De l'autre côté du miroir

Découverte yaoi : De l’autre côté du miroir

Depuis que la boutique Anipassion-J me propose une belle sélection de mangas à dévorer, je m’amuse avec mes chroniques Découverte manga. Ayant une bonne sélection de yaoi parmi les titres qui m’ont été proposés, j’ai décidé de faire des chroniques Découverte yaoi. Du coup, le yaoi, c’est quoi ?  Il s’agit d’œuvres de fiction populaire dans la culture japonaise centrées sur les relations sentimentales et/ou sexuelles entre deux personnages masculins.. On cible généralement un public féminin. Néanmoins, si vous êtes un amateur de romance et que le genre des protagonistes ne vous dérange pas, laissez-vous tenter ! Pour ce premier article concernant les yaoi, je vais vous présenter De l’autre côté du miroir, un titre très mignon qui vaut le coup d’œil !

De l’autre côté du miroir

  • Titre original : Achira Kochira de Aimasho
  • Dessin : Yukibayashi
  • Scénario : Eight Hisamatsu
  • Éditeur VF : Boy’s Love – Collection Hana
  • Année : 2018 au Japon / 2020 en France
  • Type : Yaoi
  • Genre : Romance, Fantastique
  • Nombre de tome : 1
De l'autre côté du miroir
Voici la couverture du manga : De l’autre côté du miroir d’Eight Hisamatsu.

Synopsis

Un jour, le descendant de la famille Senba, Kira, prodige de l’art floral, bascule dans un monde différent, où les fleurs sont magnifiques, alors qu’il s’approchait de son miroir. Dans ce monde, il fait la connaissance d’un homme, vêtu de bleu foncé. Les deux jeunes hommes se trouvent beaucoup de similitudes et petit à petit, bien que méfiant et un peu rebuté par l’air hautain du prochain roi, Kira finit par lui ouvrir son cœur. Un voyage amoureux entre ici et là-bas !

Critique

Deux personnages aux cultures et aux vies si différentes arrivent à se comprendre par la simplicité des fleurs. Lorsque j’ai pris ce manga entre mes mains, c’est d’abord la couverture qui m’a charmée. Les personnages étaient très bien dessinés. Le synopsis est simple et laisse place à l’imagination. J’étais déjà intriguée. Tout d’abord, si vous vous attendez à lire une romance débordant d’érotisme, sachez que ce titre ne sera pas à votre goût. En réalité, De l’autre côté du miroir est un manga doux et sentimental dans lequel on suit l’histoire de deux personnages que tout oppose, mais qui, au final, se ressemblent beaucoup.

D’un côté, nous avons le jeune descendant de la famille Senba, un prodige de l’art floral qui a le poids de sa famille sur ses épaules. Son père espère énormément de lui. Le jeune homme est un maître dans l’art floral. Malgré son talent et son titre au sein de sa famille, il se trouve ennuyant et semble blasé par la vie.

De l’autre côté, nous avons l’héritier étant destiné à, un jour, revendiquer le trône. Ainsi, il est le futur roi des lieux qu’il habite. Lui aussi, il trouve son existence ennuyante. Entre les domestiques et les citoyens qui le vénèrent comme un Dieu et qui n’osent pas le contredire, il a l’impression d’avoir à affaire à une bande d’esclaves. Convoité, il reçoit fréquemment des demandes en mariage de demoiselles importantes, mais il n’est pas intéressé. Il ne désire pas obtenir une énième esclave qui fera tout ce qu’il veut et quand il le veut.

Un jour, ces deux êtres aux vies très différentes se rencontreront. En effet, contre toute attente, l’héritier de la famille Senba traversera le miroir qui orne sa chambre. Il se retrouvera alors dans le palais du prince héritier. Ne comprenant pas ce qu’il lui arrive, celui-ci retournera aussitôt dans le miroir afin de regagner sa propre chambre. Ainsi, nos deux protagonistes comprendront que leur domicile est lié par ce simple miroir. Curieux, le prince héritier profitera de cette occasion afin d’apprendre à connaître le prodige de l’art floral. Ils se lieront vite d’amitié. D’abord, grâce à l’amour qu’ils portent pour les fleurs, mais ensuite, car ils se ressemblent plus qu’il n’y paraît.

Bien entendu, l’amour naîtra entre nos deux protagonistes. L’histoire est adorable. Elle se termine en un tome. J’ai trouvé le dénouement plutôt prévisible, mais en même temps, malgré le fait que je l’avais vu venir, c’était nécessaire. Au final, ce n’était pas dérangeant de deviner la suite des événements. Ceux-ci étaient bien amenés. J’ai trouvé l’histoire et la romance adorable. Je ne mentionne pas le nom de nos héros dans cette critique et cela est normal. Il s’agit d’un divulgâcheur majeur. Vous comprendrez lorsque vous lirez ce manga !

« T’oublier ? Ça, jamais… »

Conclusion

Au final, De l’autre côté du miroir est délicieux. En un seul tome, on vit la belle histoire d’amour entre nos deux protagonistes. Cela n’est pas précipité. Il y a une scène érotique. Elle est courte, mais agréable. Je conseille ce manga aux gens aimant les histoires à l’eau de rose. La légère touche de magie était d’ailleurs vraiment pertinente. J’ai adoré le choc des cultures. Et puis, que dire du bel héritier ?

J’aime

  • Le bel héritier
  • L’esthétique des dessins
  • Le côté poétique de l’histoire
  • Le dénouement prévisible, mais adorable

J’aime moins

  • Le dénouement prévisible, mais adorable

La copie de De l’autre côté du miroir a été prêtée par Anipassion-J.

Les liens d’Anipassion-J : Boutique | Instagram | Facebook | Twitter

De l'autre côté du miroir

Texte, narration et scénario
Graphisme
Impression générale

Attendrissant

Deux personnages si différents, mais pourtant si semblables... Comme si la destinée s'était chargée de leur cas, ils étaient voués à terminer ensemble ! Ce manga est centré sur l'émotion avant la sensualité. J'ai beaucoup apprécié. Je le recommande !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Sabrina l'apprentie sorcière

Sabrina l’apprentie sorcière – Tome 1 : de la magie à souhait !

L’histoire de Sabrina l’apprentie sorcière a été reprise un nombre incalculable de fois au fil …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.