LG G8 ThinQ : des innovations discrètes et une modeste évolution

L’an dernier, j’ai eu l’occasion de tester le LG G7 ThinQ (mon article) et je m’y suis rapidement attachée. Lorsque j’ai eu connaissance que LG sortait un nouvel appareil de cette gamme, le LG G8 ThinQ, j’ai immédiatement été tentée de le tester pour comparer. Ses quelques caractéristiques phares telles que le Air Motion et Hand ID m’intriguaient, bien que je n’en connaissais que le nom. Il y avait là l’occasion de me laisser impressionner. L’ai-je été ? C’est ce que vous découvrirez au fil de votre lecture de ce test.

Le G8 et ses specs

  • Écran P-OLED de 6,1 pouces
    • Résolution FullVision QHD+ de 3120×1440 et 564 ppp
    • Protégé par un verre Gorilla Glass 5 (devant) et 6 (derrière)
  • Processeur octo-coeur Snapdragon 855 1×2.84 GHz, 3×2.42 GHz + 4×1.8 GHz
  • Mémoire RAM de 6 Go
  • Stockage interne de 128 Go extensible jusqu’à 2 To de plus par microSD
  • Appareil photo avec lentille en verre Crystal Clear
    • Caméra arrière double :
      • Objectif à angle normal de 12 Mpx (f/1.5 et 78°)
      • Objectif grand-angle de 16 Mpx (f/1.9 et 107°)
    • Caméra avant :
      • Objectif à angle normal de 8 Mpx (f/1.7 et 80°)
  • Pile non amovible de 3500 mAh
    • Compatible avec la recharge rapide sans fil Qualcomm Quick Charge 3.0
  • Connectivité : Wi-Fi a/b/g/n/ac (2.4/5 GHz), Bluetooth 5.0, USB-C, NFC et GPS
  • Capteurs : biométrie (reconnaissance de la main, empreinte digitale, reconnaissance faciale 3D et vocale), accéléromètre, baromètre, proximité, gyroscope et compas
  • Résistance à l’eau et la poussière IP68
  • Résistance aux chocs MIL-STD-810G
  • Haut-parleur Boombox
    • Son ambiophonique 3D DTS :X
  • CNA Quad de 32 bits
  • Radio FM
  • Taille de 151.9×71.8×8.4 mm
  • Poids de 167 g
  • Android 9.0 Pie
  • Coloris Nouveau noir aurore

Design

D’entrée de jeu, parlons du design de l’appareil. Au fil de mes tests, je réalise que c’est un aspect qui n’est pas à négliger. Le téléphone intelligent le plus puissant pourrait être le plus désagréable à utiliser s’il était physiquement mal conçu. Le LG G8 ThinQ, lui, souffre de quelques lacunes. Sans faire de détours inutiles : il glisse, oh qu’il glisse. Après deux quatre tests de chute involontaires, je peux définitivement affirmer qu’il est solide. Toutefois, il a quand même eu quelques égratignures, ce qui est un peu décevant après seulement trois semaines d’utilisation. Bien sûr, si c’était mon téléphone, il aurait eu un étui pour le protéger.

Le fini en verre de l’appareil, devant, derrière et sur les côtés, me plait moins qu’un appareil avec le devant seulement en verre. Le Sony XZ2 Compact, par exemple, dont le devant était en verre et le derrière en polycarbonate, avec un cadre en aluminium. Je comprends l’idée de recouvrir de verre l’arrière de l’appareil aussi, pour le protéger, mais dans ce cas-ci, cela n’a pas empêché le G8 de se faire quelques égratignures. Elles auraient probablement été moins visibles sur une surface plus matte ou du moins, l’appareil n’aurait pas glissé et tombé puisqu’il aurait été moins glissant. Les chutes se sont produites la plupart du temps sur une surface en tissu tel qu’un accoudoir de divan, même si l’appareil avait été laissé en position horizontale stable.

Dans les mains, j’avoue avoir toujours eu plus l’impression de le retenir que de le tenir.

Le LG G8 ThinQ est doté des mêmes boutons que son grand frère, et ils sont situés aux mêmes endroit. À droite, le bouton d’alimentation, à gauche, les boutons de volume et un peu plus bas, le bouton dédié à Google Assistant. Celui-ci était parfois enfoncé par erreur lorsque je voulais prendre une photo ou dans mon support de téléphone pour la voiture.

 

Performance

J’ai expérimenté quelques fois des échecs d’appel pour lesquels je n’avais pas d’explication. Je me trouvais aux mêmes endroits où je parle habituellement. Également, la réception du téléphone me semblait moyenne puisque le Wi-Fi à mon travail était plus lent qu’habituellement, j’ai parfois dû le désactiver pour être capable d’effectuer une tâche. J’ai aussi comparé la réception avec mon iPhone 6S alors que je me trouvais au garage, où le LG G8 ThinQ peinait à conserver quelques barres et ne se trouvait déjà plus en LTE ; le iPhone, lui, n’avait pas ce problème et roulait la LTE comme à l’habitude.

Tout comme le LG G7 ThinQ, le G8 est doté d’un haut-parleur Boombox qui joue maintenant en stéréo. Celui-ci propage le son encore plus efficacement lorsque l’appareil est posé sur une surface plane telle qu’une table. Toutefois, j’ai moins apprécié cette caractéristique pendant les appels. En effet, lors d’un appel, on dirait que le son sort de l’arrière de l’appareil, au point que j’ai vérifié plusieurs que je n’avais pas activé le mode haut-parleur par erreur.

Côté performances générales, le processeur Snapdragon 855 assure, je n’ai constaté aucun ralentissement à signaler lors de mon utilisation.

Du côté de l’autonomie, l’appareil se recharge en un peu plus d’une heure et demie, et me donnait un peu plus d’une journée d’utilisation moyennement intensive.

Les nouveautés

Hand ID, qui permet de déverrouiller l’appareil par reconnaissance des veines de la paume de la main, semble une belle innovation. Toutefois, elle s’est avérée plutôt difficile d’utilisation. En effet, la fonction est difficile à maitriser et m’a occasionné quelques frustrations. Disons que le déverrouillage de notre téléphone n’est pas une tâche où l’on est prêt à perdre du temps.

Air Motion, la fonction qui permet de contrôler le téléphone sans le toucher, est agréable à utiliser. C’est impressionnant de pouvoir effectuer quelques tâches à distance de l’appareil, mais j’en vois moins l’utilité dans mon quotidien. En effet, mon téléphone est habituellement dans ma main quand j’ai besoin de l’utiliser, je ne ressens pas le besoin de le contrôler à distance. Je peux toutefois concevoir que cela ouvre de belles possibilités pour l’avenir.

 

Appareil photo

J’ai su pleinement profiter de l’appareil photo du LG G8 ThinQ. En fait, c’est ce que j’ai préféré de ce téléphone, je crois. Je vous présente mes clichés favoris pour que vous puissiez voir de quoi il est capable.

La caméra avant, de son côté, m’a moins impressionnée. Les égoportraits que j’ai tentés de prendre était la plupart du temps flous, alors que je tenais l’appareil d’une main et appuyais sur le bouton de volume pour prendre la photo, créant une légère instabilité. La même prise faite par mon iPhone 6S ne présentait aucun flou.

L’appareil photo du LG G8 ThinQ a plusieurs options que je n’ai pas toutes utilisées, mais il est intéressant de le mentionner pour ceux qui aiment paramétrer leurs photos. Il y a également un mode manuel, évidemment, ainsi que plusieurs filtres.

Interface

Comme toujours, j’ai apprécié l’interface fournie par LG dans ses appareils. J’ai une préférence marquée pour les versions épurées d’Android, et avec LG, je ne suis jamais déçue. LG semble avoir un souci de nous fournir un appareil qu’on peut rapidement utiliser sans passer par des tonnes de configurations et c’est particulièrement apprécié en situation de test. On peut personnaliser notre utilisation à l’aide de thèmes, caractéristique bien connue sur Android. J’ai moins apprécié devoir me créer un compte pour en télécharger d’autres, toutefois. Les paramètres du LG G8 ThinQ sont pertinents, même si leur organisation est un peu chaotique. Au moins, l’option de recherche et les suggestions sont efficaces.

Google Assistant : encore une fois impressionnant

J’ai parlé plus tôt du bouton Google Assistant. Je ne suis pas nécessairement adepte d’un bouton dédié, mais je m’en suis servie. Google Assistant m’a étonnée avec sa compréhension irréprochable. Aux fins du test, je ne faisais pas d’efforts pour bien articuler ou pour parler fort et à tous les coups, l’assistant me comprenait à 100 %. C’est évident que tant d’efficacité donne le goût de l’utiliser. Les réponses était toujours à propos, rapides, on développe vraiment le goût de lui poser des petites questions dans le feu de l’action, dans des moments où on n’aurait pas pris le temps de taper notre recherche.

Conclusion

Le LG G8 ThinQ est selon moi un bon téléphone intelligent, avec des fonctionnalités intéressantes et un solide assistant. Toutefois, son design fait qu’il ne surclasse pas pour moi le LG G7 ThinQ. Bien que le G8 possède de petits avantages, je ne payerais pas plus cher pour me le procurer plutôt que le G7. J’ai déjà hâte de voir les caractéristiques mais surtout le design du prochain téléphone LG. Un appareil de cette marque demeure pour moi un choix probable si je décide éventuellement de passer du côté Android de la force.

J’aime

  • L’interface épurée
  • Google Assistant
  • L’appareil photo

J’aime moins

  • Le design trop glissant
  • Le manque de nouveautés comparé au LG G7 ThinQ
  • La réception défaillante par moments

L’appareil est disponible à partir de 1100$ sans entente chez certains télécommunicateurs. Avec une entente de 2 ans, il est offert à partir de 0$ selon le forfait choisi.

Page officielle

Le LG G8 ThinQ a été prêté par LG Canada pour la durée du test. 

À propos de Geneviève Corriveau

Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Pro de la recherche, je veux tout savoir sans rien demander. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

TP-Link Deco M4

TP-Link Deco M4 : une version moins chère des routeurs Deco

Depuis la dernière décennie, nous n’avons jamais eu autant d’appareils sans fil et d’ailleurs, on …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.