Radlands : un monde post-apocalyptique couleur rose bonbon

Une petite boîte signée Lucky Duck Games, arborant fièrement du rose vibrant, il ne m’en fallait pas plus pour me lancer dans ce test. Radlands, un jeu pour deux joueurs, se déroule dans un monde post-apocalyptique. Est-ce que ce premier jeu de l’auteur Daniel Piechnick sera à votre goût ? Poursuivez votre lecture pour vous faire une idée.

  • Auteur : Daniel Piechnick
  • Illustrateur : Lina Cossette, Damien Mammoliti, Manny Trembley
  • Éditeur : Lucky Duck Games, Roxley
  • Nombre de joueurs : 2
  • Durée : 20 à 40 minutes
  • Année : 2021 (anglais), 2022 (français)
  • Prix : 38.99$
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Matériel

Radlands est constitué principalement de cartes et de jetons en carton. Deux tapis de jeu sont fournis dans la version Super Deluxe du jeu. Le matériel de la version de base que j’ai testée est d’une très bonne qualité, ce que je trouve important dans un jeu contenant des cartes. Les aides de jeu sont très bien faites avec juste assez de détails pour ne pas avoir à se référer au livret de règles trop souvent. Le tout est inclus dans une petite boite dont le format n’est pas exagéré.

Vous verrez dans le livret de règles la mention « Ce livret de règles évolue ». En effet, l’éditeur a tout prévu pour d’éventuelles corrections ou précisions. Le livret de règles à jour (v 1.15 au moment d’écrire ces lignes) est disponible sur la page officielle du jeu.

D’ailleurs, une petite erreur s’est glissée dans le livret de règles inclus dans la boîte, soit en page 6 où on peut lire « Ils sont actifs sur les toutes les cartes Personnage […] ». Ce n’est qu’une répétition de mot, cela n’affecte donc pas la compréhension, mais je suis toujours surprise de trouver une erreur dans le texte de règles de jeux, car cela me semble évitable.

Comment jouer

Le principe du jeu est assez simple : vous avez trois cartes Camp à protéger. Le premier joueur qui détruit les trois cartes Camp de l’autre joueur remporte la partie. Au cours de la partie, vous devrez utiliser efficacement votre eau, la principale ressource du jeu, pour jouer des cartes Personnage ou Événement afin de protéger vos cartes Camps et attaquer celles de votre adversaire.

Mécaniques et thématique

Radlands aurait pu facilement être un jeu très sombre, si ce n’était de l’utilisation du rose dans les illustrations.

Radlands

Parmi l’équipe d’illustrateurs se trouve Lina Cossette, une québécoise dont nous avons parlé dans cet article. Nous la remercions ainsi que ses collègues Damien Mammoliti et Manny Trembley pour les magnifiques illustrations de Radlands. La thématique post-apocalyptique y est présentée de façon plutôt lumineuse et dynamique. 

Du côté des mécaniques, nous avons :

  • Points d’action
  • File d’actions
  • Gestion de main
  • Prends ça (take that)
  • Pouvoirs de joueurs variables

J’aurais saupoudré le tout d’un peu de deckbuilding, pour ma part. En effet, il y avait pour moi une petite redondance dans les tours. Toutefois, le jeu offre une bonne rejouabilité. La thématique est bien intégrée, par exemple avec les noms des cartes qui sont en cohérence avec leurs effets.

Radlands_components_FR

Durée et difficulté

Radlands est un jeu qui s’installe rapidement. La durée des parties peut être assez variable, car ça peut se terminer assez vite si ça se passe mal pour un des joueurs. Radlands n’est vraiment pas difficile à jouer, mais un néophyte aura probablement un peu de difficulté à se trouver bon. Une connaissance du jeu aidera à maximiser les effets des cartes. Il n’est pas toujours évident de surveiller les événements de l’adversaire, comme il faut lire les cartes à l’envers.

Plaisir

Dans un jeu comme Radlands, on n’a pas nécessairement le temps de s’installer et on se sent obligé d’attaquer rapidement ce qui pour moi, m’enlève un peu de satisfaction. L’adversaire peut prendre le dessus facilement et cela devient alors frustrant. Lorsqu’on a utilisé tous nos jetons Eau pour poser une carte et que notre adversaire nous la détruit le tour d’après, c’est irritant. Heureusement qu’il n’est pas possible de voler des cartes dans la main de l’autre joueur !

Radlands, c’est pour qui ?

Je dirais que Radlands est pour ceux qui aiment approfondir un jeu, pas nécessairement pour les « découvreurs » qui aiment découvrir un jeu puis passer un certain temps avant d’y revenir. En effet, Radlands mérite plusieurs parties pour tirer son plein potentiel. Il faut également ne pas avoir peur de subir quelques coups bas. En effet, il ne s’agit peut-être pas d’un jeu idéal pour les couples dans lesquels il y a au moins un mauvais perdant ou une personne susceptible.

Un petit avertissement (qui est d’ailleurs indiqué sur la boîte) : le jeu contient des images violentes et ne s’adresse donc pas à un jeune public.

En conclusion

Radlands, de par son côté compétitif, sa petite boite, son matériel de qualité, sa thématique originale et ses illustrations dynamiques, est un bon titre. Cela dit, il faudra voir si c’est votre type de jeu. Vous tolérez la confrontation, le face-à-face un peu brutal dans un jeu pour deux joueurs, et vous souhaitez jouer souvent au même jeu pour le connaître à fond ? Procurez-vous Radlands !

Radlands

J’aime

  • La thématique originale
  • Les couleurs vibrantes des illustrations
  • La rejouabilité
  • La petite boite bien garnie
  • La qualité des cartes

J’aime moins

  • Le côté négatif et frustrant de l’affrontement brutal

La copie de Radlands a été fournie par Lucky Duck Games.

Radlands

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Un duel confrontant

Si vous avez de la tolérance à la compétition dans un jeu de société, Radlands est pour vous. Un jeu pour deux qui est à approfondir.

À propos de Geneviève Corriveau

Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

Chasse aux Fantômes – Démasquez le méchant fantôme en solo ou en groupe !

Depuis plusieurs années, les jeux d’enquête et d’évasion ont la cote. De nombreux éditeurs se …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.