Mascarade Nadeshicon

Nadeshicon 2019 : le petit festival qui voit grand

Du 29 au 31 mars dernier, Québec était l’hôte du Nadeshicon, le festival de la culture japonaise de la Capitale-Nationale. Voici notre retour sur l’événement.

Nouvel emplacement

Le Centre des congrès était l’hôte de deux événements cette fin de semaine, alors Nadeshicon n’était pas au même endroit que le Comiccon de Québec. C’était au niveau 2 avec son entrée indépendante. Toutefois, les festivaliers pouvaient aisément circuler à leur hôtel sans sortir dehors. Néanmoins, l’endroit avait assez de locaux pour accommoder tous les besoins autant pour les panels que la salle de spectacle, la salle marchande et la salle de jeux. Le changement entre un pavillon à l’Université Laval et un centre des congrès est très remarqué. La salle de spectacle peut accommoder plus de spectateurs, la salle marchande était moins coincée et la salle de jeux offrait autant des jeux de tables que sur consoles sans qu’on se pile sur les pieds. Tout est à la même place, il ne faut pas faire trois étages pour trouver un local de panel.

Fait négatif : par le passé, le Fanamanga de Québec, un resto-boutique japonais, était habituellement sur place dans la salle marchande et offrait les items typiques d’un festival nippon : bubble tea, ramen, onigiri et bento. Mais à cause des restrictions du centre, le restaurant s’est installé dans l’hôtel Hilton. Ce n’était pas publicisé (on peut comprendre pourquoi), mais une petite mention quelque part pour avertir les gens de leur présence aurait été appréciée. C’est une des attractions pour ceux et celles qui ne sont pas de Québec.

Mascarade

Pour l’édition 2019, 43 entrées ont foulé la scène et en majorité des novices. Le thème le plus populaire cette année était étonnamment RWBY avec cinq numéros et un éventail de personnages : l’équipe RWBY, Nora deux fois, Ren et Neopolitain. Mention à la Belle au bois dormant que sa mission est de faire des cosplay sur un budget. Son cosplay lui a coûté 20 $, car c’est des tissus recyclés. Mention spéciale pour Hades d’Hercules avec son sketch hilarant où l’antagoniste cherche un univers à conquérir en passant par celui des Avengers.

Invités Cosplay : TWIN Cosplay

TWIN Cosplay Nadeshicon
TWIN Cosplay : Shema (gauche) et Juan (droite)

Le duo de Shema et Juan de l’équipe mexicaine TWIN Cosplay était une heureuse découverte. J’ai assisté à leur panel sur la confection d’armures en foam. Cette équipe a remporté la première position au World Cosplay Summit de 2015 et leur attention aux détails est impressionnante. Shema portait un cosplay de Monster Hunter entièrement fait avec de la mousse EVA. Il nous a expliqué que ce costume a pris 5 mois de travail. La raison : pour recréer l’aspect osseux et endommagé par la bataille, il a ajouté des marques avec l’aide d’une aiguille de couture chauffée au briquet ! Ça, c’est de la dédicace ! En parlant de dédicace, ils nous ont mentionné que leur talent en couture et en broderie provient des nombreux cours qu’ils ont suivis dans des sous-sols d’église avec des groupes de femmes âgées ! Ils achètent des produits dans des endroits pas habituellement fréquentés par les costumadiers comme une cordonnerie pour trouver de la colle spéciale ou dans des manufactures de gougounes pour la mousse EVA. Leur personnalité est charmante, ils sont très drôles à voir aller et ils sont généreux avec leur temps pour les questions. On a même appris que gagner une compétition internationale ne signifie pas une soudaine entrée de fortune. D’ailleurs, si vous voulez les appuyer dans leurs aventures, vous pouvez les suivre sur leur Patreon.

Même s’il a déménagé dans un lieu de congrès, Nadeshicon conserve son aspect de petit festival local. Son lieu stratégique aurait permis aux cosplayeurs de faire de très belles séances photo, mais la température a décidé autrement. Le festival continue d’être agréable grâce à l’éventail d’activités. L’application, bien que lente parfois, est utile et écologique.

Liens du festival : Site web | Facebook

À propos de Catherine Ruscigno

La passion pour la culture geek a commencé très tôt pour moi. Je regardais Medabots, Digimon, Sailor Moon, Pokemon et les Power Rangers tandis que mes amies regardaient Ramdam et autres. Lorsque je ne suis pas trop occupée à gérer des banques d'images, je fais de l'aïkido et du cosplay.

Aussi à voir...

Otakuthon 2019 : tout ce qu’il ne faut pas manquer

Dans quelques jours se déroule un des plus grands festivals d’animes du Québec, l’Otakuthon 2019. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.