Dauntless : On part à la chasse cette année !

D’abord annoncé aux Game Awards 2016, le nouveau studio indépendant Pheonix Labs a récemment sorti quelques détails de plus à propos de leur premier projet, Dauntless, via le site Polygon.

On sait maintenant que la sortie du jeu est prévue pour plus tard cette année. D’ici là, on peut s’inscrire pour avoir la chance de participer au bêta fermé et accéder aux forums officiels.

De plus, Pheonix Labs a aussi confirmé que télécharger et jouer à Dauntless sera gratuit. Malheureusement, le représentant n’a pas spécifié beaucoup de détails par rapport au modèle d’affaires. On sait seulement qu’il sera inspiré de celui de League of Legends.

Dans la FAQ des forums, on obtient quelques détails de plus. Voici les plus pertinents :

Le jeu est développé sur l’engin Unreal 4. Les développeurs sont toujours incertains si le jeu se jouera avec une manette ou non. Enfin, chaque sortie de chasse se fera sur une grande île qu’on peut explorer librement, contrairement aux petites zones interconnectées qu’on retrouve dans Monster Hunter.

Dauntless, c’est quoi ?

Capture d'écran préalpha - Dauntless
Capture d’écran préalpha – Dauntless

Dauntless est largement inspiré de la série de jeux Monster Hunter, développée par Capcom. Le concept du jeu est relativement simple.

Équipé d’armes démesurées, on part chasser (seul ou en groupe) des monstres plus grands que nature. Une fois vaincue, on ramasse des parties de la proie : griffes, cuir, crocs et ainsi de suite. On utilise ces parties pour créer de meilleures armes et armures, puis on retourne chasser de plus gros monstres.

Ceci dit, les combats ne sont pas aussi simples. Abattre un monstre peut facilement prendre plus de vingt minutes. Un peu comme dans Dark Souls, il faut savoir prédire les attaques de la cible et se positionner de manière à pouvoir exploiter les courts moments pendant lesquels elle est vulnérable. Attaquer de front est très rarement une bonne idée. Il faut être méthodique et avoir de bons réflexes pour réussir.

 

Cette formule a bien servi Capcom depuis l’ère de la PS2. En effet, les joueurs les plus dévoués y consacreront des centaines d’heures afin de vaincre tous les monstres, collectionner les morceaux les plus rares et fabriquer les armes les plus puisssantes.

Malgré sa popularité grandissante lors de la dernière décennie, Monster Hunter n’est disponible sur PC qu’au Japon et en Chine. On dirait bien que Pheonix Labs compte bien sur la popularité de la plateforme PC en Amérique et en Europe ainsi que le modèle « free-to-play » pour attirer les fidèles de Capcom et en créer de nouveaux.

Étant moi-même un adepte de Monster Hunter, je me suis tout de suite inscrit, et j’attends avec impatience plus de nouvelles sur ce titre. Je vous recommande de faire pareil si vous êtes curieux, ne serait-ce que pour réserver votre nom d’utilisateur à l’avance.

Site officiel

À propos de Jacques Gagné

J'ai vécu toute ma vie avec des jeux. Mon premier amour était Sonic 2, suivi de Pokémon, Zelda et Red Alert 2. Au cégep et à l'université, j'ai découvert un nouveau monde de jeux de société et de rôles. Je touche à tout ; je cherche des expériences différentes. Et quand je tombe sur quelque chose qui éveille la passion en moi, je l'analyse en profondeur pour comprendre pourquoi je l'aime (ou pas!).

Aussi à voir...

Masquerada : Songs and Shadows – Un RPG tactique débordant de charme

Ces derniers jours, j’ai eu le plaisir de découvrir Masquerada : Songs and Shadows, le tout …

Qu'en penses-tu ?