Mégabogues connaîtra un « reboot » !

C’est officiel, Reboot, connu au Québec sous le nom de Mégabogues, connaîtra une version revue et… améliorée ? C’est ce que l’on souhaite, mais le contenu dévoilé indique que Reboot : The Guardian Code a des chances de déplaire aux nostalgiques.

Reboot : The Guardian Code - Image tirée de la bande-annonce
Image tirée de la bande-annonce « REBOOT : THE GUARDIAN CODE »

Ça s’annonce mal

En effet, les premières secondes de la bande-annonce sont évocatrices ; The Guardian Code est bourré de stéréotypes. Déjà, la situation initiale est des plus clichée ; quatre jeunes commencent leur année au lycée et sont choisis par une intelligence artificielle pour devenir des Power Rangers – pardon, des gardiens – cybernétiques. Leur mission ; défendre le système informatique gouvernemental contre une attaque pirate menée par un méchant pirate. Grâce à leurs super pouvoirs, ils combattront un Megabyte au doublage peu enviable afin d’empêcher le déclenchement de la troisième guerre mondiale. Le tout en devant faire semblant d’être des étudiants normaux pour ne pas se faire retracer par le mal.

Le ton que j’ai employé donne un indice sur mon opinion envers cette prémisse. C’est fade, c’est vide, c’est du déjà vu, du remâché. Certes, la version de 1994 n’est pas parfaite. Cependant, certaines propositions étaient authentiques ou, du moins, intéressantes. De son côté, Guardian Code commet déjà l’impardonnable ; l’antagoniste est un calque de l’empereur Palpatine. Il faut le faire !

Image tirée de la bande-annonce / Reboot : The Guardian Code
Hacker Palpatine – Image tirée de la bande-annonce « REBOOT : THE GUARDIAN CODE »

Une accessibilité discutable

Reboot : The Guardian Code sera lancé officiellement le 30 mars prochain sur Netflix. Cependant, les Canadiens devront être plus patients. La chaîne YTV, qui possède les droits de diffusion exclusifs, ne diffusera la production britanno-colombienne qu’à partir de juin. Comme seule cette chaîne anglophone diffusera Reboot, il y a fort à parier que nous ne verrons pas une version française de sitôt. Cela explique peut-être pourquoi la nouvelle n’a pratiquement pas circulé dans les médias francophones : inaccessible via Netflix, dénué de version française, la revisite de Mégabogues sera difficilement accessible aux Canadiens de langue française.

Néanmoins, je peux comprendre que l’on désire étancher sa curiosité à tout prix. Je vous suggère alors la bande-annonce qui, à défaut de vous laisser sur votre faim, vous inspirera un haut-le-cœur

 

Source : Rainmaker

À propos de Jonathan Paradis

Futur enseignant, passionné de jeux vidéos, de jeux de rôles sur table et autres geekeries. J'espère pouvoir vous transmettre ces passions ou, au moins, vous offrir une bonne lecture.

Aussi à voir...

GHOUL – Un monstre à deux faces

Après Sacred Games (2018), Netflix nous revient avec une deuxième production originale en provenance de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *