Ford Focus électrique 2018 – Notre test geek d’une voiture branchée

On peut être geek de bien des choses, et dans mon cas, je suis entre autres une geek de technologie et de voitures. Ce qui m’a poussé à faire l’essai de ce modèle est sans aucun doute la curiosité d’essayer un véhicule électrique. J’ai été impressionnée de constater que cette voiture m’allait très bien, au point de l’imaginer comme mon véhicule de tous les jours. Avec une autonomie estimée à 185 kilomètres, elle est parfaite pour quelques jours de déplacements quotidiens. Voici les détails de mon essai de la Ford Focus électrique 2018.

Ford Focus électrique 2018

La technologie de la Ford Focus électrique 2018

Dotée du système SYNC 3, la Ford Focus électrique 2018 a de quoi satisfaire votre côté geek, aussi grand soit-il. Voici quelques fonctionnalités du véhicule, suivies de mes observations personnelles.

  • Deux zones de contrôle électronique de la température
  • Afficheur multimessage avec ordinateur de route
  • Tableau de bord à deux écrans couleurs ACL VE de 4,2 po configurables par le conducteur
  • Tableau de bord SmartGauge avec EcoGuide
  • MyFord Mobile avec préconditionnement d’habitacle à distance
  • Volant avec nombreuses commandes audio
  • Fonction de contrôle MyKey pour propriétaire
  • Accès intelligent avec démarrage à bouton
  • Système de démarrage à distance
  • Prises 12 V dans le compartiment avant et au dos de la console
  • Ports USB à chargement intelligent (deux)
  • Système audio Sony avec 9 haut-parleurs avec radio HD et SiriusXM
  • SYNC 3 – Système de divertissement et communication à reconnaissance vocale améliorée avec écran ACL tactile capacitif de 8 po dans la console centrale avec capacité de balayage
  • Système de navigation à écran tactile et à commande vocale
  • Caméra de recul

MyKey

J’ai apprécié le contrôle électronique de la température, moi qui utilise pleinement l’air climatisé dans mon véhicule. Ainsi, je pouvais régler la température au demi-degré près, très pratique pour éviter de passer d’un extrême à l’autre. Avec la fonction MyKey, il est même possible d’enregistrer les réglages de climatisation ou chauffage selon les différents conducteurs. En effet, le véhicule reconnaît la clé utilisée et donc votre profil. Une fonction vraiment géniale, que je n’ai pas testée puisque je n’avais qu’une clé mais j’en vois très bien les avantages pour une voiture utilisée par plusieurs personnes. Pour prêter son véhicule à son adolescent, par exemple, puisque certaines fonctions de la voiture peuvent être limitées pour la clé en question.

SYNC 3

Le système multimédia SYNC 3 était nouveau pour moi. J’y ai trouvé plusieurs avantages, mais j’ai apprécié aussi la possibilité d’utiliser CarPlay ou Android Auto, ceci me permettant d’utiliser Waze, mon application de navigation préférée. Pratique lorsqu’on a sauvegardé des destinations en favoris, par exemple. Du côté des commandes vocales, j’ai bien fait rire mes passagers avec la commande « J’ai faim ! ». Immédiatement, une liste de restaurants à proximité s’affiche à l’écran et on n’a qu’à dire un numéro de ligne pour en sélectionner un. Toutefois, impossible d’en discuter entre nous en effectuant le choix, puisque le système attend la réponse et nous mentionne ne pas avoir compris si on dit autre chose qu’un numéro de ligne. Un peu frustrant par moments, mais compréhensible. Vaut mieux donc utiliser cette fonction en solo.

Système audio Sony

Aucun doute là-dessus, la musique est à son meilleur dans la Ford Focus électrique 2018 grâce à ses 9 haut-parleurs et son système audio Sony. Le son, Sony connaît ça et j’étais emballée de tester un véhicule doté d’un système de cette marque à laquelle je fais confiance.

Ford Focus électrique 2018

Caméra de recul

Une fonction présente sur bien des véhicules aujourd’hui. C’était la première fois que j’en testais une. Pour les néophytes en la matière, voici ce qu’on voit à l’écran au moment de reculer. Des alertes sonores se font entendre lorsqu’on entre dans la zone jaune ou la rouge. Très pratique, mais j’avais de la difficulté à m’y fier totalement. J’imagine qu’on en développe l’habitude.

Ford Focus électrique 2018

Tableau de bord SmartGauge avec EcoGuide

En tout temps, dans le tableau de bord, on voit le niveau de la batterie, et aussi, les kilomètres qu’il nous reste selon notre style de conduite. À chaque freinage, on voit le pourcentage d’énergie récupéré. C’est ainsi qu’on voit qu’en éteignant l’air climatisé, on peut facilement faire une économie de plus d’une trentaine de kilomètres. Un sacrifice que je ne suis pas prête à faire, je l’avoue. À l’aide du « coach » sur notre tableau de bord, c’est facile d’analyser notre conduite afin d’effectuer des accélérations et des freinages en douceur. Toutes ces informations se retrouvent ensuite dans l’application MyFordMobile, que j’abord dans le prochain bloc. Je n’ai jamais été aussi consciente de mon style de conduite, c’est très enrichissant.

MyFordMobile

Une de mes belles découvertes lors de ce test est définitivement l’application MyFordMobile, que j’ai adorée. C’est fantastique de pouvoir verrouiller/déverrouiller son véhicule à l’aide de son téléphone, et même pouvoir le faire démarrer. Il faut toutefois compter jusqu’à 30 secondes pour que la commande s’effectue.

L’application MyFordMobile nous permet aussi de voir nos réussites en ce qui concerne la conduite de notre véhicule électrique, ainsi que notre classement local parmi d’autres conducteurs. Il est vraiment amusant de prendre connaissance de nos accomplissements et ça m’a poussée à devenir une meilleure conductrice dans le but d’économiser.

L’expérience électrique

Maintenant, entrons dans le vif du sujet. C’est comment, conduire une voiture électrique ? Moi qui croyait que ce serait très différent d’une voiture à essence, ça ne l’a été que les premières secondes, le temps que je m’habitue aux freins plus sensibles que sur ma voiture. Il est à noter que la voiture recharge sa batterie lors du freinage. Une fois cette nouvelle sensation passée, j’oubliais rapidement que j’étais au volant d’une voiture électrique. Oui, il faut surveiller le niveau de la batterie, mais c’est bien indiqué à l’écran sur le tableau de bord. Je n’ai pas trouvé ça plus stressant que lorsque je conduis ma voiture à essence. Il faut simplement prévoir son temps et ses déplacements en conséquence, pour pouvoir laisser la voiture quelques heures à la borne de recharge, si celle-ci ne se trouve pas à notre domicile. En effet, une recharge complète de la batterie, avec une borne standard, nécessite environ 5 heures et demie. Dans la région de Montréal, où j’ai testé le véhicule, il est quand même assez facile de trouver des bornes sur son trajet. Pour le paiement, rien de plus simple également, je n’ai eu qu’à installer l’application du Circuit électrique et me créer un compte. Ensuite, j’activais la session de recharge directement à partir de l’application.

Avant ce test, j’ignorais tout du concept des bornes de recharge, hormis leur existence. J’ai découvert avec enthousiasme qu’il n’y a pas plus facile tâche que de recharger son véhicule électrique. Le paiement se fait à partir de l’argent préalablement versé au compte (minimum de 10$). Une recharge coûte, selon la borne, 1$ par heure ou 2.50$ par session, pour une borne standard (240 volts). Il est intéressant de mentionner que le statut de la borne est indiquée sur le site du Circuit électrique, dont avant de se déplacer, on peut vérifier si notre borne favorite est libre. Une fois la recharge débutée, on reçoit un courriel si la session est interrompue ou si le véhicule a terminé sa recharge. Très pratique puisqu’on continue de payer le 1$ par heure tant qu’on utilise la borne, même si le véhicule est complètement rechargé.

Tant qu’à tester les choses jusqu’au bout, je suis même restée quelques minutes dans le véhicule en charge et j’ai remarqué un bruit, un genre de « glou-glou ». Ceci a piqué ma curiosité et m’a permis d’apprendre que la batterie lithium-ion de 33,5 kWh de la voiture est refroidie par liquide.

En terminant ce bloc électrique, mentionnons quelques avantages de posséder une voiture électrique, ou plus précisément, une plaque d’immatriculation verte :

  • Accès gratuit à plusieurs traversiers du Québec
  • Accès privilégié à des voies réservées, lorsque la signalisation le permet
  • Accès gratuit aux autoroutes 25 et 30 grâce à un transpondeur obtenu auprès des autorités de ces infrastructures à péage, dans le cadre d’un projet pilote
  • Stationnement gratuit dans certaines municipalités
Ford Focus électrique 2018
Avec la Ford Focus électrique, on n’est plus prisonniers du prix de l’essence.

Conduite, confort et commodités

La Ford Focus électrique m’a impressionnée par sa tenue de route solide. C’est un de mes critères de base lorsque je magasine un véhicule, j’aime le sentir solide sur la route, dans les virages. En ville, j’apprécie une suspension qui amortit les nids-de-poule. Cette petite bagnole a tout ça, et bien plus.

La voiture électrique a l’avantage que son accélération soit directe, puisque l’énergie est transmise directement aux roues. Son moteur électrique de 107 kW est silencieusement discret ; on vit dans un monde tellement bruyant que c’est une qualité appréciable.

Ford Focus électrique 2018

L’intérieur du véhicule est bien conçu, je m’y sentais à l’aise et le volant est agréable à tenir en main. On sent les coutures du cuir sous les doigts mais ça a son charme. Une caractéristique intéressante du véhicule est que les bancs sont conçus en matière recyclée (tissu écoresponsable). Côté confort, rien à redire, on est très bien assis, autant dans le siège conducteur que passager ou à l’arrière. Un passager d’environ 6 pieds à l’avant toutefois, et on n’a plus vraiment de place pour les jambes de la personne assise derrière.

Pour ce qui est de la capacité du coffre, j’avais l’impression qu’il était moins volumineux que celui de ma voiture qui a un volume de 348 L. Pourtant, la Ford Focus électrique a un coffre de 401,6 L, comparé à 659,6 L pour la Ford Focus à essence, ce qui s’explique facilement car la batterie de la Focus électrique se trouve dans le coffre.

J’ai parlé plus tôt du contrôle électronique de la température. Soulignons que le système de ventilation de cette voiture est puissant. Un bouton Max AC permet de mettre la ventilation au maximum et quand je dis maximum, je veux dire turbo-puissance. On a l’impression qu’un avion va décoller, mais on est instantanément rafraîchi, ce qui est l’objectif !

Une petite personnalisation intéressante  du véhicule est sans aucun doute l’éclairage ambiant. En effet, on peut choisir parmi huit couleurs pour un éclairage aux pieds à notre image.

Conclusion

Depuis mon essai de la Ford Focus électrique, je remarque plus souvent les véhicules électriques sur la route. Un petit quelque chose me manque, ce sentiment de « propreté », de responsabilité environnementale, d’incitation à une meilleure conduite. Je crois définitivement que la Ford Focus électrique m’a fait sentir plus geek et a fait ressortir le meilleur de moi-même. Certes, pour quelqu’un comme moi qui fait régulièrement la route Québec-Montréal, cette voiture n’est pas le choix judicieux. Mais pour des trajets maison-travail quotidien et quelques virées magasinage, la Ford Focus électrique sera ravie de vous y emmener dans le silence et le respect de l’environnement.

J’aime

  • La tenue de route
  • Le système audio Sony
  • L’écoresponsabilité procurée
  • Le confort
  • Le « coach » EcoGuide

J’aime moins

  • L’espace limité dans le coffre

Site officiel

Le véhicule a été prêté par Ford Canada pour la durée du test.

À propos de Geneviève Corriveau

Gentille et délicieusement chaotique, un esprit ludique m’habite. Originaire de Montréal, la belle ville de Québec m'a adoptée depuis quelques années. Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

Transit Connect autonome Ford

Ford commercialisera un véhicule de livraison sans conducteur

Depuis quelques années, les recherches sur les véhicules autonomes sont en nombre exponentiel. Que ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *