Nos découvertes en famille : Chewing Games

C’est en famille que nous avons exploré les Chewing Games, une collection de huit jeux de cartes miniatures. L’auteur Chris Handy a exploité différentes mécaniques pour rendre chacun de ces Jeux à jouer Oya totalement différents. Accessibles aux familles, il s’apprennent en quelques minutes pour des parties de dix à vingt-cinq minutes.

De placement de tuiles au bluff, en passant par la bataille et les enchères, il y en a pour tous les goûts.

Chewing Games : des jeux de cartes de la taille d’un paquet de gomme balloune

  • Auteur : Chris Handy
  • Éditeur : Oya
  • Nombre de joueurs : 2 à 6
  • Durée : 10 à 25 minutes
  • Prix : 6,99$ chacun
  • Page officielle du jeu

BOO : Qui effrayera qui ?

Les fantômes blancs et les fantômes noirs s’affrontent dans un duel au cimetière composé de six cartes au centre de la table. Tous munis de douze cartes recto-verso aux traits de sa couleur, tour à tour, ils en posent une adjacente à une déjà en place pour tenter d’effrayer l’adversaire en croisant son regard. S’il réussit, cette dernière carte est retournée dans le sens de la longueur. L’équipe majoritaire à la toute fin sera déclarée gagnante.

Coup de coeur de mon fils de onze ans !

DIG : Vous allez tomber sur un os !

En tant que chiens, nous déterrons des os dans le jardin pour les rapporter dans les meilleurs bols près de la niche. Stratégique et tactique, il laisse peu de place au hasard.

GEM : Un jeu d’enchères très malin

Nous tentons de devenir le roi des collectionneurs en obtenant des gemmes au meilleur prix. Dans ce jeu confrontant, tous les coups sont permis pour nuire à nos adversaires.

HUE : Construisons la plus belle mosaïque qu’il soit

Tous « ensemble », nous construisons une merveilleuse mosaïque de couleurs (« patchwork« ) au centre de la table en privilégiant nos couleurs favorites choisies secrètement, quitte à recouvrir celles des autres joueurs. Disposant d’une carte poison et de cinq standards, nous en sélectionnons une qui nous servira à compter nos points à la fin de la manche. Chaque carré complet de notre couleur compte pour trois points et les tiers de carré un seul. La somme de la couleur centrale est doublée.

Coup de coeur personnel !

LIE : une adaptation du classique Perudo

Adaptation sur cartes du classique Perudo datant des années 1800, voir page BoardGameGeek, il faut rester le dernier avec des cartes en main en bluffant sur les valeurs de nos dés. Ainsi, l’oya (le meneur) fait une annonce et les suivants surenchérissent ou le traitent de menteur. Celui qui a raison devient le prochain meneur et l’autre perd une carte.

ORC : La bataille pour le contrôle

Afin de prendre le contrôle d’un maximum de tribus sur six, nous déployons nos puissants orcs pour une bataille sans merci.

SOW : Qui aura le plus beau bouquet de fleurs ?

Adaptation moderne du très ancien awalé africain, nous incarnons un jardinier qui sème, arrose et cueille le plus de fleurs de notre couleur préférée. Gare au moulin qui changera le sens du vent et au gopher (la marmotte) affamé qui dévorera notre précieuse récolte.

WOO : Réunissons les amoureux !

 

Jeu de plis en duel dans lequel le premier joueur à atteindre soixante-six points l’emporte.

Mon avis personnel

En tant que mère monoparentale, je passe innombrables heures dans les différentes salles d’attente. Depuis leur tendre enfance, j’ai toujours préparé un petit sac pour les faire patienter. Grande passionnée de jeux de société, je suis en quête constante de nouveautés en format miniature pour mon sac à main. Pendant mes recherches, je suis tombée sur la collection Chewing Games et je me suis dit : « Quelle idée géniale ! ». Alors, nous nous sommes amusés à les essayer.

Les points forts

À première vue, tous les jeux répondent aux critères annoncés par l’éditeur. En effet, ils ont la taille d’un paquet de gomme balloune, offrent une grande diversité autant de par les thèmes et mécaniques, s’apprennent rapidement pour un prix alléchant.

Lien logique

L’uniformité est respectée et tous les jeux forment une collection pour tous les goûts. Tous les titres sont formés de trois lettres, contiennent trente cartes de bonne qualité et un feuillet de règles.

Les points faibles

Apprentissage des règles

Bien que les jeux soient simples et accessibles, la lecture des règles a été plutôt ardue. Nous avons dû les lires plusieurs fois et ne les interprétions pas tous dans le même sens. Elles ont drôlement été écrites et portent à confusion. L’exemple le plus marquant se retrouve dans le livret du jeu HUE. J’ai l’impression qu’ils n’étaient pas confiants de leur formulation et nous conseillant de relire plus doucement l’objectif du jeu. En voici la photo.

Si, comme moi, êtes de ceux qui comprennent davantage en regardant une vidéo-règle tout en manipulant les pièces. vous serez tentés de les visionner sur le site officiel. Malheureusement, le ton monotone ne m’a pas vraiment donné envie de jouer et certaines règles sont restées floues. Je crois que l’éditeur aura avantage à les dynamiser.

Disponibilité des jeux

En voyant ces jeux, je me suis demandée pourquoi ils étaient si difficiles à retrouver en boutique. Après tout, il y a un public pour ça. C’est alors que j’ai appris que les marchands devaient commander le présentoir complet comprenant huit exemplaire de chaque titre au distributeur et, étant donné la popularité variable des jeux, certains se vendent rapidement tandis que d’autres prennent la poussière.

Je pense que, tout comme la version anglaise Pack O Games de Perplext, la collection devrait être vendue en lot comme un coffret découverte.

En résumé

Avec les Chewing Games, j’ai eu un sentiment de « fausse bonne idée » et suis restée sur ma faim. Je ne crois pas que cette collection s’adresse à ma famille et moi. Cette raison n’est pas due à leur trop grande accessibilité. Effectivement, ce n’est pas parce que nous sommes de gros joueurs habitués que nous n’apprécions pas la légèreté et les jeux rapides.

Pour qui les Chewing Games sont-ils ?

Je pense que la collection plairait aux couples désirant s’initier aux jeux de société en ayant un bref aperçu des mécaniques afin de connaître leurs goûts pendant leurs vacances. Ils se glissent facilement dans un sac pour une escapade dans la nature ou dans une auberge.

Une copie des jeux BOO, DIG, GEM, HUE, LIE, ORC, SOW et WOO a été fournie par ÎLO307.
Crédit images : Oya

À propos de Catherine Watts Cowan

Je suis une vraie geek de jeux de société. Mon premier amour dans le monde moderne a été Carcassonne. J'adore jouer en famille (maman de deux mini-geeks de 10 et 12 ans), entre amis ou avec des étrangers. J'aime découvrir les nouveautés et les endroits ludiques. Je suis une grande passionnée qui ne manque pas de sujets à partager!

Aussi à voir...

The Rival Networks : gérer sa propre station de télévision

Vous allez vous lancer dans le monde de la télévision. Votre toute nouvelle station n’a …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.