Strayed Lights : parer et changer de couleur pour combattre

C’est avec grand plaisir que j’ai joué à Strayed Lights, car j’ai vraiment beaucoup aimé la manière de combattre les ennemis. J’ai beaucoup aimé aussi les graphismes colorés et l’animation de l’environnement et des personnages. J’ai également été touchée par l’ambiance que dégageait l’univers dans ce jeu et les personnages qu’il m’est arrivé de rencontrer dans mon aventure. C’est principalement la bande-annonce de lancement qui m’a fait découvrir Strayed Lights et j’ai trouvé la vidéo courte et assez accrocheuse pour que j’aie envie d’essayer le jeu. Dans tous les cas, j’ai grandement aimé découvrir ce jeu et j’espère vous convaincre de lui donner une chance, car il en vaut vraiment la peine.

  • Studio de développement : Embers
  • Éditeur : Embers
  • Plateformes disponibles : PC, PlayStation 4-5, Xbox One et Series X/S et Nintendo Switch
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : E pour tous
  • Prix : 24,99$
  • Site officiel du jeu 
  • Page Steam du jeu

Histoire

J’ai trouvé que le jeu commençait vraiment de manière trop adorable. Nous commençons notre aventure en rampant, car nous sommes un bébé, du moins en apparence, notre personnage se lève rapidement et il fait ses premiers pas. Ce n’est pas long avant qu’il se mette à courir et qu’il explore les environs. C’est en quelque sorte le didacticiel qui nous apprend les contrôles de bases. Malheureusement, l’exploration commence à moins bien se passer lorsque la température devient soudainement orageuse et que notre personnage tombe d’une falaise.

C’est en arrivant devant un mur de cristal que notre histoire commence. Alors que celui-ci regarde son corps qui a grandi radicalement, son reflet semble ne pas suivre ses mouvements. Alors que notre personnage est lumineux et beau, notre reflet devient rapidement sombre et grotesque. Il traverse le mur de cristal et il nous attaque. Notre ombre corrompue semble se répandre sous nos pieds avant de nous attraper et nous transformer. Au tout début de notre aventure, nous étions très lumineux, mais suite à son emprise, notre corps devient noir, laissant des fissures colorées qui passent du orange au bleu.

Le combat se termine de manière assez inattendue et nous nous retrouvons dans une grotte avec un énorme cristal qui sort du plafond et où il y a d’autres êtres comme nous. J’ai commencé mon aventure en suivant le petit être qui semble avoir des oreilles et une demi-crinière de lion.

Les graphismes et l’exploration

Je sais que je me répète, mais c’est la chose que j’ai appréciée le plus. J’ai vraiment beaucoup aimé les graphismes de l’environnement. Les décors sont majestueux et ils peuvent être autant colorés que très sombres. J’ai pu explorer des champs fleuris remplis de lumière avec une ambiance chaleureuse. À l’inverse, j’ai aussi exploré des grottes sombres et relativement peuplées de créatures dégoutantes telles que des araignées géantes.

L’exploration est quand même aussi très plaisante, car il faut bien regarder partout. Il faut bien explorer pour pouvoir trouver des orbes et aussi de nombreux combats. J’ai bien pris mon temps pour regarder partout et faire la plupart des combats que je rencontrais. J’ai réalisé que c’était quand même facile de passer à côté de quelque chose si on explorait rapidement. De plus, en prenant notre temps pour regarder partout, on peut apprécier le paysage et la beauté des graphismes.

Je suis très heureuse de mes quelques heures de jeux, mais j’aurais quand même aimé que le jeu dure un peu plus longtemps. Je dirais qu’en trois ou quatre heures, il est possible de presque terminer le jeu au complet. J’ai grandement pris mon temps et c’est à peu près la durée qu’il m’a fallu pour le terminer.

La mécanique de combat

J’ai vraiment beaucoup aimé les combats dans Strayed Lights, car c’était nouveau et intéressant. D’habitude, dans les jeux classiques, on se bat en donnant des coups et en évitant, mais dans Strayed Lights, c’est différent. Notre plus grande force, c’est de parer et d’éviter.

Comme mentionné plus tôt, notre personnage varie entre le bleu et l’orange. C’est un aspect très important, car les ennemis aussi vont changer de couleur lors des combats. Si vous réussissez à parer alors que vous êtes de la même couleur que votre ennemi, vous gagnerez ainsi de l’énergie et en plus, vous vous soignerez quand même beaucoup. Si vous parez avec la mauvaise couleur, vous gagnez tout de même de l’énergie, mais vous ne serez pas soigné. Pour les autres attaques qui ne peuvent malheureusement pas être parées, il suffit d’éviter correctement.

Aussi, plus vous aurez gagné des points en battant des ennemis, plus vous pourrez augmenter vos compétences dans l’arbre des compétences. Les combats n’en seront que plus faciles plus le jeu avancera. Personnellement, en commençant, j’ai choisi d’augmenter la capacité qui permet de bloquer adéquatement, peu importe la couleur. J’ai vraiment été contente de mon choix, car au début, j’ai eu besoin d’un moment d’adaptation pour bien maitriser les combats.

Je ne suis pas le genre de personne qui utilise les options de parade dans les jeux vidéo habituellement, mais cette fois-ci, je n’ai pas eu le choix et j’ai vraiment aimé ce changement.

Conclusion

Pour ma part, j’ai vraiment aimé Strayed Lights pour plusieurs raisons. Les graphismes sont à mon goût et explorer les décors plus majestueux les uns que les autres m’ont vraiment rendue heureuse. Je trouve que les animations des personnages sont vraiment bien réalisées et juste regarder le jeu était agréable.

C’était une expérience unique en terme de combat et j’ai aimé ça. C’était différent des jeux auxquels je suis habituée. Il n’y a pas de grosse mécanique de combat compliquée avec beaucoup de combinaisons d’attaque. C’est simple et efficace, il suffit de parer et d’éviter, malgré là encore, vous pouvez vous battre aussi, mais ce n’est pas super efficace, car le jeu est vraiment basé sur la parade et l’esquive.

J’ai eu malheureusement quelques petits problèmes de fermeture du jeu brusquement ou bien que plus rien ne répondait. Heureusement, le jeu sauvegardait assez souvent, alors je n’ai pas vraiment perdu de données. Je me souviens d’une fois où j’ai mis le jeu en pause et l’écran a juste gelé. J’ai dû redémarrer mon ordinateur et ensuite ça n’est jamais réarrivé. Tous mes bogues se sont produits dans la même heure de jeu et je n’en ai plus jamais eu de nouveau après avoir redémarré. Est-ce mon ordinateur ou bien le jeu, je ne le saurai probablement jamais, mais ce n’est pas grave, car le principal, c’est que j’ai eu du plaisir à jouer à Strayed Lights et j’espère vous avoir assez intrigués pour que vous décidiez de l’essayer.

J’aime

  • La mécanique innovante de combat.
  • La beauté des couleurs dans cet univers quelque peu sombre.

J’aime moins

  • Le manque de contexte dans l’histoire, mais ce n’est pas grave, car nous pouvons remplir les trous dans l’histoire avec notre imaginaire.

La copie de Strayed Lights a été fournie par Embers.

Strayed Lights

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Contre la corruption ! ! !

Strayed Lights est un bon jeu qui offre de beaux graphismes et des combats intéressants. Une mécaniques de combats très intéressante et innovante. Il manque un peu de contenu au début du jeu, mais l'expérience était vraiment plaisante.

À propos de Mélijade Poisson

Je suis une jeune femme qui adore l'univers geek depuis toujours. J'aime tout particulièrement les jeux vidéo, les jeux de société et mes oiseaux chéris ! Autant j'aime passer mon temps libre en jouant à des jeux vidéo, autant que je peux prendre le temps de visionner des films ou une bonne série ! J'aime aussi m'installer confortablement et lire des mangas et des bandes dessinées.

Aussi à voir...

Skull and Bones – L’âge d’or de la piraterie comme si vous y étiez (sans le scorbut !)

Je dois mettre les choses au clair dès le départ. Skull and Bones n’est pas Black …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.