Paris : Ville Lumière – Un jeu brillant pour deux joueurs

Paris : Ville Lumière, édition française du jeu Paris : La Cité de la Lumière édité par Devir Games, nous a été envoyé par IELLO directement de… France ! C’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai entamé une première partie, sitôt le colis arrivé. Peu de temps après cette partie d’apprentissage, l’envie d’y rejouer était déjà présente. Était-ce là le signe d’un coup de coeur ? C’est ce que vous découvrirez dans cette critique.

Paris: Ville Lumière
Crédit photo : IELLO

Comment jouer à Paris : Ville Lumière ?

Une partie de Paris : Ville Lumière est constituée de deux phases. En première phase, on a le choix entre poser une tuile Pavé et prendre un bâtiment. Ceux-ci seront posés en deuxième phase. Les tuile Pavé sont constituées de quatre cases pavées de différentes couleurs et parfois de réverbères.

En deuxième phase, on devra choisir, à tour de rôle, entre poser un de nos bâtiments ou activer une carte postale pour utiliser son action. On ne peut poser un bâtiment que sur des case pavées de notre couleur (soit orange ou bleu), ou de la couleur mixte (violet). Une fois notre bâtiment posé, on y ajoute une cheminée de notre couleur. Pour activer les cartes postales, chaque joueur dispose de quatre jetons. Les huit cartes postales disponibles seront donc toutes activées d’ici la fin de la partie. Chaque action de carte postale représente un « pouvoir » pour nuire à l’adversaire ou se débloquer soi-même.

Paris: Ville Lumière
Le plateau de jeu de Paris : Ville Lumière

À la fin de la partie, des points sont attribués aux joueurs selon leurs bâtiments construits mais attention : ceux-ci doivent être bien éclairés par des réverbères sinon ils ne rapportent pas de points. Également, on doit ajouter les points pour les cartes postales ornées d’un timbre, toutefois celles-ci sont retournées du côté de l’illustration une fois utilisées. Heureusement, on peut suivre dans le livret de règles et s’assurer de bien les comptabiliser. Il aurait pu être utile de les récapituler dans une phrase ou un petit tableau, mais ce n’est pas un problème majeur.

Mécaniques

Il paraît que j’ai un talent pour le placement de tuiles, je ne sais pas si c’est le cas, mais quoi qu’il en soit, j’apprécie cette mécanique dans les jeux. Dans celui-ci, on s’installe tranquillement dans la première phase en préparant le terrain pour placer nos bâtiments. La deuxième phase est une belle continuité de la première où l’on a préparé nos coups. De plus, l’utilisation des actions des cartes postales en phase deux rend le jeu moins prévisible. En effet, celles-ci permettent de nuire légèrement à l’adversaire sans totalement lui couper l’herbe sous le pied. Cela fait que le jeu n’est pas fâchant pour ceux qui détestent la confrontation.

Les actions des cartes postales sont variées et comme on a un choix de douze cartes postales lors de la mise en place et qu’on n’en utilise que huit, la rejouabilité est au rendez-vous.

Le placement de bâtiments autour des réverbères m’a rappelé Arkadia où il faut maximiser nos ouvriers en les plaçant idéalement adjacents à plusieurs bâtiments. Les pièces style Tetris de Paris : Ville Lumière rappellent également Arkadia, mais aussi Patchwork

Durée et difficulté

Paris : Ville Lumière est ce que j’appelle un jeu à durée déterminée. Le temps qu’on peut passer à analyser un choix peut être plus long pendant quelques tours, mais pas démesurément. Je croyais que nous avions joué très lentement, mais nous avons complété notre première partie en 1h13 et la seconde en une heure. Ce que je considère très raisonnable, considérant que l’on joue habituellement en plus de temps que celui indiqué sur la boîte, soit 30 minutes pour ce jeu en particulier.

Après quelques parties, on peut facilement jouer à l’intérieur d’une heure, ce qui est idéal pour moi. J’aimerais bien voir l’adaptation numérique éventuellement pour y jouer à distance avec un ami sur l’heure du midi en cette période de télétravail.

Matériel et règles

Les bâtiments (pièces de différentes formes à la Tetris) sont faites en deux étages de carton solide de taille différente, pour bien représenter le fait qu’elles ont un dessus et un dessous qu’on ne peut pas inverser. Les tuiles Pavé et les jetons Action sont eux aussi en carton que j’ai trouvé fragile, car une de mes tuiles Pavé se dédoublait dès la sortie de la boîte. Heureusement, cela n’affecte pas le jeu. S’ajoute au matériel les cheminées en bois et les cartes postales. Le côté illustration de celles-ci est éblouissant, je vous laisse en juger par vous-même.

Paris Ville Lumière cartes postales
Les cartes postales de Paris : Ville Lumière

Le plateau de jeu se trouve à être la partie inférieure de la boîte et c’est très bien pensé. La couverture de la boîte est merveilleusement bien illustrée, on y voit une peinture colorée représentant Paris la nuit. Magnifique !

Le matériel du jeu est varié et cela me donne l’impression d’en avoir pour mon argent plus qu’un jeu dans lequel il n’y aurait que des cartes. Aussi, le livret de règles est très clair et bien illustré. J’adore la couverture style journal du dix-neuvième siècle.

Paris: Ville Lumière
Capture d’écran du livret de règles.

Mon avis

Paris : Ville Lumière est un exemple d’un jeu bien édité. Hormis le carton des tuiles et jetons que j’ai trouvé fragile, tout le matériel est de qualité et visuellement très beau. Les règles sont claires, simples, bien illustrées, et la boîte est magnifique et bien utilisée pendant la partie. Les mécaniques sont intéressantes et efficaces. Il y a juste assez d’interaction entre les joueurs pour passer un bon moment sans compétition féroce. Si vous avez régulièrement l’occasion de jouer à deux joueurs, je vous recommande d’ajouter Paris : Ville Lumière à votre liste d’achats… ou de demandes au Père Noël !

J’aime

  • Les magnifiques illustrations de la boîte et du matériel
  • La durée
  • La thématique
  • La clarté des règles

J’aime moins

  • La fragilité de certains items en carton

La copie de Paris : Ville Lumière a été fournie par IELLO France.

Paris : Ville Lumière

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

On achète !

Un jeu à deux joueurs pratiquement sans faille, c'est ce que nous offre IELLO avec Paris : Ville Lumière. Belle thématique, joli matériel, règles claires et mécanique intéressante, je vous le recommande !

À propos de Geneviève Corriveau

Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Pro de la recherche, je veux tout savoir sans rien demander. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

Zombie Teenz Évolution : vos héros réussiront-ils à fabriquer l’antidote qui sauvera la ville ?

Comme nous vous l’avions annoncé il y a quelques mois, le très attendu jeu québécois …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.