Diamant : l’expédition qui fera de vous un aventurier riche…. ou mort !

Une bande d’explorateurs provenant des quatre coins du monde a érigé un campement tout près des grottes de Tacora. Pour seul éclairage votre torche de bois, vous partez à la découverte des trésors enfouis dans les tunnels. Les intrépides qui s’aventureront dans les entrailles de Tacora y trouveront des montagnes de trésors….et de pièges ! Soyez prudents, si les pièges se referment autour de vous, vous devrez regagner le campement les mains vides ! Le pari est audacieux avec Diamant de Alan R. Moon et Bruno Faidutti !

  • Nombre de joueurs : 3-8
  • Durée : 30 min
  • Auteurs : Alan R. Moon et Bruno Faidutti
  • Éditeur : Iello
  • Année : 2016

Dans les entrailles des grottes de Tacoma…

En partant de votre campement, vous devrez fouiller à tour de rôle les cinq tunnels (qui font office de chacun des cinq tours du jeu) afin de recueillir, comme son nom le mentionne, des diamants… et des rubis. Mais prenez garde ! De nombreux dangers rôdent dans les environs…si vous découvrez deux pièges identiques dans le tunnel, vous devrez rebrousser chemin, bredouille pour cette fois. À chaque nouvelle carte « tunnel » mise en jeu, vous devez choisir entre : continuer l’expédition ou retourner au campement. Les joueurs téméraires se feront-ils prendre dans les pièges ? Lorsque vous avez découvert les cinq tunnels et que tous les joueurs sont revenus, de leur plein gré ou pris au piège, dans le campement, la partie est terminée. Ne reste plus qu’à compter les richesses de chacun (les diamants valent cinq rubis). L’aventurier qui a le plus gros butin gagne…

Diamant

Mon avis sur Diamant

En comparant avec l’ancienne édition, il s’avère évident que Diamant a fait peau neuve. Sans aucun changement à la mécanique de jeu, le nouveau matériel graphique est bluffant ! Les coffres personnalisés à chacun des personnages, les petites pierres précieuses en plastique et les illustrations des cartes sont impressionnantes et nous font entrer dans l’histoire. De plus, j’ai bien aimé le fait que l’on peut jouer à huit personnes. Cela fait de Diamant une belle alternative ludique lorsque vous êtes dans une soirée où il y a plusieurs personnes. Le graphisme est également très attrayant pour les plus jeunes. En regardant la boîte, on fait tout de suite le lien avec un célèbre aventurier : Indiana Jones (si vous n’aviez pas remarqué, le titre est aux couleurs et à la police de la franchise Indiana Jones). Bref, tous les éléments sont là pour nous conquérir !

Cependant, je dois me faire l’avocat du diable. Malgré tous les éléments présents facilitant la compréhension de la mécanique et des instructions claires, Diamant demeure un jeu simple. Les joueurs intermédiaires et avancés pourraient se désintéresser du jeu par manque de défis. Toutefois, pour les familles qui désirent faire changement du traditionnel Monopoly, Diamant peut s’avérer un choix tout à fait divertissant ! Dernier petit caillou dans le soulier, le prix de base du jeu peut sembler dispendieux compte tenu de la durée d’une partie et de la simplicité de la mécanique.

Page officielle du jeu | Page BoardGameGeek

Merci à AuxJeux Animation de m’avoir fait découvrir Diamant !

Diamant

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Simple !

Si vous cherchez un jeu en toute simplicité, mais attrayant, un passe-partout que ce soit pour un verre entre amis ou pour les matinées avec vos enfants, Diamant sera un choix tout désigné !

LE VALET D'COEUR
User Rating : 3 ( 1 votes)

À propos de Jessica Fiset

Les filles "geek", c'est une denrée rare! Ayant évolué au sein de "gang de gars" toute ma vie, j'ai rapidement développé une passion pour les jeux plutôt que pour les mises en plis. Dans le cadre de mon merveilleux travail d'éducatrice spécialisée, j'utilise souvent le jeu pour développer des compétences chez les enfants... et les adultes.

Aussi à voir...

marché d'occasion du jeu de société

Le marché d’occasion du jeu de société : tout ce que vous devez savoir

Les jeux de société ont la cote dernièrement, c’est un sujet dont nous entendons beaucoup …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *