Super Mario Run : Un pas devant et deux derrière

Disponible depuis quelques mois déjà sur iOS, Super Mario Run l’est désormais sur Android. N’ayant pas d’appareil Apple, j’ai dû attendre un bon bout avant de l’essayer. Maintenant, je peux enfin porter un regard sur le premier jeu mobile de Nintendo.

Il y avait beaucoup d’anticipation avant sa sortie en 2016 et quelques déceptions par la suite. En fait, je vais tout de suite passer à ce qui est probablement l’aspect le plus controversé.

Le prix d’entrée : 14$

Dans la boutique Play Store, Super Mario Run est listé comme étant gratuit. Ce qui n’est immédiatement clair, par contre, c’est que le jeu complet coûte en réalité 14 dollars. En effet, on peut jouer aux trois premiers tableaux sans problème. En voulant accéder au quatrième, cet écran est apparu :

On peut faire une de trois choses pour aller au premier château. Une seule permet de jouer au reste du jeu. - Super Mario Run
On peut faire une de trois choses pour aller au premier château. Une seule permet de jouer au reste du jeu. – Super Mario Run

J’ai donc ramassé les pièces roses que j’avais manquées et joué le tableau. Une fois terminé, on m’a dit que pour accéder aux vingt autres tableaux, il fallait payer. Je comprends l’intérêt de vouloir donner une chance d’essayer le jeu avant de l’acheter, mais les tableaux offerts jusque là étaient plutôt courts. J’ai terminé les quatre premiers tableaux en environ 10 minutes ; il devenait alors un peu difficile pour moi de juger si j’en aurais pour mon argent. Mais bon, dans l’intérêt de la critique et de vous informer, j’ai plongé.

Trois modes de jeu, mais peu de contenu

Le tour des mondes

Le tour des mondes est ni plus ni moins mode de jeu principal. 24 tableaux sont répartis dans 6 mondes ; on les débloque un à la fois, comme à peu près n’importe quel autre jeu de Mario. Chaque tableau a trois défis, qui consistent à collectionner les pièces spéciales placées à des endroits plus ou moins accessibles. Une fois qu’on obtient les cinq pièces roses, on peut aller à la recherche des pièces mauves, puis des pièces noires. Les pièces deviennent graduellement plus difficiles à obtenir, et les tableaux changent un peu selon les pièces qu’on cherche. Par exemple, pour les pièces mauves et noires, on retrouve des blocs ou plateformes qui n’étaient pas là dans la chasse aux pièces roses. L’emplacement et la quantité d’ennemis peuvent aussi varier. Ça aide à réduire la répétition, mais les tableaux ne changent pas de manière vraiment importante.

L'entièreté des tableaux disponibles peut être vue sur un seul écran. - Super Mario Run
L’entièreté des tableaux disponibles peut être vue sur un seul écran. – Super Mario Run

Les défis Toad

Dans ces courses, l’objectif est de battre le score d’un autre joueur. On augmente notre score surtout en attrapant des pièces, mais aussi à travers diverses actions, comme réussir certains sauts périlleux et éliminant plusieurs ennemis en chaîne. Si on est victorieux, un nombre de Toads se joint à notre royaume, en fonction de notre performance. Les couleurs des Toads recrutés sont déterminées par le tableau dans laquelle la course se passe. Par exemple, on gagne des Toads jaunes en gagnant des courses dans les tableaux désertiques. Il devient alors important de faire des courses dans différents tableaux, puisque des Toads de toutes les couleurs sont nécessaires pour débloquer des éléments dans l’éditeur de royaume.

On peut choisir notre adversaire, et donc la couleur des Toads gagnés. - Super Mario Run
On peut choisir notre adversaire, et donc la couleur des Toads gagnés. – Super Mario Run

Pas mal toutes les courses finissent par se ressembler un peu et elles ne durent qu’une minute. Ça devient répétitif assez vite. En plus, pour faire une course, il faut dépenser un ticket Toad. On pourrait bien penser que devoir utiliser une ressource limitée voudrait dire que les récompenses sont meilleures, mais ce n’est pas le cas. En fait, on se fait donner trop de tickets ; dans les jeux bonus, dans le royaume et pour avoir ramassé les pièces spéciales dans le tour des mondes. Ça fait maintenant un bout que j’ai le maximum de 99 tickets, parce que je trouve que jouer dans ce mode n’en vaut pas la peine.

L’éditeur de royaume

Le dernier mode de jeu, si on peut l’appeler ainsi, ne consiste qu’à placer une poignée de structures utiles (comme les maisons de jeux bonus et blocs ? ) et des décorations. On les débloque en accumulant des Toads dans le mode défi. Il y en a surement qui vont aimer arranger la cour du château à leur gout, mais même pour eux, j’ai l’impression qu’il n’y a pas grand-chose à voir ici.

On peut rendre le royaume plus joli, mais je n'en vois pas l'intérêt. - Super Mario Run
On peut rendre le royaume plus joli, mais je n’en vois pas l’intérêt. – Super Mario Run

Du gameplay quand même solide

Le moindre qu’on puisse dire, c’est que Super Mario Run se joue bien. Il faut un peu de temps pour s’ajuster à certaines mécaniques, par contre.

On n’a pas vraiment de contrôle sur Mario ; il avance tout seul. Sa vitesse de course se situe entre ses vitesses de marche et de sprint qu’on voit dans les jeux principaux sur console. Les habitués de ces jeux auront besoin de quelques courses pour s’y faire. Justement, j’étais encore tellement habitué à jouer à toute vitesse que j’ai manqué des sauts qui étaient censés être faciles pendant un bout.

Autre changement important : Mario passe par-dessus les petits ennemis comme les Goombas et Koopas, plutôt que d’entrer en collision et perdre une vie. C’est un peu contrintuitif au début, mais ça s’avère être une bonne décision, étant donné la nature du jeu. Aucun besoin de planifier un saut à l’avance. On peut se propulser dans les airs en sautant quand Mario les franchit.

Super Mario Run : Le verdict

Le jeu, mécaniquement, est réalisé de manière compétente. Certains tableaux sont vraiment amusants, surtout quand on trouve le bon rythme. Les graphiques et le son sont à la hauteur des autres jeux de Mario. Collectionner les pièces spéciales est un bon défi. Il y a beaucoup de choses positives à dire à propos de Super Mario Run.

Malheureusement, on revient toujours à la question du prix, et là, il devient difficile pour moi de le recommander au grand public. Il n’y a qu’un seul mode de jeu complet : le tour des mondes. Les défis Toad ne me donnent pas le goût d’y retourner tous les jours. L’éditeur de royaume pourrait ne pas exister et le jeu ne perdrait rien. En plus de tout ça, Nintendo n’a aucune intention de développer du contenu supplémentaire à l’avenir. Quatorze dollars, ce n’est pas juste cher pour un jeu mobile ; c’est cher tout court, pour ce que ça offre.

Notez : le jeu est bon (pour de vrai!), mais le coût est vraiment difficile à justifier. C’est à vous d’y penser comme il le faut avant de dépenser. Le seul moyen d’en avoir pour son argent, selon moi, c’est d’aller chercher toutes les pièces spéciales dans le tour des mondes. C’est le genre de tâche qui plaira à ceux qui aiment tout compléter, mais que la plupart des joueurs ne se dérangera pas de faire.

Disponible sur iOS et Android | Site officiel

Super Mario Run

Graphiques et son
Accessibilité
Contenu
Prix

Bon, mais...

C'est un bon jeu, mais à moins que vous n'aimiez compléter des jeux à 100 %, passez votre tour. C'est trop d'argent pour pas assez de contenu.

User Rating: Be the first one !

À propos de Jacques Gagné

J'ai vécu toute ma vie avec des jeux. Mon premier amour était Sonic 2, suivi de Pokémon, Zelda et Red Alert 2. Au cégep et à l'université, j'ai découvert un nouveau monde de jeux de société et de rôles. Je touche à tout ; je cherche des expériences différentes. Et quand je tombe sur quelque chose qui éveille la passion en moi, je l'analyse en profondeur pour comprendre pourquoi je l'aime (ou pas!).

Aussi à voir...

Tout pour se préparer à un tournoi de Mario Kart 8 Deluxe

Tout pour se préparer à un tournoi de Mario Kart 8 Deluxe

Le contenu de ce billet est commandité en partenariat avec Duracell. Le E3 est terminé …

Qu'en penses-tu ?