nécessite qu’une poignée de ressources afin d’être créée. J’ai eu l’impression d’avoir un énorme système d’engrenage devant moi, alors que je m’attendais à un jeu où les parties seraient assez rapides.

La vitesse de jeu est, selon moi, particulièrement lente et nous avons beaucoup de choses à gérer en même temps. Ce n’est donc pas nécessairement une tare que le jeu soit lent, mais je crois que j’aurais souhaité pouvoir augmenter la vitesse. Bien que les animations soient agréables à regarder, je préfère parfois construire rapidement mes choses plutôt que d’attendre que chacune des tâches soit exécutée.

Ces situations ne font pas du jeu un mauvais jeu, mais je crois que ça ne correspondait vraiment pas à mes attentes.

Les mécaniques du jeu sont parfois lourdes.

Trop lent pour moi

J’ai réellement voulu apprécier ce jeu et y passer plusieurs heures, mais mon expérience avec le tutoriel et la lenteur du jeu m’ont rapidement fait décrocher. J’aurais dû sauter dans la campagne et prendre le temps d’apprendre le jeu avec l’exécution des missions. Également, la vitesse du jeu me fait poser beaucoup de questions sur le volet multijoueur. Alors que StarCraft aura permis à toute une génération de ruiner la vie d’un autre joueur en moins de dix minutes, j’ai l’impression qu’une partie en ligne de The Settlers – New Allies dure une éternité. Les amateurs de la série, mais également ceux qui ont beaucoup de temps, sauront sans doute s’y plaire.

Ce n’est pas un mauvais jeu, mais il ne correspond peut-être pas à l’idée que je me fais du genre.

J’aime

  • Les visuels
  • La musique

J’aime moins

  • L’interminable tutoriel
  • La lenteur du jeu
  • L’exécution de la fusion entre stratégie et jeu de création de ville

La copie de The Settlers : New Allies a été fournie par Ubisoft.

The Settlers : New Allies

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

À propos de David Charbonneau

Geek à temps plein, je suis passionné de jeux vidéo, de cinéma et de culture populaire. Ce que je préfère par-dessus tout est généralement un bon scénario, car l'histoire est pour moi plus importante que tout. Je DM beaucoup trop de parties de D&D pour ma propre santé mentale.

Aussi à voir...

What the Fog

What the Fog : un jeu addictif inspiré de l’univers de Dead by Daylight

What the Fog est un jeu dans lequel vous incarnez Dwight, Claudette ou Feng Min, …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.