Fatal Fury : First Contact – La mini expérience de combat

La série Fatal Fury a débuté en 1991 sur la console Neo-Geo. Depuis ce temps, c’est devenu l’une des séries les plus emblématiques de SNK. C’est l’une des séries de jeux de combats les plus reconnues avec leurs personnages iconiques tels que Terry Bogard et Geese Howard. Il est évidement qu’avec la sortie de la Neo-Geo Pocket Color (NGPC) en 1999, la petite console se devait d’avoir un opus de cette série. Fatal Fury : First Contact est sorti quelques mois après la console portable. Cette année, SNK a sorti plusieurs de ses classiques du NGPC et j’ai couvert quelques uns de ceux-ci. C’est le cinquième titre NGPC sur Nintendo Switch et plusieurs autres devraient aussi sortir. Mais pour le moment, voyons voir si ce port de classique NGPC est aussi bon que les autres qui l’ont précédé.

  • Studio de développement : SNK
  • Éditeur : SNK
  • Plateformes disponibles : Nintendo Switch
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Classement : E 10+ pour tous
  • Prix : 10,07$
  • Site officiel du jeu

Un simple jeu de combat

Avec un titre tel que First Contact, on pourrait croire que ce sont les origines de Fatal Fury. Ce n’est pas le cas. Il y a malheureusement aucune histoire, aucune introduction… rien. Même pas une explication dans le manuel virtuel (ce qui m’étonne). C’est un jeu de combat qui ne pourrait être plus simple que celui-ci. Vous débutez avec deux choix : soit jouer seul ou à deux joueurs. Je reviendrai sur le multijoueur mais d’abord, vous avez quelques choix de personnages. Onze sont disponibles au départ et deux autres sont secrets. Par contre, la façon de les obtenir est un peu compliquée donc je vous laisse les trucs ici.

Parmi les onze personnages, trois sont des vilains connus de la série tels que Geese Howard, Billy Kane et Wolfgang Krauser. Il y a une chose intéressante quand vous sélectionnez votre personnage. Peu importe qui vous choisissez, on vous laisse choisir votre premier adversaire. Sauf que ce choix ne peut être l’un des trois vilains mentionnés plus tôt. Mais c’est un aspect de jeu intéressant que je pense qu’il devrait y avoir dans plus de jeux de combats. On devrait donner le choix au joueur : soit de choisir son prochain adversaire, soit laisser le choix au hasard, comme on le fait traditionnellement.

Fatal Fury : First Contact est basé sur le jeu Real Bout Fatal Fury 2 : The Newcomers qui est sorti en 1998. On avait introduit deux nouveaux personnages : Li Xiangfei et Rick Strowd. Ce dernier est apparu seulement dans First Contact et The Newcomers tandis que Li Xiangfei est apparu dans d’autres jeux de combats de SNK. Ces deux personnages sont dans First Contact mais à mon avis, ils sont assez oubliables. Une chance qu’il y a les vétérans comme Terry Bogard, Andy Bogard, Joe Higashi et Mai Shiranui.

Fatal Fury: First Contact

La jouabilité d’un jeu Neo-Geo Pocket Color

Si vous avez joué aux jeux sur NGPC ou bien ceux portés sur Nintendo Switch, vous savez à quoi vous attendre pour ce qui est de la qualité du jeu. Sinon, au risque de me répéter, c’est un peu mieux qu’un Game Boy Color. La fluidité est quand même bonne pour son époque mais il ne faut pas s’attendre à quelque chose de très rapide. Ceci dit, ça se joue plutôt bien. Aussi bien que King of Fighters ou Samurai Shodown sur NGPC.

Puisqu’il n’y a que deux boutons, toutes les attaques sont simplifiées. Elles sont assez simples à exécuter et n’importe qui peut les maîtriser. À noter que certains mouvements doivent être entrés d’une manière « spéciale », tel qu’indiqué dans le manuel virtuel.  Les boutons d’attaques de coup de poing et de pied doivent être appuyés un peu plus longtemps pour qu’ils soient plus forts. Il faut s’habituer à le tester pour voir la différence car au début, ce n’est pas évident. Malgré tout, le jeu reste accessible à tous.

Il faut aussi dire que ce Fatal Fury se joue comme la plupart des autres jeux de combats, c’est-à-dire sur une plateforme. Les plus vieux joueurs vont se rappeler que le tout premier Fatal Fury avait innové avec un style différent. Fatal Fury : King of Fighters avait un système à « deux lignes ». Vous pouviez vous battre au-devant du décor et aussi sur ce même décor mais un peu reculé. Vous pouviez changer de « ligne » ou de « plateforme » à tout moment. Mais dans First Contact, on a gardé les choses simples.

Fatal Fury: First Contact

Comme si vous aviez la console portable

Comme les autres ports de jeux NGPC, vous avez un « décor » autour du petit écran de jeu qui reproduit l’apparence de la console. Vous pouvez changer la couleur de la console et il y a plusieurs choix. Vous avez même des modèles transparents, si le coeur vous en dit. Sinon, vous pouvez jouer sans habillage de NGPC, si vous voulez seulement l’écran. Il est possible de zoomer celui-ci mais il restera quand même dans un ratio 4:3. Impossible de l’étirer pour un écran 16:9 HD, malheureusement.

Les graphiques et la musique sont de la qualité à laquelle je m’attendais pour un jeu NGPC. La fluidité des graphiques et le son sont équivalents aux autres titres qui ont précédé celui-ci sur Nintendo Switch. L’animation du début est très courte. Je trouve que c’est dommage un peu qu’on n’a d’aucune façon introduit une sorte d’histoire à ce jeu. Pourtant, l’attention devrait être vers les deux nouveaux personnages, mais il faut vraiment être informés pour le savoir.

Fatal Fury: First Contact

Pour les nostalgiques

Ce jeu se résume à cela. Il est difficile de recommander ce jeu autre qu’aux nostalgiques de la Neo-Geo Pocket Color ou les adeptes de Fatal Fury. J’ai trouvé que les jeux précédents comme King of Fighters R-2 et Samurai Shodown ! 2 étaient meilleurs. Ils ont plus de contenu et sont aussi plus amusants en général. Je n’ai pas détesté Fatal Fury : First Contact. Je suis simplement déçu qu’il y ait aussi peu de contenu et de raisons de continuer à jouer. Il faut que je dise que j’aime les jeux de combats. Mais espérons que les prochains jeux NGPC sur Nintendo Switch seront différents. Par contre, si on nous propose SNK vs Capcom : Match of the Millenium, je dis oui tout de suite !

J’aime

  • Un jeu de combat simple
  • Facile d’exécuter les mouvements

J’aime moins

  • Très peu de contenu
  • Pas d’histoire, ni d’introduction de personnages

La copie numérique de Fatal Fury : First Contact a été fournie par SNK. 

Fatal Fury : First Contact

Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Médiocre

Un jeu NGPC qui va plaire seulement aux nostalgiques de la console portable. Le peu de contenu le rend inférieur aux autres titres NGPC sur Nintendo Switch.

À propos de Yannick Faucher

Quand je ne suis pas en train d'écrire, je joue à des jeux vidéo. Si je ne joue pas, je regarde des dessins animés américains ou japonais. Sinon, je lis des bandes dessinées de super-héros. Vous voyez le genre? Il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour satisfaire ma soif de geek. C'est ma passion, c'est dans mes veines.

Aussi à voir...

DoM_Cover

Dawn of Man : laissez votre marque dans la préhistoire

Adossé à une crête rocheuse, le mammouth se rend compte que son heure est venue. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.