Couverture La Route des Vignes

La Route des Vignes : un bingo moderne et stratégique ?

Aporta Games fait partie de ces jeunes compagnies qui, depuis quelques années, ont le vent dans les voiles. Depuis deux ans, elle attire l’attention d’un large public avec plusieurs sorties de qualité. C’est le cas de La Route des Vignes (publié chez Matagot en français et chez Aporta Games en anglais sous le titre Avenue). Ce sympathique roll ‘n write, ou plutôt « pige et écrit », est rapidement devenu un favori de quelques observateurs américains (notamment Richard Ham, de Rahdo Runs Through) et se présente aujourd’hui comme un excellent jeu d’introduction.

Il est d’ailleurs intéressant de noter que cette mécanique de jeu, même si elle ne date pas d’hier, n’a jamais vraiment connu de succès énorme, à l’exception peut-être de la série Roll Through the Ages. En effet, cette idée d’opérer un jeu autour d’un enregistrement écrit (et permanent) des choix, au fur et à mesure d’une partie, semble créer une sorte de « souillure » au jeu. Écrire sur un jeu semble donner cette impression d’une impureté, d’une usure, comme s’il devenait impossible de retrouver le produit à son état original. Plus encore, l’action rend effective une permanence des opérations qui, dans bien des cas, pourrait être évitée.

  • Nombre de joueurs : 1-10
  • Durée : 15 minutes
  • Auteur : Eilif Svensson, Kristian Amundsen Østby
  • Éditeur : Aporta Games (Matagot pour la version française)
  • Année : 2017

Qu’en est-il de La Route des Vignes ?

Rejouabilité énorme et scalabilité infinie

Le but du jeu est de terminer avec le plus de points. Pour ce faire, les joueurs tentent de connecter le mieux possible les six villes de la carte aux fruits disposés dans la grille. Le tout s’opère en 5 rondes, durant lesquelles on détermine une ville pour le pointage, puis on pige des cartes de route. À la fin de chaque ronde, les joueurs marquent leurs points en fonction de la ville déterminée et révèlent la ville de pointage pour la prochaine ronde. À la fin de la partie, il y a quelques points bonis, puis on compte le total.

Boite La Route des Vignes

Conçu pour être joué de 1 à 10 joueurs, ce jeu peut potentiellement en divertir un nombre illimité. Effectivement, un peu comme le bingo, chaque joueur effectue une opération simultanée suite à la pige commune. Certes, dans le cas de La Route des Vignes, chaque joueur commence avec une grille identique, mais la manière dont chaque joueur disposera les routes pigées fera en sorte qu’après deux ou trois coups, tous les joueurs auront une configuration déjà fort différente.

Notons que la rejouabilité ici est énorme. Deux éléments en particulier le permettent. D’abord, l’ordre du pointage des villes est différent à chaque partie. Si la ville A sort en premier, les joueurs vont probablement y consacrer une attention particulière au début, quitte à la délaisser par la suite. À l’inverse, sachant qu’il est possible que la ville B sorte plus tard, peut-être que certains joueurs y consacreront une partie de leur choix. Cela force donc les joueurs à adapter leur stratégie à chaque occasion, empêchant quiconque de toujours réutiliser la même technique à chaque partie. Ensuite, la pige des routes n’est évidemment jamais la même. Parfois, certains types de routes ne sortent pas du tout pendant une ronde, alors que d’autres sont abondants en début de partie. Cela force également les joueurs à s’adapter et à diversifier leurs choix. Le tout est parfaitement fluide et sympathique.

Un roll ‘n write économique

Je parlais plus haut de cette tendance à ne pas inclure l’écriture dans les jeux de société pour éviter la « souillure » du jeu. Dans le cas de La Route des Vignes, le choix de l’écriture est clairement économique. En effet, en utilisant des feuilles à écrire plutôt que, par exemple, des tuiles à la Carcassonne, cela permet à la fois une énorme économie monétaire au niveau de la production et un plus grand nombre de joueurs dans le jeu. De cette manière, pas besoin de fournir plus d’une quarantaine de tuiles pour chaque joueur, seulement une feuille et deux paquets de cartes.

Jeu La Route des Vignes

Du même coup, La Route des Vignes a un emballage relativement petit, et une trace spatiale limitée. Cela permet aussi un potentiel d’extension intéressant et très peu onéreux. En effet, l’éditeur n’aurait qu’à concocter quelques autres grilles et les offrir sur Internet, à la manière d’un « print-and-play ». Cela permettrait de renouveler encore plus le jeu, sans le complexifier. Des choix qui ne sont pas désagréable du tout, considérant la simplicité du jeu, l’abstraction concrète des mécaniques et l’accessibilité qu’il permet. J’apprécie énormément.

Appréciation générale

Il est clair que ce jeu n’a rien de thématique. Il faut le prendre pour ce qu’il est : un jeu de groupe, qui complète très bien une soirée entre amis ou en famille. Il n’offre pas l’immersion d’un jeu de donjon, ou la mécanique serrée d’un placement de travailleurs, mais il est un petit ensemble solide et fonctionnel.

En fait, on peut dire que La Route des Vignes est un de ces jeux parfaitement accessibles qui connaitra un succès instantané dans presque tous les types de groupes. Les novices y verront un jeu nouveau genre, les familles un bon jeu que les enfants ne briseront pas, les adeptes une bonne manière d’introduire de nouveaux joueurs et les stratèges un bon jeu de début de soirée. Je le recommande à tous.

Page officielle chez Aporta Games | Page chez Matagot | Page BoardGameGeek

La Route des Vignes

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Divertissant !

La Route des Vignes est un sympathique petit ensemble qui se joue rapidement. Il est très amusant, simple et accessible. Si le thème est assez peu présent et la mécanique centrale n'est pas révolutionnaire, le jeu demeure un très bon achat.

User Rating : Be the first one !

À propos de Charles Mercier-Paquin

Je suis historien, technophile, voyageur et passionné de jeux de société. Je suis tombé très jeune dans le plaisir des jeux, mais c'est véritablement le fameux Colons de Catane qui m'a ouvert à cet univers ludique. Dix ans plus tard, les jeux de société sont mon obsession. Geekbecois, c'est mon exutoire. Au plaisir de partager avec vous!

Aussi à voir...

Jeu de rôle Donjon & Dragons. Image par Wizards of the Coast

Briser le mythe du jeu de rôle

Dans la dernière année, j’ai renoué avec un vieil ami. Un ami que j’ai longtemps renié …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *