Marvel’s Avengers – Un jeu dont vous êtes le héros

C’était un non-sens qu’aucun jeu à grand déploiement ne voit le jour dans l’univers de Marvel. Avec l’univers cinématique qui est une véritable usine à succès au box-office, ce n’était qu’une question de temps avant que l’on voit apparaître un de ces jeux. Il y a bien eu Ultimate Alliance 3 sur la Switch, mais c’est ultimement Marvel’s Avengers qui est le véritable premier jeu d’envergure. En 2017, on avait droit à une simple annonce qu’un jeu sur les Avengers était en route. En 2019, on a eu droit aux premières images. Moi le premier, je n’étais pas du tout vendu à ce qui nous était présenté. Le jeu semblait incomplet, mal peaufiné et franchement pas très amusant. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que c’était franchement tout le contraire lorsque j’ai pu mettre la main sur la bêta du jeu. Alors voici sans plus tarder la critique de Marvel’s Avengers !

Avengers ! Rassemblement ! ©Square Enix

Marvel’s Avengers : à défaut d’être super, on est au moins un héros !

  • Studio de développement : Crystal Dynamics / Eidos Montréal
  • Éditeur : Square Enix
  • Plateformes disponibles : PS4, Xbox One, Stadia, PC
  • Plateforme de test : PS4
  • Classement : T pour adolescent
  • Prix : 79.99$well
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Une intro intéressante

Les Avengers sont les idoles du peuple. Tous les jeunes et les moins jeunes les adorent. Lors de l’ouverture du nouveau QG de nos héros favoris, la finale d’un concours de fiction amateur est en cours et Kamala Khan participe. Celle-ci servira de point central dans l’histoire. Cependant, revenons à la fête, la A-Day (Avengers Day). Pour les premières minutes, vous aurez alors à incarner la jeune Miss Marvel avant que celle-ci n’ait encore de super-pouvoirs. J’ai horreur des jeux qui commencent très lentement. Rien ne me donne moins le goût de jouer à un jeu lorsque celui-ci peut avoir 30-40 minutes et même parfois quelques heures (Kingdom Hearts 2…) avant de nous laisser jouer au jeu. C’est le cas ici, mais ça va assez vite et ça nous présente bien la véritable admiratrice qu’est Kamala. On a aussi droit à l’introduction des héros et de leurs personnalités.

S’ensuit la présentation d’une nouvelle technologie, le réacteur à Terrigen de George Tarleton qui servira à alimenter le Chimère, vaisseau amiral de Avengers. Lors de la présentation, Taskmaster et ses sbires détruiront le Golden Gate. Pendant que Thor, Iron Man, Black Widow et Hulk tentent de régler le cas du Taskmaster, Steve Rogers est sur le Chimère où le nouveau réacteur fait des siennes. Tarleton et Captain America tenteront tant bien que mal d’éviter le pire, mais le Chimère explosera dans la baie de San Francisco emportant le fameux Capitaine avec lui. Marvel’s Avengers, c’est du sérieux !

Un petit moment de répit ©Square Enix

Miss Marvel, une belle découverte

C’est cette prémisse qui fera débouler toute l’histoire de Marvel’s Avengers. L’explosion du Chimère et du nouveau réacteur Terrigen cause un dispersement de poussière. Cette poussière change définitivement plusieurs des individus y étant exposés. Ceux-ci se retrouvent avec de super-pouvoirs qu’ils ne savent pas toujours contrôler. C’est la genèse des Inhumains dans cet univers. À la suite de ses évènements, le public se retourne contre ses héros et ceux-ci disparaissent les uns après les autres. Certaines rumeurs laissent croire qu’ils auraient été aperçus ici et là. George Tarleton en profite pour prendre la place créée par ce vacuum de héros. Il met sur pied la compagnie (A.I.M.). La promesse ? Un monde sans héros, où les robots seront maintenant les grands protecteurs. Il promet aussi un remède aux problèmes des Inhumains. On devine que tout n’ira pas comme prévu…

Kamal Khan est l’une des victimes de ce changement. Ses membres changent de taille et de longueur sur commande. Elle est encore en admiration devant ses héros d’antan, et ce, malgré son petit problème de super-pouvoirs. Enfin, elle est comme ses idoles. Elle cherche tant bien que mal à retrouver les Avengers via des forums et tombe bien malgré elle dans le trou du lapin lorsqu’elle devine un mot de passe de Tony Stark qui montre que tout ne s’est pas passé comme on le croyait. Nos héros ne sont peut-être pas responsables. S’ensuit une véritable chasse autour du monde pour réunir les Avengers et stopper George Tarleton, le terrible MODOK.

Kamala Khan est adorable ©Square Enix

Une jouabilité bien travaillée

Dans Marvel’s Avengers, chacun des héros que vous pouvez contrôler se joue avec un style différent les uns des autres. Iron Man est un personnage polyvalent où il varie entre armes énergétique, rockets, lasers et corps à corps en se promenant des airs au sol. Hulk et Captain America sont plus classiques. Kamala, quant à elle, est un véritable bijou. Elle frappe tout ce qui bouge à courte et moyenne distance à l’aide de ses membres élastiques. Elle devient géante pour effectuer un maximum de dégât. Black Widow, qui semblait si inintéressante, fut ma favorite, beaucoup d’esquives et de contre-attaques, c’est vraiment bien fait et elle est très rapide.

Chacun de ces héros a de l’expérience. À chaque gain de niveaux, on a un point de talent. Plusieurs arbres de talents pour chacun des personnages sont présents. Vous pouvez améliorer les attaques à distance ou les attaques spéciales par exemple. Iron Man peut avoir plusieurs types de projectiles ou Hulk peut simplement avoir de nouveaux combos. Il y a vraiment une belle variété d’améliorations et le système de combat s’ouvre vraiment beaucoup. Lorsqu’on commence à le maîtriser et à monter en niveaux, la jouabilité est très bien faite. En plus des combos, les héros on chacun trois habiletés : une habileté offensive, une plus défensive et une ultime pour un maximum de dégât.

Ce qui est plus unique est la barre de ressource. Cette barre est la même pour tous les héros, mais la mécanique change pour chacun d’eux. Pour Hulk, c’est la rage qui lui permet de frapper plus fort ou se guérir. Pour Kamala, ça lui permet d’augmenter la puissance de ses poings. Iron Man, lui, permet de surcharger ses attaques lourdes et Black Widow fonctionne sur un principe de suite de coups. Plus on frappe sans se faire frapper, plus les dégâts sont élevés. Cette jauge est aussi utile pour parer les coups. C’est difficile à décrire, mais vous pouvez me croire sur parole !

Un des némésis de Hulk ©Square Enix

Du contenu à la tonne

Là où le jeu marque, un grand coup est dans la coopération. Jouer avec des amis est vraiment amusant et la combinaison des attaques spéciales est magique. Un petit défaut, par contre, est que si vous jouez multijoueur, un seul individu peut jouer un héros. Alors si vous jouez Iron Man sans arrêt et que quelqu’un l’a déjà choisi, vous devrez vous rabattre sur un autre héros qui n’est pas équipé ou bas en niveaux. C’est le seul défaut du multijoueur. Voir trois ou quatre héros se battre ensemble et tout détruire, c’est vraiment une vision agréable. On attendait vraiment un jeu du genre dans l’univers des Avengers. C’est vraiment un jeu qui gagne à être joué en coop.

Ensuite, le jeu propose PLUSIEURS choses à faire. Le type missions principales, qui fait progresser l’histoire, est le plus intéressant. Ensuite, chacun des personnages a des missions plus personnelles. Ensuite, il y a des missions où le but est simplement d’obtenir le plus d’objets possible. Bref, il y en a de tous les goûts. Il y a même un type de mission ou on est dans le simulateur de combat HARM. Vous pouvez prendre le héros que vous voulez et vous avez des défis à remplir. Il est à noter que juste se dépêcher à finir l’histoire serait difficile puisque vous serez bien vite sous le niveau nécessaire pour les missions. Vous devrez varier.

Le côté « loot » du jeu est le moins bien réussi. Les pièces n’apparaissent pas vraiment sur nos personnages, les bonus ne sont pas nécessairement intéressants, la gestion de l’inventaire est ennuyante à mourir, bref, il y a du travail à faire. Une façon de choisir plusieurs items à décomposer à la fois serait bénéfique. Chaque item a une rareté et un niveau. La rareté est fixe, le niveau peut être amélioré à l’aide de matériaux obtenus dans le jeu ou en décomposant les objets. On peut améliorer le niveau des objets, mais ça prend beaucoup de petits matériaux. Pour résumer, c’est du grinding si on veut être le meilleur.

Du bon temps entre amis ©Square Enix

Marvel’s Avengers développé comme un service

Le jeu est annoncé comme étant un service. Qu’est-ce que ça veut dire ? Cela veut dire que le jeu vise un développement perpétuel, que du contenu sera ajouté au fur et à mesure, qu’il y aura toujours quelque chose à faire. De nouveaux héros joindront la partie, Kate Bishop, Hawkeye et Spider-Man (exclusivité PS4) sont déjà annoncés. De nouvelles missions et de nouveaux items sont aussi déjà en route. On aurait aimé que ces missions soient déjà là, parce qu’une fois la fin du jeu atteinte et que nos héros préférés sont assez forts, le contenu est mince est extrêmement répétitif. Refaire les mêmes missions sans arrêt n’a jamais été très agréable.

De plus, ce genre de jeu donne souvent un jeu générique sans âme. Heureusement, Marvel’s Avengers a l’histoire principale pour se démarquer, sinon il serait vite oublié. Les environnements sont sans intérêt et bien souvent, ce sont de grands espaces ou des couloirs avec des séries de sbires à abattre. Les séquences d’histoire sont intéressantes, mais il est triste de l’entrecouper par des séquences aussi banales.

Je trouve dommage aussi que le jeu regorge de contenu payant. Un genre de passe de saison pour chacun des héros, des tonnes d’animations bonus, des costumes, tout est à vendre dans le jeu. On peut en débloquer sans payer, mais on a l’impression quand on ouvre le menu qu’on est dans une simulation de carte de crédit. C’est vraiment ce qui m’a le plus déplu du jeu puisqu’à 79.99$, c’est un peu désagréable d’avoir l’impression de passer pour un portefeuille. Les futurs héros seront gratuits, mais je ne mettrais pas ma main au feu qu’ils le seront pour toujours. S’ils sont aussi uniques que ceux dans le jeu actuellement, ils en vaudront la peine.

On veut votre argent avec tous ces costumes ©Square Enix

Une technique en dents de scie

Pour Marvel’s Avengers, il est difficile de se tromper quand Troy Baker et Nolan North font partie de la distribution. Oui, certains acteurs sont plus faibles, mais en général, les voix du jeu sont excellentes. Les modèles, c’est une question de goût. Je trouve que tous sont excellents à l’exception de Tony Stark. Je trouve son apparence horrible et il ressemble à une costumade. Pour le reste, les costumes, les animations, c’est bien. Tout ce qui est poils et cheveux, c’est une note de passage, sans plus. Les cheveux de Black Widow sont bizarres.

Également, il y a beaucoup de coupure entre les scènes cinématiques et la jouabilité. On dirait qu’ils ont tenté de faire le tout sans que ça ne paraisse, mais entre les deux, ça donne des séquences saccadées. Les animations sont parfaites, les effets sonores sont excellents et les textes sont bien écrits. Vous pouvez donc voir en lisant ce segment que c’est plutôt inégal. Le résultat reste tout de même bien. Mon principal irritant est la caméra qui parfois est confuse dans les séquences les plus intenses du jeu.

Des ennemis assez génériques ©Square Enix

Et la suite pour Marvel’s Avengers ?

J’espère un véritable succès pour Marvel’s Avengers et pour la suite des jeux sur nos super-héros. Le jeu est bien fait, amusant et varié. Il souffre des mêmes problèmes que les jeux dans ce genre, on se tanne de toujours refaire les mêmes choses et il manque de « WOW » dans le jeu. Il n’y a pas vraiment de scène ou la mâchoire nous tombe. Tout semble un peu réchauffé, mais c’est tout de même bon. Je souhaite un gros succès parce que je désire une suite encore plus grosse, plus soufflante. Les développeurs ont déjà plusieurs rustines derrière la cravate et l’on en veut encore plus ! Vivement les nouveautés pour ce jeu et les prochains héros gratuits qui feront de Marvel’s Avengers un succès encore plus grand !

J’aime

  • La diversité des héros
  • L’histoire solo intéressante
  • Le jeu multijoueur frénétique
  • Miss Marvel et Black Widow

J’aime moins

  • Les effets lumineux trop présents (Bloom)
  • L’itemisation du jeu
  • Un contenu de fin de jeu assez mince pour le moment
  • Hulk
  • La caméra

La copie de Marvel’s Avengers a été fourni par Square Enix.

Marvel's Avengers

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Bien

Les jeux de ce genre finissent tous par avoir le même problème. Ils ne sont pas mémorables, même s’ils sont de très grande qualité. On passe un agréable moment, surtout en coop et dans les missions solos, mais ensuite on l'oublie.

User Rating : Be the first one !

À propos de Olivier Grondines

Fanatique des jeux vidéo depuis le premier 386 familial. Cinéphile à temps partiel. J'adore me plonger dans tout ce qui se considère comme jeux vidéo même si mon coeur réside dans le rétro !

Aussi à voir...

Les multivers et l’univers cinématographique de Marvel

Où en sommes-nous avec l’univers cinématique de Marvel et ses multivers ? Après Spider-Man : Far From …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.